1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les SUV, décriés sur le CO2, ont toujours la cote
Reuters11/09/2019 à 20:54

    FRANCFORT, 11 septembre (Reuters) - Les SUV, montrés du
doigt par les écologistes en marge du salon de l'automobile de
Francfort pour leur bilan CO2, ont pourtant toujours la cote
auprès des automobilistes.
    Les carrosseries surélevées sur des roues de plus grand
diamètre représentent désormais 38% des ventes de voitures
neuves en France et en Europe et l'engouement pour ces modèles à
l'allure plus racée et sportive résiste aux critiques sur leur
aérodynamique moins vertueuse que leurs cousines berlines.
    "Il y a un ralentissement de la croissance, mais nous
n'avons pas atteint un pic pour autant", observe Frédéric
Clermont, directeur marketing des petites voitures chez Renault
 RENA.PA  en marge des journées presse du salon. "Les SUV
devraient continuer à croître les prochaines années, au moins
jusqu'en 2023."
    Sur le segment B - celui des citadines - les versions SUV
ont encore gagné du terrain et vu leurs ventes progresser de 14%
sur les six premiers mois de l'année après un bond de 41% l'an
dernier, alors que le marché global s'oriente plutôt à la
baisse.
    Les valeurs sûres du moment s'appellent Renault Captur, dont
une version restylée a été présentée à Francfort, Peugeot 2008
et son cousin de plus grande taille, le 3008, ou encore le
tandem T-Cross et T-Roc de Volkswagen  VOWG_p.DE .
    Lors des journées presse de la grand messe allemande de
l'automobile, Greenpeace s'en est pris aux gros 4x4 "tueurs de
climat". Si les SUV sont plus rentables pour les constructeurs,
la mode actuelle ajoute pour eux une difficulté supplémentaire
alors que l'industrie européenne se prépare à abaisser fortement
ses émissions moyennes de CO2 l'an prochain, comme le veut la
réglementation.
    "Nous ne faisons pas des grosses voitures pour le plaisir de
faire des grosses voitures, c'est une question de sécurité
perçue et d'habitabilité", a répondu Carlos Tavares, président
du directoire de PSA  PEUP.PA .
    "Nous avons compris que les consommateurs se sentaient plus
en sécurité en ayant le regard un peu dessus de la mêlée, avec
une meilleure perspective de leur environnement."
    Preuve que le mouvement ne va pas s'arrêter de sitôt,
Renault prévoit de proposer en Europe son City K-ZE, une petite
voiture électrique abordable lancée d'abord en Chine. Ce modèle,
du même segment que la mini-citadine Twingo, est ... un SUV.

 (Gilles Guillaume, édité par Benoît Van Overstraeten)
 

Valeurs associées

Euronext Paris +11.76%
Euronext Paris +6.31%
Euronext Paris +11.24%
XETRA +9.82%

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • gipe68
    12 septembre15:42

    Il faudrait aussi que la presse écrite et surtout télévisuelle, associe systématiquement les SUV aux 4x4, signe qu'ils ne connaissent pas grand chose au monde automobile et pas plus sur le taux de "gros 4x4" parmi le SUV

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

2.5 +13.38%
2.122 +15.01%
4308.3 +3.70%
33.65 +0.36%
50.93 +2.88%

Les Risques en Bourse

Fermer