Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bourse : les intros repartent de plus belle mais faut-il s'en réjouir ?
Boursorama05/07/2017 à 08:30

Le nombre d'introductions en Bourse a augmenté de 70% dans le monde au premier semestre. (crédit : Fotolia)

Le nombre d'introductions en Bourse a augmenté de 70% dans le monde au premier semestre. (crédit : Fotolia)

Et c'est reparti. Après une année 2016 marquée par un nouveau recul des introductions en Bourse (de 16% à 1055 opérations), le premier semestre 2017 a au contraire brillamment inversé la tendance. Selon une étude de EY, au niveau mondial, le nombre d'opérations a augmenté de 70% sur les six premiers mois de l'année, pour se porter à 772. Les montants levés ont, eux, progressé de 90%, à 83,4 milliards de dollars.

La première partie de l'année a été marquée par de grosses introductions en Bourse dont celle de l'américain Snap, la maison mère de la messagerie Snapchat (3,4 milliards de dollars), celle du groupe coréen de jeux en ligne Netmarble (2,3 milliards) ou encore celle du courtier chinois Guotai Junan (2,2 milliards).

L'Asie Pacifique en tête

Comme l'année dernière, la région Asie-Pacifique continue à se montrer la plus active dans le domaine puisqu'elle compte pour 61% des opérations et 44% des montants levés au premier semestre et dans le détail, les places de Shenzhen et Shanghai ont représenté respectivement 17 et 16% des introductions au niveau mondial.

Ce dynamisme des places asiatiques n'est pas une nouveauté puisqu'en 2016, elles avaient représenté 60% de toutes les opérations pour 54% des montants levés.

Les Etats-Unis ont eux aussi connu un regain d'activité, avec 80 introductions pour un montant de 22 milliards de dollars, ce qui représente un bond de 216% en termes de montants et 82% en termes d'opérations.

ALD, deuxième plus grosse intro européenne

L'Europe est certes moins vigoureuse mais elle ne démérite pas non plus avec un nombre d'opérations en progression de 8% à 120 pour des montants levés en hausse de 5%, à 17,5 milliards de dollar. La palme de la plus grosse introduction en Bourse a été remportée par la Suisse avec le groupe de logistique et de pharmacie Galenica Santé qui a levé 1,9 milliard de dollars. Idorsia, la biotech issue d'Actelion, se place au troisième rang, avec 1,1 milliard de dollars.
Entre les deux s'intercale ALD, filiale de Société Générale spécialisée dans la location longue durée et gestion de flotte automobile qui a levé 1,3 milliard de dollars (1,1 milliard d'euros)

Cette grosse opération permet au marché parisien d'afficher un début d'année flatteur avec sept opérations et un montant levé de 1,5 milliard d'euros (contre un demi-milliard à la même période de 2016). L'introduction d'ALD cache des dossiers de taille plus modeste mais prometteurs comme X-Fab qui fabrique des puces électroniques ou encore Prodways, le spécialiste de l'impression 3D.

Un signe supplémentaire d'exubérance ?

Les raisons de cet enthousiasme sont bien connues. Une croissance mondiale modérée mais assez bien partagée, des marchés d'actions bien orientés. En bref, c'est la fenêtre de tir idéale pour une société qui veut rentrer en Bourse.
Quand à savoir si cela va se poursuivre sur le reste de l'année, l'étude de EY est assez optimiste expliquant qu'un nombre grandissant de candidats préparent leur entrée en Bourse sur les différentes places mondiales. Sans surprise, c'est la région Asie Pacifique qui va continuer à mener la danse avec la Chine mais aussi la Corée du Sud et l'Australie. L'entrée en Bourse de Snap pourrait également encourager d'autres licornes, ces start-up non cotées valorisées plus de un milliard de dollars, à tenter l'aventure boursière, notamment le suédois Spotify qui pourrait franchir le pas avant la fin de l'année.

Enfin, une dernière interrogation peut être légitime pour les investisseurs grincheux ou bearish par nature. Cette dynamique retrouvée n'est-elle pas le signe supplémentaire d'un enthousiasme trop grand des marchés, prélude à une phase de correction ? Raison de plus pour bien choisir les dossiers, de plus en plus nombreux, soumis aux investisseurs...

Laurent Grassin (redaction@boursorama.fr)

Valeurs associées

ALD
Euronext Paris -1.16%
Euronext Paris +2.00%
Euronext Paris +0.53%
NYSE +5.70%

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M7097610
    05 juillet09:39

    continuez comme ça...je suis vendeur à découvert à partir de septembre jusqu'à décembre.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer