Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Chute des marchés européens, crispés autour des statistiques américaines

Boursorama29/04/2016 à 17:39

Les marchés actions européens ont enregistré une forte baisse vendredi 29 avril.

Les marchés européens ont chuté vendredi 29 avril, les statistiques mitigées autour de la consommation des ménages américains publiées dans l'après-midi s’ajoutant aux mauvaises nouvelles autour d'Apple qui avaient déjà pénalisé les marchés à l’ouverture.

Le CAC40 a terminé en baisse 2,82% à 4.428 points vendredi 29 avril, à l'instar de l'ensemble des marchés européens qui ont clôturé dans le rouge vif. Pour sa part, le Dax 30 allemand a perdu 2,73% à 10.038 points.

Plusieurs facteurs expliquent la baisse du jour. La chute de la matinée s’explique par la répercussion de la baisse des indices américains survenue jeudi soir, entraînée par un sentiment de défiance vis-à-vis d’Apple suite aux déclarations du milliardaire Carl Icahn. À noter qu’Apple était de nouveau en baisse de plus de 2% vendredi à Wall Street, creusant encore ses pertes des jours précédents.

Les bons chiffres de la croissance européenne au premier trimestre 2016, publiés vendredi matin, n’ont pas permis d’aider les investisseurs à retrouver davantage d’optimisme.

Lire le point de marché de la fin de matinée : Apple et les Smartphones dépriment les marchés européens malgré d'autres bonnes nouvelles

Les yeux tournés vers la consommation américaine

Les marchés ont creusé leurs pertes dans le courant de l’après-midi à partir de 14h30, pénalisés par des indicateurs américains considérés comme mitigés.

« Hier, on a eu le chiffre de la croissance américaine. Encore une fois, on a pu voir que c’est la consommation des ménages américains qui a tiré la croissance au cours du dernier trimestre. Les investisseurs étaient donc très attentifs aujourd’hui à tous les indicateurs relatifs à la confiance des ménages puisque celle-ci est au cœur de la croissance américaine. Or les chiffres publiés ont été plutôt mauvais » explique Alexandre Baradez, stratégiste chez IG.

À 14h30, le chiffre relatif aux dépenses des ménages de mars est resté atone à +0,1% par rapport au mois précédent. « Les dépenses des ménages américains restent faibles » commente Alexandre Baradez.

À l’inverse, les revenus des ménages ont progressé plus qu’attendu sur la même période (+0,4% en mars par rapport au mois précédent), mais là encore, les investisseurs ont vu le verre à moitié vide. « La hausse des revenus des ménages est scrutée par la Fed, qui pourrait y voir une raison de remonter ses taux directeurs dans les prochains mois » note le stratégiste d’IG, qui souligne que dans le courant de l’après-midi, Robert S. Kaplan, président de la Fed régionale de Dallas, « a donné son avis et a dit que le marché était trop optimiste sur la date du prochain relèvement des taux directeurs de la Fed ».

Enfin, à 16h, « l’indice de confiance des consommateurs publié par l’université du Michigan est ressorti à 89 points, légèrement inférieur aux attentes, et le chiffre de la précédente publication a été révisé à la baisse » relève Alexandre Baradez.

À noter que vers 16h également, les prix du pétrole ont également connu un décrochage de courte durée, effaçant en quelques minutes leurs gains de la matinée.

La zone euro reste pourtant solide

Plus généralement, tout au long de la journée, l'euro s'est lentement raffermi face au dollar, progressant de 0,76% face à la monnaie américaine à 1.1440 USD pour 1 EUR. Le rafermissement de l'euro est toujours pénalisant pour les marchés actions européens.

La chute des marchés du Vieux Continent, particulièrement forte, semble enfin avoir été amplifiée par des facteurs techniques.

« Les marchés ont beaucoup monté au cours des dernières semaines » relève Alexandre Baradez, et enregistrent par conséquent une respiration (prises de bénéfices) en cette fin de semaine.

Malgré cette correction, « Je ne suis pas inquiet sur l’Europe » affirme le stratégiste. « Les chiffres de croissance publiés ce matin montrent encore une fois que la situation se stabilise en zone euro, ce qui limite la baisse potentielle des marchés européens. On peut sans doute encore creuser un peu les pertes à court terme, mais ce n’est pas pour autant qu’on reprendra une véritable tendance baissière », termine-t-il.

Xavier Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Mes listes

valeur

dernier

var.

98.77 +0.01%
5429.2 +0.43%
199.5 0.00%
43.12 -0.30%
21.05 +0.38%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.