Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

EOS Imaging : opération séduction
information fournie par Biotech Finances06/12/2019 à 18:10

Avec EOSedge, la société cherche à accentuer la dynamique de prix positive dont elle bénéficie. (Crédits photo : EOS)

Avec EOSedge, la société cherche à accentuer la dynamique de prix positive dont elle bénéficie. (Crédits photo : EOS)

Une nouvelle machine pour un nouveau départ. La medtech parisienne spécialisée en radiologie, a dévoilé le nouveau fer de lance de sa gamme, baptisé EOSedge, une version améliorée de sa plateforme de radiologie historique, qui continuera par ailleurs d'être commercialisée. EOSedge promet une réduction supplémentaire des émissions irradiantes grâce à l'intégration d'un système de modulation des doses de rayons X (Flexdose), une meilleure résolution d'image, grâce à une technologie de détection par “comptage de photons”, et un temps d'examen encore réduit. S'y ajoutent de nouvelles fonctionnalités (plateforme motorisée, cabine spacieuse) faites pour séduire les grands hôpitaux. EOSedge bénéficie du marquage CE et du 510k de la FDA.

Cap sur la croissance

Exploitant la seule technologie de rayons X aujourd'hui capable d'acquérir des images en position fonctionnelle (patients debout ou
assis) et de réduire significativement les radiations, EOS s'est positionnée dans le diagnostic orthopédique, ostéo-articulaire et rhumatologique. Si elle a conquis de nombreux centres hospitaliers de référence depuis son lancement commercial en 2007, elle a encore beaucoup de terrains à conquérir.

Avec EOSedge, la société cherche à accentuer la dynamique de prix positive dont elle bénéficie. Elle espère aussi s'appuyer sur son pôle “services” qui absorbe aujourd'hui l'essentiel des dépenses R&D, pour une fraction encore mince du chiffre d'affaires, en retour. Les ventes de solutions d'aide à la planification chirurgicale 3D (HipEOS, KneeEOS, SpineEOS, ndlr) approuvés ces trois dernières années « sont appelés à être des moteurs de croissance significatifs à court terme », précise Mike Lobinski, CEO d'EOS Imaging. L'exportation, via le système EOSlink, des images EOS, dans des logiciels de navigation chirurgicale sera un levier de croissance à plus long terme. La société a annoncé, fin octobre, la première utilisation conjointe d'HipEOS avec un outil de navigation, Intellijoint, dans une procédure d'arthroplastie de la hanche. Enfin, avec l'extension du parc, la part de l'activité générée par la maintenance – équivalent à 10-12% du chiffre d'affaires d'une machine par an – va progresser. Après une année 2019 en stagnation, l'exercice 2020 s'ouvre sous de bons auspices.

Mais EOS Imaging, toujours sous pression financière, demeure incapable de conquérir, par ses propres moyens, l'immense marché qui lui est promis. Tout repose à présent sur un rythme de croissance qui, s'il est soutenu, finira par faire entrer EOS dans les radars des géants de l'imagerie médicale (Siemens, Philips, Toshiba, GE) à mesure qu'elle leur grappillera des parts de marché. La société représente sans doute le meilleur espoir de la medtech tricolore en vue d'une prochaine M&A… pourvu qu'elle se fasse alors à bon compte, à l'image de Vexim et Medtech Surgical, plutôt qu'en solde, comme ce fut le cas pour Supersonic Imagine.


Le regard de Christophe Dombu, analyste chez Portzamparc

«Le lancement d'EOSedge correspond à un point d'inflexion commercial pour la société qui, 12 ans après le lancement de sa première plateforme, peut aujourd'hui tabler sur un début de renouvellement du parc de machines installé et, avec ce produit, sur des prix plus élevés. Au-delà de la question de la future contribution d'EOSedge au chiffre d'affaires, l'orientation du carnet de commandes (14,4 M€ à fin septembre, ndlr) et la dynamique des ventes de prestations de maintenance ouvrent une perspective assez sûre de croissance pour 2020. Celle-ci, couplée à un intérêt spéculatif non négligeable, a permis une forte remontée du cours depuis deux mois. Et cette remontée, in fine, permet aussi d'appréhender avec moins d'anxiété les besoins de refinancement à venir.»

35,3 M€

C'est le chiffre d'affaires enregistré par EOS Imaging en 2018. La société disposait au 30 juin dernier de 8,7 M€ soit une autonomie financière assurée jusqu'au 3e trimestre 2020.

350

Plus de 350 plateformes de radiologie EOS ont été installées dans le monde depuis 2007. Ce chiffre était de 100 en 2014. La société estime que son marché-cible équivaut à 12 000 machines et 2Mds$/an de chiffre d'affaires annuel (équipements et services).

112 M$

EOS Imaging a levé plus de 112M$ en capitaux et dettes depuis sa création en 1989, sous le nom de Biospace Instrument par Georges Charpak.

Biotech Finances - «Biotech Finances est un média spécialisé sur l'écosystème francophone des biotechs et des medtechs»

Valeurs associées

Euronext Paris 0.00%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.