Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Le FMI abaisse sa prévision de croissance pour la Chine
information fournie par Reuters05/06/2019 à 12:08

 (Actualisé avec contexte, nouvelles citations de Lipton)
    PÉKIN, 5 juin (Reuters) - Le Fonds monétaire international a
revu en baisse mercredi sa prévision de croissance de l'économie
chinoise de 0,1 point de pourcentage pour l'année 2019 et 2020 à
6,2% et 6,0% respectivement en raison du regain d'incertitude
autour des tensions commerciales entre Pékin et Washington. 
    Le FMI estime qu'un nouvel assouplissement de la politique
monétaire serait justifié en cas d'escalade dans le conflit
commercial en cours. 
    L'abaissement de la prévision de croissance intervient deux
mois seulement après le relèvement, à 6,3% contre 6,2%, de la
prévision de croissance pour cette année par le FMI. 
    "La croissance devrait ralentir à 6,2% et 6,0% en 2019 et
2020 respectivement", a dit le directeur général délégué du FMI,
David Lipton, dans un communiqué. 
    "Les perspectives à court terme demeurent particulièrement
incertaines en raison de la possibilité d'une nouvelle escalade
des tensions commerciales."
    Les Etats-Unis ont imposé des droits de douane sur un total
de 250 milliards de dollars d'importations chinoises depuis la
mi-2018, accusant Pékin de transferts de technologie forcés et
de vol de propriété intellectuelle. 
    La Chine, qui rejette ces accusations, a imposé des droits
de douane sur 110 milliards de dollars d'importations
américaines en représaille. 
    Le président américain Donald Trump a menacé de mettre en
place des droits de douane pouvant atteindre 25% sur 300
milliards de dollars d'importations chinoises supplémentaires. 
    "La politique de soutien (économique) déjà annoncée est
suffisante pour stabiliser la croissance en 2019/2020 malgré la
récente hausse des droits de douane américains", a dit David
Lipton qui a récemment rencontré des responsables chinois. 
    "Aucun nouvel assouplissement politique n'est nécessaire,
pour autant qu'il n'y ait pas de nouvelles hausses de droits de
douane ou de ralentissement significatif de la croissance",
a-t-il ajouté.

 (Yawen Chen et Ryan Woo, Marc Joanny pour le service français,
édité par Juliette Rouillon)
 

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.