Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Crédit agricole ne financera plus de projets d'extraction de pétrole
information fournie par Reuters06/12/2022 à 09:30

Logo du Crédit Agricole à l'extérieur d'un bureau de banque à Reze

Logo du Crédit Agricole à l'extérieur d'un bureau de banque à Reze

PARIS, 6 décembre (Reuters) - La banque française Crédit agricole SA CAGR.PA a annoncé mardi qu'elle ne financerait plus de projets d'extraction de pétrole à horizon 2025 et qu'elle bouclerait à cet horizon son désengagement des centrales au charbon.

Dans le cadre de sa politique en matière de transition énergétique et de ses objectifs de neutralité carbone, l'établissement bancaire indique prévoir un retrait complet du secteur des centrales au charbon sur la période 2030-2040.

Crédit agricole SA ajoute que la banque souhaite réduire de 25% ses expositions à l'extraction de pétrole à horizon 2025 par rapport à 2020.

Elle souhaite dans le même temps augmenter de 60% son exposition à la production d'énergie bas carbone au sein de sa banque de financement et d'investissement Cacib d'ici 2025.

"L'accélération de l'investissement et du financement dans les énergies vertes est impérative pour contribuer efficacement à l'urgence de la transition énergétique, en lieu et place des énergies fossiles", souligne Crédit agricole SA dans un communiqué.

"Stopper uniquement le financement des énergies fossiles permettrait de 'verdir' rapidement le bilan de la banque, mais pénaliserait toutes les populations encore dépendantes de ces énergies sans les accompagner dans leur propre transition", poursuit la banque.

Crédit agricole SA fait aussi savoir qu'il annoncera l'an prochain ses objectifs en matière de neutralité carbone pour les secteurs du transport maritime, de l'aviation, de l'acier, de l'immobilier résidentiel et de l'agriculture.

(Rédigé par Matthieu Protard, édité par Blandine Hénault)

Valeurs associées

Euronext Paris +1.55%

8 commentaires

  • 06 décembre13:12

    Bof.. de toutes façons les compagnies pétrolière s'autofinancent. Et pour les autres elles se débrouilleront avec les banques étrangère ou la bourse. Seule conséquence, une perte de part de marché lucrative pour satisfaire des ONG la plupart financées par l'étranger.


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.