Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Marché baissier : ''Encore 6 mois, au minimum'' (Cercle des analystes indépendants)

Boursorama07/07/2016 à 14:27

Pour Eric Galiègue, les marchés devraient rester sous pression jusqu'à la fin de l'année 2016.

La chute des indices boursiers due au « Brexit » s’inscrit dans le cadre de la tendance baissière engagée depuis août 2015 affirme Eric Galiègue du Cercle des analystes indépendants. Ce dernier estime que cette phase de baisse des marchés devrait se poursuivre jusqu’en début d’année 2017.

Voilà déjà presqu’un an que nous subissons un marché baissier. Un marché baissier, selon nous, c’est tout simplement un indice qui cote en dessous de sa moyenne mobile un an. Celui que nous vivons actuellement a commencé le 24 aout 2015.  Cette situation n’est pas habituelle  car, normalement, un marché d’actions est fait pour monter. Il monte car il suit la croissance de l’activité et des résultats  d’entreprises.

Evolution du CAC40 depuis un an, avec tracé des moyennes mobiles 3 mois (orange) et 1 an (jaune). Source : Factset et Valquant.

Ce marché baissier est le huitième depuis 1980. Combien de temps va-t-il durer et jusqu’où peut-il nous conduire ? Nous reprenons les résultats d’une étude réalisée en octobre dernier, qui conserve toute son actualité.

La durée des marchés baissiers au cours des 36 dernières années a été variable. Le marché baissier, mesuré du plus haut au plus bas,  a duré 7 mois en 1981, 9 mois en 1987, 10 mois en 1990, celui de 1994 a duré 22 mois, celui de 2000-2003, 33 mois, celui de 2007-2008, 23 mois, celui de 2011, 9 mois. Ces sept marchés baissiers connus au cours des 36 dernières années ont donc eu une durée moyenne de 16 mois. Si on applique cette durée au cycle actuel, il pourrait se terminer vers le début de l’année 2017.

Jusqu’où le CAC 40 pourrait-il baisser ? On peut considérer qu’il y a deux types de marchés baissiers; ceux qui s’arrêtent à -30% et ceux qui s’arrêtent à -60% (du point haut au point bas). Les corrections baissières de 60% ont été subies au cours du marché baissier de 200-2002 et de 2008-2009.

Evolution du CAC40 depuis sa création et mise en exergue des phases de marché baissières. Source : Factset et Valquant.

Si on veut d’une manière naïve appliquer la durée moyenne et l’intensité moyenne des 7 marchés baissiers précédents, à l’actuel marché baissier, le CAC 40 devrait toucher le fonds au début de l’année 2017, à 3500-3700 points. Ce niveau minimum de 3500 points environ induit des ratios d’évaluation cohérents avec les moyennes des bas de cycle précédents.

Pour quelle raison subit-on ce marché baissier ? La raison essentielle est selon nous l’inéluctable panne de croissance qui touche la plupart des grands pays. Cette panne de croissance a des causes structurelles multiples bien connues : démographie, pression actionnariale trop forte, accélération de la désindustrialisation, impact sur l’emploi de la révolution numérique. Le risque déflationniste associé est redoutable et bien connu : si les prix se mettent à baisser, les flux futurs qui servent à évaluer les entreprises sont naturellement affectés. La valeur des actions s’effondre.

La panne de croissance touche aussi les pays émergents : c’est la dévaluation du yuan chinois, en aout dernier, qui a en quelque sorte mis le feu aux poudres. Cette baisse du taux de change, c’est finalement la volonté de la Chine d’aller chercher à l’extérieur la croissance qu’elle juge insuffisante.

Nous considérons que le marché baissier va continuer tout au long du second semestre 2016. Avant d’initier un nouveau marché haussier qui pourrait débuter en 2017, il faut impérativement :

- Clarifier les conditions du Brexit et le mettre en œuvre : le pire, c’est ce que nous vivons actuellement, à savoir une situation de totale incertitude ;

- Mettre en place un plan de sauvetage des banques italiennes, tel que voulu par Mateo Renzi ;

- Laisser passer les élections américaines et la possible accession au pouvoir de Donald Trump ;

- Achever l’actuel cycle de révision en baisse des bénéfices, qui est particulièrement virulent ;

- Valider la stabilisation à un niveau acceptable des prix des matières premières, et notamment du pétrole au-delà de 50$ le baril, tant pour les consommateurs que pour la Chine et les émergents associés.

Cela fait beaucoup d’éléments négatifs à « purger » avant d’envisager une phase haussière. Le marché baissier n’est pas fini, et la plus grande prudence s’impose toujours pour les portefeuilles.

Eric Galiègue

Eric Galiegue est président de VALQUANT et du Cercle des Analystes Indépendants. Le Cercle des analystes indépendants est une association constituée entre une douzaine de bureaux indépendants à l'initiative de Valquant, la société d’analyse financière présidée par Eric Galiègue, pour promouvoir l'analyse indépendante.


Mes listes

valeur

dernier

var.

106.35 +1.67%
CGG
1.966 +2.82%
3.73 +1.22%
10.73 +16.88%
16 -1.23%
12.6 +2.02%
4.901 -0.12%
14.97 +1.35%
66.48 +0.93%
83.28 +0.95%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.