Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Le prix du gaz naturel européen atteint son plus bas depuis 2021
information fournie par Boursorama avec Media Services 23/02/2024 à 14:55

Photo d'ilustration ( AFP / DANIEL ROLAND )

Photo d'ilustration ( AFP / DANIEL ROLAND )

Les réserves de gaz sont encore remplies à 64,69% en moyenne dans les pays de l'UE.

Vers 10H20 GMT (11H20 à Paris), le contrat à terme du TTF néerlandais, considéré comme la référence européenne du gaz naturel, perdait 3,2% à 22,45 euros le mégawattheure (MWh), peu après avoir atteint un plus bas depuis mai 2021, à 22,315 euros. Les prix continuent de baisser "car la fin de l'hiver approche avec des niveaux de stocks élevés", commentent les analystes d'Energi Danmark.

Des problèmes d'approvisionnement eu Europe du Nord

Les réserves de gaz, habituellement très sollicitées pour le chauffage pendant l'hiver, sont en effet encore remplies à 64,69% en moyenne dans les pays de l'UE, selon la plateforme européenne Agregated Gas Storage Inventory (AGSI). "La Norvège a récemment posé quelques problèmes d'approvisionnement, mais compte tenu de la situation très confortable du marché, cela n'a pas été suffisant pour susciter de réelles inquiétudes", précisent les analystes. Mais "les importations de GNL restent élevées", ajoutent-ils.

L'homologue britannique du TTF a également atteint vendredi 23 février un nouveau plus bas depuis juin, à 55,42 pence par thermie, une unité de quantité de chaleur. Au Royaume-Uni, les réserves de gaz sont remplies à 77,15%, selon l'AGSI.

Le pétrole en repli

Côté pétrole, les cours se repliaient ce vendredi 23 février, les investisseurs digérant le fait que la Réserve fédérale américaine (Fed) pourrait décider de garder ses taux directeurs élevés plus longtemps.

Le baril de Brent de la mer du Nord, pour livraison en avril, perdait 1,09% à 82,76 dollars. Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI), pour livraison le même mois, baissait de 1,25% à 77,63 dollars.

Trois gouverneurs de la Fed ont continué jeudi 22 février de plaider pour la patience avant de commencer à baisser les taux, l'un d'eux affirmant même qu'il veut observer pour encore "au moins quelques mois supplémentaires" les chiffres de l'inflation.

"La résilience surprenante de l'économie américaine (...) donne à la Fed une plus grande marge de manœuvre pour maintenir sa politique monétaire restrictive pendant une période prolongée", explique Ricardo Evangelista, analyste chez ActivTrades.

"Cette dynamique contraint la croissance économique et laisse présager d'une baisse de la demande future de pétrole", pesant ainsi sur les prix, poursuit-il.La baisse des cours reste toutefois limitée, les investisseurs restant préoccupés par les tensions géopolitiques au Moyen-Orient.

Valeurs associées

Euronext Paris -0.21%
Ice Europ +0.49%
Ice Europ +0.52%
NYMEX -0.45%

11 commentaires

  • 23 février 19:08

    rollan26 J'évoquais le coef de perfo obtenu par les meilleurs réseaux de chaleur avec couplage solaire et pompe à chaleur donc 11 voire plus. Chez les particuliers Li-Mithra obtient 6,6 à 10 prix très courant) sur le même principe solaire hybride+pac. On stocke aussi la chaleur avec PCM (Grims Energes, Sunamp) : volume 5 fois inf. au stockage eau et durée de chaleur de 20 contre 4 jours

    https://li-mithra.fr/


Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.