1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bourse : achetez ces cinq valeurs moyennes à fort potentiel
Le Revenu12/09/2019 à 07:35

Retrouvez la sélection du Revenu. (© Adobestock)

Le compartiment des petites et moyennes capitalisations fait moins bien que le CAC 40 depuis le début de l'année. Ce n'est pas une raison pour s'en détourner car il recèle bien des pépites à fort potentiel. Mais il faut être sélectif. Nous présentons cinq valeurs à mettre en portefeuille sans attendre.

Les petites et moyennes capitalisations font nettement moins bien que les grandes valeurs depuis le début de l'année.

Leur indice de référence, le CAC Mid & Small, s'adjuge seulement 13% sur la période, au lieu de 18,7% pour le CAC 40. Le CAC Small ne progresse même que de 6%.

La décollecte pèse

Cette sous-performance s'explique largement par la décollecte sur les fonds investis en petites et moyennes capitalisations en France. Ce mouvement a été particulièrement puissant en début d'année, avec des sorties à hauteur de 326 millions d'euros en mars, soit 2,5% de l'encours à l'époque. La décollecte est restée importante en juillet (-237 millions) avant de s'atténuer en août (-86 millions), selon le courtier Portzamparc.

En moyenne sur un mois, les volumes de transactions sont tombés à 413 millions d'euros par jour sur le CAC Mid & Small et même 35 millions pour le CAC Small, contre 3,1 milliards d'euros pour le CAC 40 !

Dans un contexte de risques persistants (guerre commerciale, ralentissement économique, Brexit, etc.), les investisseurs privilégient les grandes capitalisations, plus liquides.

Les petites valeurs sont aussi moins exposées à des secteurs «stars» comme le luxe ou l'aéronautique. Elles ont aussi tendance à être davantage axées sur leur marché intérieur, et souffrent à ce titre de la dégradation de la conjoncture en zone

Lire la suite sur le revenu.com

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • guyguy16
    12 septembre08:52

    Avant on disait:n'achetez pas d'or,çà ne rapporte pas d'intérêts.Maintenant que les actions vont chuter grave et que les placements et obligations on des intérêts négatifs,il ne reste plus que les métaux précieux.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer