1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

GRAPHES-Le franc suisse en zone dangereuse
Reuters27/03/2019 à 16:20

La devise suisse est passée sous le seuil des 1,12 euro, qu'elle n'avait pas tutoyé depuis l'automne 2018. (crédit : Reuters)

PARIS, 27 mars (Reuters) - Le franc suisse accentuait mercredi son mouvement d'appréciation contre l'euro amorcé il y a une semaine à la faveur du revirement des politiques monétaires des grandes banques centrales, des craintes de récession alimentées par celui-ci et des risques politiques toujours prégnants.

La devise suisse est ainsi passée sous le seuil des 1,12 euro, qu'elle n'avait pas tutoyé depuis l'automne 2018, au plus fort des inquiétudes sur la dette italienne en pleine confrontation entre la coalition eurosceptique au pouvoir à Rome et la commission européenne, garante d'une orthodoxie budgétaire compatible avec l'appartenance au bloc de la zone euro.

La Banque nationale suisse (BNS) a pourtant confirmé l'orientation très accommodante de sa politique monétaire et sa détermination à intervenir sur le marché des changes pour prévenir l'appréciation du franc suisse.

Les facteurs de renforcement du franc suisse, traditionnelle valeur refuge, ne manquent pas, des inquiétudes liées au ralentissement de l'économie mondiale aux incertitudes sur l'issue des négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, en passant par celles entourant l'issue du Brexit. Au regard du risque qu'une appréciation de la devise fait peser sur les perspectives d'inflation en Suisse, il est peu probable que la BNS tolère une appréciation durable de sa devise si les facteurs de risque qui la poussent à la hausse devaient se confirmer.

(Marc Joanny, édité par Marc Angrand)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer