1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

BOURSE-Lenovo et ZTE attaqués après les infos sur des puces espionnes
Reuters05/10/2018 à 07:46

    HONG KONG, 5 octobre (Reuters) - Le fabricant d'ordinateurs
Lenovo  0992.HK  et l'équipementier télécoms ZTE  0763.HK 
décrochent vendredi en Bourse de Hong Kong, les investisseurs
craignant pour leurs ventes après une information de Bloomberg
suivant laquelle les systèmes de certaines sociétés américaines
sont gangrenés par des processeurs trafiqués, insérés par des
espions chinois.
    Apple  AAPL.O  et Amazon  AMZN.O  ont démenti jeudi que les
services de renseignement chinois aient inséré de telles puces
dans leurs systèmes informatiques à des fins d'espionnage.
 
    Super Micro Computer  SMCI.PK , le fournisseur des cartes
pour les serveurs, selon Bloomberg, a également démenti.
    L'action Lenovo perdait plus de 16% vers 05h30 GMT et
l'action ZTE cédait plus de 11%; analystes et investisseurs
expliquent que, aux yeux du marché, les entreprises et les
ménages pourraient dorénavant hésiter à se fournir en produits
technologiques chinois.
    L'indice Hang Seng de Hong Kong  .HSI  perdait 0,3% dans le
même temps.
    "Super Micro n'est pas un fournisseur de Lenovo en quelque
manière; en outre, en tant que société internationale nous
prenons des mesures d'ampleur pour protéger l'intégrité de notre
logistique", a déclaré Lenovo.
    ZTE s'est abstenu de tout commentaire.
    "Lenovo baisse plus que les autres parce que les Etats-Unis
représentent une bonne partie de son activité", observe Linus
Yip (First Shanghai Securities).
    "L'action a aussi beaucoup monté ces derniers mois (...)
donc son cours est relativement élevé; ces informations peuvent
inciter certains à vendre et prendre leur bénéfice."
    Contacté, le ministère chinois des Affaires étrangères s'est
refusé à tout commentaire. 
    Pékin a déjà démenti par le passé organiser des
cyberattaques contre des entreprises occidentales.

 (Sijia Jiang et Donny Kwok à Hong Kong, Yimou Lee et Jess Macy
Yu à Taipeh
Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Bertrand
Boucey)
 

Valeurs associées

Tradegate -0.35%
Six - Forex 1 0.00%
Six - Forex 1 +0.27%
NASDAQ -4.75%
NASDAQ -4.14%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer