Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Maersk détourne sa flotte de la mer Rouge, des navires dissimulent leur position
information fournie par Reuters 19/12/2023 à 10:30

La compagnie maritime danoise Maersk MAERSKb.CO a déclaré mardi que ses navires devant traverser le sud de la mer Rouge et le golfe d'Aden seraient détournés vers l'Afrique via le cap de Bonne-Espérance, afin d'éviter le canal de Suez, en raison de l'intensification des attaques des rebelles houthis du Yémen.

Les attaques menées ces derniers jours en réponse, selon les miliciens chiites, à l'assaut israélien sur la bande de Gaza, ont fait planer le spectre d'une nouvelle perturbation majeure du commerce international, après celle causée par la pandémie de COVID-19, et ont incité la création d'une opération militaire multinationale en mer Rouge pour protéger les navires.

Depuis lundi, Maersk a interrompu le transit d'une vingtaine de navires, dont la moitié attend à l'est du golfe d'Aden et le reste au sud du canal de Suez en mer Rouge ou au nord de celui-ci en mer Méditerranée, a indiqué la compagnie dans un communiqué.

Un porte-conteneurs Maersk a été visé mais non touché par un missile jeudi dernier alors qu'il se rendait de Salalah (Oman) à Djeddah (Arabie Saoudite) et la compagnie a décidé vendredi d'arrêter tous ses navires à destination de la mer Rouge.

"Nous nous réjouissons de voir (...) les efforts conjoints en matière de sécurité maritime internationale et de renforcement des capacités dans la région afin d'apporter une solution permettant un retour au transit dans la zone de la mer Rouge et du golfe d'Aden et dans le canal de Suez dans un avenir proche", a déclaré Maersk dans un communiqué.

"En attendant, l'acheminement des navires via le cap de Bonne-Espérance permettra d'obtenir des résultats plus rapides et plus prévisibles pour nos clients et leurs chaînes d'approvisionnement", a ajouté le groupe.

Le groupe de transport maritime a également précisé que les futures traversées de la zone seront évaluées au cas par cas afin de déterminer si des ajustements sont nécessaires.

La mer Rouge, reliée à la Méditerranée par le canal de Suez, par lequel transite environ 12% du trafic maritime mondial, est la voie maritime la plus courte entre l'Europe et l'Asie.

ANCRÉS DANS LA MER ROUGE

De grandes compagnies maritimes, dont Hapag Lloyd HLAG.DE et MSC, ainsi que le groupe pétrolier BP BP.L , ont déclaré ces dernières heures qu'elles éviteraient la route de la mer Rouge et feraient un détour par le cap de Bonne-Espérance.

Cependant, au moins 11 porte-conteneurs qui avaient traversé la canal de Suez et s'approchaient du Yémen, chargés de biens de consommation et de céréales destinés à des pays tels que Singapour, la Malaisie et les Émirats arabes unis, sont maintenant ancrés dans la mer Rouge entre le Soudan et l'Arabie saoudite, d'après les données de suivi des navires de LSEG.

Plusieurs navires en route ont des gardes armés à bord, toujours selon les données de LSEG.

Elles montrent également que les transpondeurs de quatre porte-conteneurs de MSC en mer Rouge ont été désactivés depuis le 17 décembre, probablement pour éviter d'être détectés.

Selon Ioannis Papadimitriou, analyste du fret chez Vortexa, certains navires tentent de masquer leur position en émettant des signaux sur d'autres sites, par mesure de sécurité lorsqu'ils pénètrent sur le littoral du Yémen.

(Reportage Louise Breusch Rasmussen, version française Diana Mandiá, édité par Kate Entringer)

Valeurs associées

1 440,00 EUR Tradegate +1,19%
BP
457,83 GBX LSE +0,11%
155,00 EUR XETRA +3,82%
10 587,50 DKK LSE Intl -0,09%
82,30 USD Ice Europ -0,31%
78,24 USD Ice Europ -2,36%
2,13 USD NYMEX +0,19%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.