Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

LBPAM anticipe une réaccélération " médiocre" de la croissance pour 2020
information fournie par Newsmanagers03/01/2020 à 10:15

(NEWSManagers.com) - Les stratégistes de La Banque Postale Asset Management (LBPAM) ont présenté à la presse, mi-décembre, leurs anticipations macroéconomiques pour l'année 2020, avec un scénario central de réaccélération " médiocre" de la croissance.

Selon Stéphane Déo, stratégiste au sein des gestions de LBPAM, la croissance de la zone euro pour l'année prochaine devrait se situer aux alentours de 0,9-1%, une faiblesse " qui rend le risque de récession plausible et la capacité à absorber un choc très limitée" . Cependant, les signes d'essoufflement sont, selon lui, faibles, et les finances publiques désormais plus saines qu'au début de la décennie. Les marges de manoeuvres budgétaires sont donc désormais conséquentes, selon Stéphane Déo. En matière de politique monétaire, LBPAM s'attend à une possible remise en question de l'assouplissement quantitatif dans les douze prochains mois.

Du côté du risque politique, Hervé Goulletquer envisage une sortie prochaine du tunnel concernant les accords commerciaux sino-américains. Un échec des négociations fragiliserait tant M. Trump que M. Xi, selon ses analyses. Dans ce cadre, le soutien du Sénat républicain aux manifestants pro-démocraties de Hong Kong peut être vu comme un véritable caillou dans la chaussure du président américain. L'une des principales craintes du stratégiste se trouve plutôt du côté du choix du candidat démocrate à l'élection présidentielle, les programmes des principales personnalités radicales pouvant affecter de manière importante les marchés actions. Néanmoins, M. Goulletquer a fait remarquer la percée dans les sondages de l'outsider centriste de l'Indiana Peter Buttigieg, dont le positionnement pourrait être fatal tant à Elizabeth Warren et au modéré Joe Biden, qu'au président sortant, s'il venait à être son adversaire.

A douze mois, l'allocation d'actifs de LBPAM favorise le crédit, tout en restant positif sur les marchés actions et l'obligataire souverain. Les deux stratégistes soulignent cependant que la communauté financière pourrait s'inquiéter " du tempo de l'activité d'une phase haussière du cycle déjà bien longue" . " Un regard sélectif s'imposerait alors en termes d'allocation d'actifs" , jugent-ils. Sur les actions, la maison est, à 12 mois, positive sur l'ensemble des places, à l'exception des Etats-Unis et du Japon, envers lesquelles elle se montre neutre.

En termes de rendements, LBPAM s'attend à un taux de 1,6% sur le dix ans américain, de -0,5% sur le Bund, et de -0,3% sur l'OAT de mêmes maturités. Le taux du high yield en zone euro est attendu fin 2020 à 3,85%, contre 0,82% pour l'investment grade. Côté actions, le rendement annuel du S&P 500 est estimé à 3%, tandis que l'Euro Stoxx de la zone euro est prévu à 5%. Les marchés émergents pourraient dégager 9%, et le marché chinois 10%, selon leurs anticipations.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.