Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

CMA CGM bénéficie d'un regain d'activité au premier trimestre mais prévoit une surcapacité imminente
information fournie par Reuters 17/05/2024 à 18:07

Un modèle de navire cargo représenté devant le logo de CMA CGM

Un modèle de navire cargo représenté devant le logo de CMA CGM

CMA CGM a bénéficié au premier trimestre 2024 d'un rebond de la demande de biens de consommation et d'une hausse des tarifs de fret liée aux perturbations en mer Rouge, mais s'attend à ce qu'un afflux de nouveaux navires pèse sur le marché plus tard dans l'année, a indiqué le groupe maritime vendredi.

La société française CMA CGM, troisième transporteur de conteneurs au monde, a enregistré un bénéfice net de 785 millions de dollars (722,84 millions d'euros) au premier trimestre, se relevant d'une perte de 90 millions de dollars sur le dernier trimestre de 2023.

Les revenus du groupe sont en baisse par rapport au bénéfice net de 2,01 milliards de dollars au premier trimestre 2023. CMA CGM avait alors profité du boom du transport maritime post-pandémie, qui lui avait permis de réaliser des bénéfices records et une vague d'acquisitions dans les terminaux portuaires, la logistique et les médias.

La marge bénéficiaire de base de la principale activité maritime du groupe a augmenté de 24,8 % au premier trimestre, contre 9,5 % au trimestre précédent. Cette hausse a été soutenue par une demande dynamique, notamment due au réapprovisionnement des entreprises aux États-Unis, et à la hausse des prix du transport maritime, les navires détournés de la mer Rouge absorbant la capacité excédentaire de la flotte.

La forte demande devrait se maintenir, mais l'essentiel de l'expansion de la capacité globale de la flotte, attendue entre 9% et 10% en 2024, se produira sur le reste de l'année, a déclaré le directeur financier Ramon Fernandez lors d'une conférence téléphonique.

"De ce fait, l'impact de la situation en mer Rouge qui est observé sur les taux de fret, quelle que soit la durée du conflit, devrait mécaniquement se résorber progressivement, surtout en deuxième partie d'année bien sûr, et ramènerait le marché du fret maritime à la situation de surcapacité qui marquait la fin de l'année 2023", a-t-il déclaré.

Les rivaux de CMA CGM, tels que Maersk et Hapag-Lloyd, ont également cité des tendances favorables en début d’année et des risques de surcapacité.

(Reportage Gus Trompiz, version française Alban Kacher, édité par Sophie Louet)

Valeurs associées

1 570,00 EUR Tradegate +2,61%
173,10 EUR XETRA -0,63%
11 530,00 DKK LSE Intl -0,17%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.