Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Apple et les Smartphones dépriment les marchés européens malgré d'autres bonnes nouvelles

Boursorama29/04/2016 à 14:21

La marchés européens évoluaient en nette baisse vendredi 29 avril.

Les marchés européens évoluaient en baisse vendredi 29 avril, répliquant la baisse de Wall Street survenue la veille, dans un contexte de mauvais chiffres sur le marché des Smartphones et d'interrogations persistantes sur les perspectives d'Apple malgré d’autres nouvelles encourageantes en Europe du côté de la croissance. En France, à 14h10, le CAC40 perdait 1,61% à 4.484 points.

Europe : croissance solide au premier trimestre

À 11h ce vendredi, Eurostat a fait part de chiffres meilleurs qu’attendu du côté de la croissance européenne, ressortie en hausse de 0,6% au T1 2016 par rapport au T4 2015, et en hausse de 1,6% sur un an par rapport au T1 2015.

Cette bonne surprise se retrouve en France, où l’Insee a apporté de bonnes nouvelles avant l’ouverture des marchés. La croissance française a atteint 0,5% au T1 2016 par rapport au T4 2015, soutenue par  « les dépenses de consommation des ménages » qui « se redressent fortement (+1,2 % après -0,1 %) » note l’institut de statistiques.

De bonnes nouvelles viennent surtout d’Espagne où la croissance de l’activité au T1 2016 est ressortie à +0,8% par rapport au trimestre précédent, et +3,4% sur un an, les deux chiffres étant légèrement supérieurs aux attentes des analystes.

L'inflation faible n'a pas enthousiasmé les investisseurs

Eurostat a par ailleurs fait état à 11h d’une inflation (indice des prix à la consommation) en zone euro de -0,2% sur un an. Le chiffre est identique en France d’après l’Insee.

L’inflation négative n’est pas une très bonne nouvelle sur le plan économique, mais cela aurait pu enthousiasmer les investisseurs si ceux-ci avaient anticipé en conséquence une nouvelle réaction de la BCE pour relancer l’économie à coups de taux toujours plus faibles ou de rachats d’actifs toujours plus variés.

En Italie, le chômage est parvenu à diminuer en mars, concernant désormais 11,4% de la population active contre 11,6% le mois précédent, surprenant positivement les analystes qui s'attendaient plutôt à une dégradation du marché de l'emploi.

Au Royaume-Uni, le crédit à la consommation a bondi en mars pour retrouver ses niveaux de 2005, avec un pic particulièrement vif et inattendu du côté des nouveaux crédits hypothécaires. Ces derniers ont atteint en mars des montants équivalents à ceux de 2007, représentant le double de la normale par rapport aux six derniers mois.

En revanche, en Allemagne, les ventes au détail se sont contractées de -1,1% en mars, alors que les analystes s’attendaient à un chiffre en légère hausse de +0,3%.

Les Smartphones et Apple dépriment les marchés

Les marchés européens ne se montraient guère enthousiastes malgré ces nouvelles globalement positives, restant solidement ancrés en territoire négatif depuis leur ouverture en répliquant la baisse des indices américains survenue jeudi soir.

Les marchés européens semblaient à leur tour se préoccuper d’un flux de nouvelles mitigées autour du marché des Smartphones et plus spécifiquement du constructeur Apple qui souffre en Bourse depuis quelques séances.

Après la publication de résultats décevants mercredi, l’action a été de nouveau pénalisée jeudi (-3,06%) suite aux propos du milliardaire américain Carl Icahn, dont la réputation est proche de celle de George Soros ou Warren Buffet, ayant publiquement fait part de sa décision de vendre dernièrement l’ensemble de ses actions Apple.

À lire également : Marchés : faut-il s'inquiéter de la chute des fleurons du Nasdaq ?

Les investisseurs semblent en effet mal digérer les derniers chiffres du marché des Smartphones qui commence à stagner après avoir représenté un moteur mondial de consommation et de croissance pendant presque une décennie (depuis 2007 environ).

Les Echos évoquent dans leur édition du 29 avril un « vrai coup d’arrêt » sur le marché des Smartphones, qui a cru de seulement 0,2% au T1 2016 par rapport au T1 2015 selon IDC, et aurait même régressé de 3% sur la même période selon le cabinet Strategy Analytics, ces deux chiffres étant des estimations. « En cause : la saturation des marchés développés et le déclin des deux leaders Samsung et Apple » affirme le journal, même si le déclin des ventes de Samsung reste infime (-0,6%) par rapport au déclin des ventes d’Apple (-16,3%) sur un an.

Ces chiffres ont également engendré une baisse de l’action Alphabet (ex-Google) (-2,28%), créateur du système d’exploitation Android équipant certains Smartphones, notamment ceux de la marque Samsung. En 10 jours, Google a perdu 10% de sa valeur. Google et Apple sont les deux plus grandes capitalisations boursières mondiales et les mouvements de ces deux valeurs phares influent sur l’ensemble des marchés.

Xavier Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.