Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

L'Opep+ prolonge ses baisses de production jusqu'en 2025
information fournie par Reuters 02/06/2024 à 17:58

Siège de l'OPEP à Vienne, Autriche

Siège de l'OPEP à Vienne, Autriche

par Ahmad Ghaddar, Alex Lawler et Maha El Dahan

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses alliés, réunis au sein de l'Opep+, sont convenus dimanche de prolonger la plupart de leurs accords de réduction de la production de brut jusqu'en 2025, au-delà de ce qu'anticipait le marché, afin de soutenir les cours dans un contexte de demande mondiale atone et de concurrence de l'offre en provenance des Etats-Unis.

Le baril de pétrole se négocie actuellement autour de 80 dollars, un tarif jugé insuffisant par de nombreux membres de l'Opep+ pour équilibrer leur budget.

L'Opep et ses alliés, dont le principal est la Russie, ont décidé depuis fin 2022 de couper dans leur production pour faire remonter les cours pétroliers. Ils la réduisent actuellement de 5,86 millions de barils par jour (bpj), soit environ 5,7% de la demande mondiale.

Une première partie de cette réduction porte sur 3,66 millions de bpj et devait expirer fin 2024. Une deuxième partie consiste en des réductions volontaires par huit membres de l'Opep+ portant sur 2,2 millions de bpj jusque fin juin 2024.

Les pays de l'Opep+ se sont entendus dimanche pour prolonger la première partie d'un an, jusque fin 2025, et la deuxième de trois mois, jusque fin septembre 2024.

Cette deuxième partie de la réduction de l'offre sera ensuite progressivement supprimée sur un an, entre octobre 2024 et fin septembre 2025, ont dit trois sources de l'Opep+.

"Le marché a maintenant de la visibilité sur près d'un an et demi", a dit un délégué de l'Opep+ sous le sceau de l'anonymat.

Les pays qui procèdent à des réductions volontaires pour un total de 2,2 millions de bpj sont l'Algérie, l'Irak, le Kazakhstan, le Koweït, Oman, la Russie, l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis.

La réunion de dimanche a duré moins de quatre heures, un temps inhabituellement court malgré la complexité de l'accord à trouver.

Selon des sources de l'Opep+, l'Arabie saoudite, premier producteur et chef de file de facto de l'Opep, a oeuvré en coulisses pendant les jours précédant cette réunion pour faire converger toutes les positions.

(Bureau Opep, rédigé par Dmitry Zhdannikov, version française Claude Chendjou et Bertrand Boucey)

Valeurs associées

85,28 USD Ice Europ -0,39%
82,19 USD Ice Europ -0,92%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.