Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Les actions encore sous pression avant un indicateur sur l'emploi américain
information fournie par Reuters08/03/2023 à 14:17

Un trader travaille pour CMC Markets, à Londres

Un trader travaille pour CMC Markets, à Londres

par Claude Chendjou

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en baisse à l'ouverture mardi et les principales Bourses européennes évoluent dans de faibles variations à la mi-séance, les investisseurs digérant les propos de Jerome Powell sur une possible accélération de la hausse des taux d'intérêt alors que le président de la Réserve fédérale américaine (Fed) doit encore s'exprimer devant la journée et qu'un important indicateur sur l'emploi est également prévu.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse de 0,05% pour le Dow Jones, de 0,09% pour le Standard & Poor's 500 et de 0,06% pour le Nasdaq.

À Paris, le CAC 40 fléchit de 0,2% à 7.324,32 points vers 12h45 GMT. A Londres, le FTSE cède 0,18%. À Francfort, le Dax gagne en revanche 0,15%, grâce notamment au compartiment de l'automobile.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 recule de 0,11% et le Stoxx 600 de 0,17%. L'EuroStoxx 50 de la zone euro grappille 0,04%.

"Les ventes d'actions dans le monde se poursuivent parce que les investisseurs ont pris conscience que le travail de la Réserve fédérale américaine pour tenter de maîtriser l'inflation est loin d'être terminé", explique Susannah Streeter, directrice des changes et des marchés financiers chez Hargreaves Lansdown.

Devant la commission bancaire du Sénat américain, Jerome Powell a déclaré mardi que la Fed était prête à une politique encore plus agressive si nécessaire pour contrôler l'inflation. Il doit s'exprimer de nouveau à 15h00 GMT devant la commission des services financiers de la Chambre des représentants alors que la prochaine réunion de politique monétaire de la Fed est prévue les 21 et 22 mars.

Avant cela, les investisseurs auront pris connaissance à 13h15 GMT de l'enquête du cabinet privé ADP sur l'emploi aux Etats-Unis en amont de la publication vendredi du rapport officiel en la matière du département du Travail.

Depuis les dernières déclarations de Jerome Powell, les anticipations de relèvement des taux se sont accentuées et les traders tablent désormais avec une probabilité de 64,1% sur une hausse du coût du crédit de 50 points de base ce mois-ci, tandis que le pic des taux est évalué à 5,64% d'ici septembre.

Rick Rieder de BlackRock estime que les taux de la Fed pourraient même culminer à 6% et demeurer à ce niveau pendant une période prolongée.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Tesla recule de 1,1% en avant-Bourse après la décision de Berenberg d'abaisser sa recommandation sur le constructeur automobile à "conserver" contre "acheter".

Occidental Petroleum progresse de 2,5% en avant-Bourse après la décision de Berkshire Hathaway, le groupe de Warren Buffett, de porter à 22,2% sa participation dans la compagnie pétrolière.

VALEURS EN EUROPE

En Europe, l'automobile (+0,4%) affiche la meilleure progression sectorielle avec notamment Continental (+5,94%) qui anticipe une hausse de ses marges cette année.

L'immobilier (-1,34%), plus forte baisse sectorielle, est en revanche pénalisé par la perspective d'un resserrement monétaire prolongé. Unibail Rodamco cède 0,86%.

Dans la distribution, Casino plonge 8,09% après avoir annoncé l'étude d'un projet visant à réduire sa participation dans la chaîne de supermarchés brésilienne Assaí, tandis que dans la défense Thales abandonne 3,77%, le groupe anticipant un free cash flow pour cette année en dessous des attentes.

Ailleurs en Europe, Adidas cède 2,4% en réaction à une réduction du dividende versé aux actionnaires, tandis que le suisse Givaudan, en repli de 2,75%, est dans le collimateur de la Comco, la Commission de la concurrence, pour entente sur les prix.

CHANGES

Le dollar, qui a pris mardi 1,3%, est monté mercredi (+0,2%) à un sommet de trois mois face à un panier de devises de référence et à un pic de deux mois contre l'euro (1,0524 dollar), en réaction aux déclarations de Jerome Powell.

TAUX

Les rendements obligataires à court terme continuent de se tendre: celui des Treasuries à deux ans prend trois points de base, à 5,04%, et son équivalent allemand avance d'un point, à 3,32%, après avoir touché 3,367% en matinée, au plus haut depuis 2008.

PÉTROLE

Les cours pétroliers sont affectés par les craintes d'une baisse de la demande, dans la perspective d'un durcissement du resserrement monétaire.

Le Brent cède 0,29% à 83,05 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 0,5% à 77,19 dollars.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)

Valeurs associées

Euronext Paris -2.09%
Euronext Paris +1.60%
Euronext Paris +0.16%
XETRA -1.70%
XETRA -0.75%
Swiss EBS Stocks -2.22%
Ice Europ -0.17%
Ice Europ -0.28%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.