Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

KERING (Ex: PPR)

494.20EUR
-2.87% 
indice de référence CAC 40

FR0000121485 KER

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    500.80

  • clôture veille

    508.80

  • + haut

    501.80

  • + bas

    492.90

  • volume

    137 582

  • valorisation

    62 407 MEUR

  • capital échangé

    0.11%

  • dernier échange

    19.06.18 / 17:02:57

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    479.40

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    509.00

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur KERING (Ex: PPR)

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter KERING (Ex: PPR) à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter KERING (Ex: PPR) à mes listes

    Fermer

Le digital sera le 1er médium publicitaire du luxe en 2017-Etude

Reuters31/05/2016 à 11:14
    PARIS, 31 mai (Reuters) - Le digital, qui constitue de loin 
le principal moteur de croissance du marché publicitaire du 
secteur du luxe, deviendra le premier médium de ce marché en 
2017, selon une étude publiée mardi par l'agence Zenith. 
    Avec des taux de croissance à deux chiffres, les dépenses 
des annonceurs du luxe dans le digital devraient progresser de 
837 millions de dollars entre 2015 et 2017, estime la filiale du 
groupe publicitaire Publicis  PUBP.PA . 
    A l'inverse, les dépenses publicitaires réalisées dans la 
presse écrite devraient chuter de 150 millions de dollars sur la 
même période et reculer de 10,0 millions dans l'affichage 
extérieur. 
    A la radio, au cinéma et à la télévision, la croissance de 
ces dépenses devrait être limitée à 26 millions de dollars. 
    En 2017, la part de marché de la publicité digitale aura 
atteint 32,1% (contre 26,3% en 2015), celle de la presse écrite 
sera de 28,6% (contre 31,9%) et celle de la télévision de 30,7% 
(contre 32,7%), note Zenith. 
    Toutefois, malgré son déclin, la presse écrite restera un 
médium important pour les annonceurs de très grand luxe de la 
mode, des accessoires, de la joaillerie ou des montres, les 
magazines sur papier glacé continuant de leur offrir un 
environnement valorisant pour leurs produits. 
    En 2015, les marques de mode et d'accessoires ont dépensé 
83% de leur budget publicitaire dans la presse écrite, les 
montres et la joaillerie 60%. 
    Après une progression limitée à 1,9% en 2015, pour cause de 
ralentissement dans les pays émergents, d'incertitudes 
géopolitiques et d'attaques terroristes, les dépenses 
publicitaires du secteur du luxe devraient augmenter de 3,0% en 
2016, selon Zenith, tirées par l'Asie et l'Europe de l'Est. 
    Au total, ces dépenses qui ont atteint 10,6 milliards de 
dollars l'an dernier devraient augmenter de 3,0% en 2016, un 
taux de croissance cependant inférieur aux 4,5% attendus pour 
l'ensemble du marché publicitaire. 
    Les données de Zenith portent sur 18 pays, dont les 
Etats-Unis, la Chine, la France, le Royaume-Uni, L'Allemagne ou 
la Russie. 
 
 (Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot) 
 

Valeurs associées

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.