Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Mozambique dit ne pas être informé des projets GNL d'Exxon/Total
Reuters27/11/2020 à 16:30

LE MOZAMBIQUE DIT NE PAS ÊTRE INFORMÉ DES PROJETS GNL D'EXXON/TOTAL

LE MOZAMBIQUE DIT NE PAS ÊTRE INFORMÉ DES PROJETS GNL D'EXXON/TOTAL

MAPUTO (Reuters) - L'Institut national du pétrole du Mozambique (INP) a déclaré vendredi ne pas avoir été informé de l'intention d'ExxonMobil et de Total de renégocier les termes de leur implication dans les projets de gaz naturel liquéfié (GNL) qu'ils ont lancés dans le pays.

Reuters, citant trois sources, a rapporté mercredi dernier que les deux groupes cherchaient à prélever davantage de ressources dans un gisement exploité en commun au Mozambique, qui est évalué à 50 milliards de dollars (41,8 milliards d'euros) afin de réduire les coûts.

L'aval des autorités mozambicaines est nécessaire pour toute modification de l'accord de partage entre les deux groupes, qui stipule le volume de gaz prélevé.

Sollicité par courriel sur le sujet, Carlos Zacarias, le président de l'INP, l'organe qui régit le développement énergétique au Mozambique, a déclaré qu'il n'avait "pas encore été informé" des discussions entre les deux géants pétroliers et qu'il n'avait pris part à aucune négociation.

(Manuel Mucari; version française Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot)

Valeurs associées

Euronext Paris +0.46%
NYSE +2.01%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer