Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

FMI - Fonds monétaire international

Le Fonds Monétaire International (FMI) a été créé au lendemain du deuxième conflit mondial en même temps que la Banque Mondiale. A la différence de la Banque Mondiale qui vise surtout à réduire la pauvreté, le FMI a pour objectif de veiller à la stabilité du système monétaire international en surveillant les politique de change des Etats-membres. Il suit l'évolution économique des pays et peut leur apporter une assistance technique et financière sous la forme de prêts lorsque ces pays connaissent des difficultés de nature à affecter leur solvabilité. En contrepartie, le pays doit engager des politiques d'ajustement structurel destinées à corriger les causes des difficultés identifiées par le FMI.

  • information fournie par AFP26.05.202320:17

    Le Fonds monétaire international (FMI) a revu vendredi en légère hausse ses prévisions de croissance pour les Etats-Unis en 2023, tablant désormais sur 1,7% contre 1,6% anticipé en avril. "L'économie américaine s'est montrée résiliente malgré les resserrements significatifs des politiques monétaires et budgétaires réalisés en 2022", a estimé l'institution dans un communiqué, qui souligne malgré tout que "l'inflation reste un problème persistant"

  • information fournie par AFP26.05.202307:15

    La vice-présidente argentine Cristina Kirchner (centre-gauche) a rameuté jeudi le camp péroniste, lors d'un meeting aux airs de lancement de campagne à cinq mois des élections générales, en dessinant un thème majeur : la révision du programme du Fonds monétaire international (FMI). "Si nous ne parvenons pas à ce que le programme que le FMI impose à tous ses débiteurs soit mis de côté, pour développer notre propre programme de croissance, d'industrialisation et d'innovation technologique, il sera impossible de payer (la dette envers le FMI), quoi qu'on en dise", a déclaré Mme Kirchner

  • information fournie par Reuters23.05.202312:55
    1

    par David Milliken LONDRES (Reuters) - Le Fonds monétaire international (FMI) a revu à la hausse ses prévisions de croissance pour l'économie britannique, qui ne devrait pas connaître de récession cette année. L'organisation basée à Washington prévoit désormais une croissance de 0,4% en 2023, contre une contraction de 0,3% attendue il y a un mois

  • information fournie par AFP23.05.202312:20

    Le Fonds monétaire international (FMI) a révisé mardi à la hausse ses prévisions pour l'économie britannique, qu'elle entrevoit en légère croissance cette année, alors qu'elle tablait dans ses précédentes projections sur une contraction du Produit intérieur brut (PIB). Le PIB du Royaume-Uni est désormais attendu en hausse de 0,4% pour l'ensemble de 2023, alors que le FMI avait prévu dans ses projections publiées en avril une baisse de 0,3%

  • information fournie par Reuters16.05.202316:15

    BERLIN (Reuters) - L'économie allemande a fait preuve de résilience au cours de l'année dernière grâce à une réponse politique forte et à un hiver doux, mais la croissance économique restera modérée à court terme, a déclaré le Fonds monétaire international (FMI) mardi. Le resserrement des conditions financières et le choc lié à la hausse des prix de l'énergie ont commencé à peser sur la croissance à court terme, a averti le FMI dans son rapport dédié à l'Allemagne

  • information fournie par Reuters16.05.202315:48

    BERLIN, 16 mai (Reuters) - L'économie allemande a fait preuve de résilience au cours de l'année dernière grâce à une réponse politique forte et à un hiver doux, mais la croissance économique restera modérée à court terme, a déclaré le Fonds monétaire international (FMI) mardi. Le resserrement des conditions financières et le choc lié à la hausse des prix de l'énergie ont commencé à peser sur la croissance à court terme, a averti le FMI dans son rapport dédié à l'Allemagne

  • information fournie par Reuters11.05.202318:53

    WASHINGTON (Reuters) - Le Fonds monétaire international (FMI) a déclaré jeudi qu'un défaut de paiement des Etats-Unis sur leur dette aurait de "très graves répercussions" sur l'économie mondiale, notamment une hausse des coûts d'emprunt. La porte-parole du FMI, Julie Kozack, a également indiqué que les autorités américaines devaient rester vigilantes sur les risques que pourrait rencontrer le secteur bancaire américain si les taux d'intérêt augmentaient

  • information fournie par Reuters11.05.202318:30

    WASHINGTON, 11 mai (Reuters) - Le Fonds monétaire international (FMI) a déclaré jeudi qu'un défaut de paiement des Etats-Unis sur leur dette aurait de "très graves répercussions" sur l'économie mondiale, notamment une hausse des coûts d'emprunt. La porte-parole du FMI, Julie Kozack, a également indiqué que les autorités américaines devaient rester vigilantes sur les risques que pourrait rencontrer le secteur bancaire américain si les taux d'intérêt augmentaient

  • information fournie par AFP11.05.202317:40
    2

    Le FMI s'est inquiété jeudi des "graves répercussions" sur l'économie mondiale qu'aurait un défaut de paiement des Etats-Unis, sans accord pour relever le plafond de la dette, et alors que Donald Trump a exhorté les républicains à provoquer une telle situation pour faire pression. "Il y aurait de très graves répercussions non seulement pour les États-Unis mais aussi pour l'économie mondiale en cas de défaut de paiement de la dette américaine", a déclaré la directrice de la communication du Fonds monétaire international, Julie Kozack, lors d'une conférence de presse téléphonique

  • information fournie par Boursorama avec Media Services10.05.202310:33
    5

    L'institution avait fait valoir les effets potentiels de la réforme dans une note publiée fin janvier. Depuis la crise sociale a semé des doutes, notamment chez l'agence de notation Fitch, qui a évoqué une "impasse politique" menaçant les ambitions réformistes d'Emmanuel Macron

  • information fournie par Boursorama avec Media Services10.05.202310:07
    17

    Pierre-Olivier Gourinchas fait valoir l'importance de la capacité budgétaire des Etats pour répondre aux chocs, appelant la France à forcer le pas dans sa marche vers le retour à l'équilibre. C'est le grand cap poursuivi par le gouvernement : le désendettement du pays après l'ère Covid est désormais le leitmotiv de Bercy, martelé par Bruno Le Maire et Gabriel Attal, qui a encore fait de la "réduction du déficit" le facteur conditionnant l'ampleur des baisses d'impôt promises pour la suite du quinquennat Macron

  • information fournie par Boursorama avec Media Services09.05.202315:04
    2

    "On n’a pas encore d’union des dépôts : ça veut dire que la France est responsable de ses propres banques, l’Allemagne est responsable de ses propres banques s’il y a un choc en terme de garantie des dépôts", a expliqué Pierre-Olivier Gourinchas, chef économiste du Fonds monétaire international (FMI), ce mardi 9 mai. L'Europe est "vulnérable", bien que ses banques semblent "solides", selon le chef économiste du Fonds monétaire international (FMI) ce mardi 9 mai, après la faillite de plusieurs banques régionales américaines ces derniers mois

  • information fournie par Reuters04.05.202306:01

    par Leika Kihara 4 mai (Reuters) - Le Fonds monétaire international (FMI) a mis en garde jeudi contre "l'incertitude" entourant l'orientation de la politique monétaire du Japon, estimant qu'un changement de son objectif de taux ultra-bas pourrait avoir un impact significatif sur les marchés financiers internationaux. Le directeur du département Asie et Pacifique du FMI, Krishna Srinivasan, a également souligné les risques concernant les perspectives économiques en Asie, notamment la faiblesse des exportations des économies avancées de la région, le ralentissement de la productivité en Chine et la fragmentation du commerce mondial

  • information fournie par AOF28.04.202316:42

    (AOF) - Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé ce vendredi dans un communiqué avoir validé un programme d'aide à destination de la Centrafrique d'un montant total de 191 millions de dollars afin d'« éviter une crise humanitaire » dans le pays. Ce financement est destiné à aider la Centrafrique à faire face aux difficultés liées notamment à la balance des paiements

  • information fournie par Boursorama avec Media Services28.04.202311:16
    4

    Selon Alfred Kammer, la politique de redressement monétaire de la BCE doit continuer jusqu'à mi-2024. Les banques centrales européennes doivent "tuer la bête" de l'inflation, sans être tentées de faire une "pause" dans leur relèvement des taux d'intérêt, a estimé vendredi le directeur du Fonds monétaire international (FMI) pour l'Europe

  • information fournie par Boursorama avec Media Services17.04.202315:03

    Nadia Calvino, vice-Première ministre espagnole et présidente du comité IMFC, a souligné le "consensus" entre les Etats membres sur les "sujets essentiels". Une bonne nouvelle pour l'économie mondiale

  • information fournie par Le Point12.04.202311:10
    2

    Dans ses perspectives économiques présentées mardi 11 avril, le Fonds monétaire international (FMI) anticipe, selon un scénario central jugé le plus probable, un ralentissement de la croissance mondiale cette année, qui s'établirait à 2,8 % après 3,4 % en 2022, avec une hausse du PIB de 1,6 % aux États-Unis, de 0,8 % dans la zone euro et de 3,9 % dans les pays émergents, dont 5,2 % en Chine et 5,9 % en Inde. « Les récentes turbulences du secteur bancaire nous rappellent toutefois que la situation reste fragile, souligne le chef économiste du FMI Pierre-Olivier Gourinchas

  • information fournie par Boursorama avec Media Services12.04.202310:35
    21

    Le secteur de l'énergie soutient pour l'instant l'importante hausse des dépenses publiques. Mais la tendance pourrait s'inverser

  • information fournie par AOF11.04.202316:13

    (AOF) - Le FMI prévoit que la croissance mondiale devrait ralentir de 3,4 % en 2022 à 2,8 % en 2023, avant de s’établir à 3 % en 2024. L’organisation internationale est légèrement plus pessimiste qu’en janvier pour cette année (0,1 point de croissance en moins)

  • information fournie par Reuters11.04.202315:59

    par David Lawder WASHINGTON (Reuters) - Le Fonds monétaire international (FMI) a légèrement revu à la baisse mardi sa prévision de croissance économique mondiale pour 2023, la hausse des taux d'intérêt ralentissant l'activité, et a averti qu'une nouvelle série de turbulences dans le système financier pourrait conduire l'économie près d'une récession. Dans son dernier rapport sur les perspectives de l'économie mondiale, le FMI observe que le risque d'un effet domino sur le système bancaire après la faillite de deux banques régionales américaines et le rachat forcé de Credit Suisse par son concurrent UBS a été contenu par des mesures politiques fortes