Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La cheffe de l'opposition nommée Première ministre en Estonie
Reuters13/01/2021 à 12:19

(.)

VILNIUS, 13 janvier (Reuters) - La présidente estonienne, Kersti Kaljulaid, a demandé mercredi à la cheffe de l'opposition Kaja Kallas de former le prochain gouvernement à la suite de la démission du Premier ministre Jüri Ratas, dont le parti est visé par une enquête sur un projet de développement immobilier à Tallinn, la capitale du pays balte.

Kallas dirige le Parti de la réforme (centre droit), qui est arrivé en tête des élections législatives de 2019 sans parvenir à gouverner, le centriste Jüri Ratas ayant conservé le pouvoir en constituant une coalition avec les conservateurs et l'extrême droite.

Il est peu probable que l'extrême droite figure à nouveau au sein d'une coalition gouvernementale, après avoir dénoncé des fraudes lors de l'élection présidentielle américaine et qualifié le président élu Joe Biden de "corrompu".

Selon l'agence de presse BNS, le Parti du centre (EKE), la formation de Jüri Ratas, est soupçonné par la justice d'avoir donné son feu vert à un projet immobilier à Tallinn en échange d'un don évalué à environ un million d'euros.

Les prochaines élections sont programmées en mars 2023.

(Andrius Sytas, version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Blandine Hénault)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer