Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Carrefour ralentit fortement au 1e trimestre, recul des hypers en France
information fournie par Reuters 11/04/2018 à 18:30

CARREFOUR RALENTIT FORTEMENT AU 1E TRIMESTRE, RECUL DES HYPERS EN FRANCE

CARREFOUR RALENTIT FORTEMENT AU 1E TRIMESTRE, RECUL DES HYPERS EN FRANCE

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Carrefour a vu sa croissance nettement ralentir en données comparables au premier trimestre, avec un fort recul dans ses hypermarchés en France et une hausse très limitée au Brésil, ses deux premiers marchés.

Les ventes du distributeur ont reculé de 2,4% à 20,78 milliards d'euros en données publiées, un chiffre inférieur aux 20,87 milliards du consensus Reuters/Inquiry Financial.

Hors taux de change, essence, effets calendaires et à magasins comparables, la croissance a été limitée à 0,4%, après une progression de 1,9% au quatrième trimestre 2017.

Le groupe précise dans un communiqué que ses marchés ont été "globalement moins porteurs en Europe", en raison notamment de conditions météo défavorables qui ont pénalisé les ventes de produits non-alimentaires et des hypermarchés.

Il évoque aussi des "perturbations opérationnelles", faisant allusion au mouvement de grève qui a touché ses hypermarchés français le samedi de Pâques.

En France, où le groupe réalise près de la moitié de son chiffre d'affaires annuel, les ventes ont stagné (-0,1%) en comparable, après une hausse de 1,5% au trimestre précédent, pénalisées par la contre-performance des hypermarchés qui ont à nouveau basculé dans le rouge (-2,3%) après une hausse de 0,7% trois mois plus tôt.

Dans un marché qui reste difficile et où la concurrence demeure féroce, les très grands formats de Carrefour ont encore perdu du terrain en début d'année, selon KantarWorlPanel, notamment face à Casino, avec une part de marché en baisse de 71 points de base pendant la période de quatre semaines close le 18 mars, alors que Géant Casino a vu la sienne progresser de 14 points.

A l'inverse, les supermarchés ont signé une progression de 1,6% en comparable.

Au Brésil, deuxième marché du groupe, Carrefour pâtit toujours de la déflation sur les produits alimentaires et a vu sa croissance limitée à 0,4% en comparable, tandis qu'en Europe, le distributeur décélère fortement, avec des ventes en baisse de 3,2% en Italie, de 0,6% en Espagne et de 1,6% en Belgique.

La Chine reste à la peine avec des ventes en recul de 6,6%.

Le groupe a réitéré sa prudente prévision pour 2018, évoquant les évolutions défavorables des taux de change du real brésilien et de nouvelles dépréciations d'actifs.

Nombre d'analystes estiment qu'après des résultats décevants et des perspectives très prudentes, le redressement du groupe sera long et difficile.

"La dynamique de résultats devrait rester faible en 2018, alors que l'environnement dans lequel le groupe évolue reste difficile dans la plupart des pays et que le plan de réduction de coûts devrait peser à court terme sur les performances des magasins", soulignent ceux de Barclays.

Le PDG du groupe a présenté fin janvier un vaste plan de transformation passant par des réductions d'effectifs et des investissements massifs dans le numérique et visant à rendre au distributeur sa compétitivité en France et à le faire entrer de plain-pied dans l'ère digitale.

(Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)

Valeurs associées

14,23 EUR Euronext Paris -0,28%
3,94 EUR Euronext Paris +1,81%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.