1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La France reste ouverte à des rapprochements pour Renault-Le Maire
Reuters06/06/2019 à 16:40

L'Etat français France reste ouvert à des opérations de rapprochement pour Renault RENA.PA mais menées sans précipitation et garantissant les intérêts industriels du constructeur automobile comme de la France, a déclaré jeudi le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire.

PARIS, 6 juin (Reuters) - L'Etat français France reste ouvert à des opérations de rapprochement pour Renault RENA.PA mais menées sans précipitation et garantissant les intérêts industriels du constructeur automobile comme de la France, a déclaré jeudi le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire.

"Nous restons ouverts à toute perspective de consolidation industrielle mais dans la sérénité, sans précipitation, pour garantir les intérêts industriels de Renault et les intérêts industriels de la nation française", a-t-il dit lors de la séance des questions au gouvernement au Sénat.

Il s'exprimait après la décision prise par Fiat Chrysler Automobiles (FCA) FCHA.MI de retirer son projet de fusion de 30 milliards d'euros avec le constructeur français, dont l'Etat détient 15% du capital.

Bruno Le Maire a souligné une nouvelle fois qu'une des conditions mises par le gouvernement pour ce projet, à savoir un feu vert de Nissan 7201.T , le partenaire japonais de Renault, n'avait pu être remplie dans l'immédiat.

"Nous considérons qu'il est indispensable que ce projet se fasse dans le cadre de l'alliance entre Renault et Nissan qui, depuis vingt ans, apporte technologies, emploi et sécurité financière à Renault", a-t-il indiqué.

Le ministre s'est prononcé en outre pour une consolidation de l'alliance entre Renault et Nissan, un sujet qu'il compte aborder avec son homologue nippon en fin de semaine à l'occasion d'un déplacement au Japon, où il se trouvera pour la réunion des ministres des Finances du G20.

(Yann Le Guernigou et Leigh Thomas, édité par Yves Clarisse)

Valeurs associées

MIL +0.26%
Tradegate +0.06%
Euronext Paris -0.78%

17 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mine15
    06 juin19:52

    L'ETAT et la CGT , main dans la main pour faire échouer le projet . C'est ça la France , toujours et encore , à l'époque de Macron !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer