Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Marchés : les trackers dépassent les hedge funds

Boursorama23/07/2015 à 16:23

Les trackers draînent désormais davantage de capitaux que les hedge funds.

À la fin du premier semestre 2015, la capitalisation boursière des trackers (ETF) a dépassé de peu, pour la première fois, les sommes gérées par les hedge funds.

L’industrie des trackers n’en finit plus de croître. Avec 2.971 milliards de dollars investis dans ces produits, contre 2.969 milliards dans des hedge funds (en termes d’actifs totaux sous gestion), les trackers s’affirment comme une solution d’investissement de plus en plus prisée.

Cette évolution est aussi symptomatique de la mutation progressive du monde de la gestion d’actifs. En 2007, juste avant la crise de 2008, les sommes investies sur les trackers ne représentaient même pas la moitié de celles investies dans les hedge funds (800 milliards de dollars contre 1900 milliards environ).

Ces chiffres montrent surtout que la gestion dite « bêta » continue de concurrencer toujours plus durement la gestion dite « alpha » depuis la crise financière de 2008. Explications.

Que sont les trackers et les hedge funds ?

Pour rappel, les trackers (ou ETF pour « Exchange Traded Funds ») sont des produits financiers qui ont pour but de répliquer les variations d'un indice ou d'une matière première, par exemple. Les trackers indiciels, très répandus, fonctionnent comme des « paniers d’actions », permettent aux investisseurs d’« acheter un indice » (c’est-à-dire l’ensemble des actions qui composent un indice). Ceci évite aux investisseurs de choisir une par une les valeurs de leur portefeuille, tout en captant la performance globale d’un indice boursier, aussi bien à la hausse qu’à la baisse.

De leur côté, les hedge funds sont au contraire des entreprises cherchant à se démarquer des grands indices boursiers. Chaque hedge fund a ainsi sa propre stratégie de gestion. Leurs profils sont très divers, allant des plus spéculatifs (fortes prises de risques visant un potentiel de rémunération élevé) aux plus prudents et diversifiés (gestion alternative), en passant par la gestion algorithmique (trading haute fréquence).

Gestion « bêta » contre gestion « alpha »

Comparer les sommes investies dans les trackers à celles investies dans les hedge funds a ceci d’intéressant que ces deux types d’investissements représentent une approche du marché très opposée.

L’investissement sur des trackers part souvent de l’idée qu’il est vain d’essayer de battre la moyenne du marché. L’investisseur qui choisit d’acheter ces produits cherche à reproduire les variations globales du marché : il élimine ainsi volontairement les risques propres au parcours boursier de chaque entreprise individuelle. Cela évite également de suivre chaque valeur indépendamment. Les trackers sont ainsi désignés sous le terme de « produits de gestion bêta », en référence à la théorie économique dans laquelle le « coefficient bêta » d’un actif représente la volatilité de son cours par rapport à la moyenne du marché. Un tracker « classique », qui suit exactement les variations d’un indice, a un coefficient bêta égal à 1. Un tracker « à effet de levier x2 » a un coefficient bêta de 2.

L’investissement dans les hedge funds part au contraire de l’idée qu’il est possible de battre la moyenne du marché en adoptant une stratégie définie, ou de réaliser des performances régulières indépendantes de la volatilité du marché (gestion alternative). Dans tous les cas, les idées de « stock picking » (pour les actions), et d’allocation entre différentes classes d’actifs, sont essentielles dans ce type de métier. On parle ainsi plutôt de « gestion alpha », l’alpha représentant dans la théorie économique la « création de valeur » qu’apporte un gérant d’actifs grâce à la qualité de son expertise.

Le fait que les trackers représentent désormais autant que les hedge funds en termes d’actifs sous gestion soutient ainsi l’idée selon laquelle la « gestion bêta » prendrait progressivement le pas sur la « gestion alpha ». La crise de 2008 a notamment donné aux investisseurs le sentiment que les performances des gérants, dans leur ensemble, ne seraient pas forcément meilleures que celles de la moyenne du marché. Dans ce contexte, certains investisseurs peuvent préférer suivre la moyenne du marché avec des trackers, au lieu de payer des frais supplémentaires à une société de gestion (ou à un hedge fund). Néanmoins, chaque année, des gérants s’illustrent par la qualité de leurs performances financières : certains investisseurs continuent ainsi de chercher les meilleurs fonds pour placer leur argent, sans forcément se reporter vers les trackers.

X. Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Mes listes

valeur

dernier

var.

62.66 +1.99%
2.412 +0.04%
49.935 +1.35%
191.02 +0.36%
172.5 -0.29%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.