1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bourse : 3 choses à savoir sur l'investissement en actions
Café de la Bourse15/10/2019 à 09:12

découvrez dans cet article trois choses qu'il vaut mieux savoir sur l'investissement en actions avant de débuter sur les marchés financiers (Crédits photo : Unsplash - Adeolu Eletu )

Ce n'est un secret pour personne : l'investissement en actions est l'un des meilleurs moyens de se constituer un capital, les rendements de cette classe d'actifs étant sur le long terme bien supérieur aux autres. Néanmoins, nombreux sont les investisseurs qui ne semblent pas comprendre comment fonctionne l'investissement en actions et considèrent leurs actions davantage comme des tickets de loterie que des parts d'une entreprise.

Pour y remédier, découvrez dans cet article trois choses qu'il vaut mieux savoir sur l'investissement en actions avant de débuter sur les marchés financiers.

Votre profil d'investisseur est au fondement de la construction de votre portefeuille

Avant même d'investir, il vous faudra vous interroger sur votre profil d'investisseur. Trois éléments pour cela sont à prendre en compte.

Déterminer son profil de risque

D'abord, vous devrez définir votre profil de risque, c'est-à-dire le degré d'aversion au risque que vous présentez. Nous ne sommes pas tous égaux en la matière et il s'agit d'une composante clé pour partir sur de bonnes bases. Si vous êtes effrayé à l'idée de tout perdre, votre exposition au marché actions devra se réduire à une part minime de votre capital et vous prendrez soin de vous positionner sur des valeurs de bon père de famille, ces poids lourds de la cote, éventuellement aristocrates du dividende, qui versent à leurs actionnaires un dividende croissant depuis de longues années. Si, à l'inverse, vous êtes prêt à prendre beaucoup de risque en échange d'un rendement potentiel élevé, il pourra alors être opportun de se positionner sur des titres plus risqués mais aussi potentiellement plus rémunérateurs. Vous pourrez aussi envisager d'investir dans des small et midcaps, sur des secteurs à risque comme les biotechnologies, etc., tout en conservant une bonne diversification de vos avoirs bien sûr.

Le couple rendement-risque doit en tous les cas être optimal, mais mieux vaut savoir quelle dose de risque on est prêt à prendre. Inutile de passer des nuits blanches en pensant aux moins-values de la journée et de surveiller frénétiquement tous les jours les cours des titres sur lesquels vous êtes positionnés.

Définir ses objectifs et horizon d'investissement

Ensuite, vous devrez déterminer quel sont vos objectifs d'investissement et la durée de placement. Pour cela, demandez-vous pourquoi vous souhaitez épargner : pour vous constituer des revenus complémentaires pour votre retraite ? Pour acheter une résidence secondaire en bord de mer ? Pour financer les études de vos enfants ? Pour refaire toute la décoration de votre appartement ? En fonction de vos projets, l'échéance à laquelle vous aurez besoin de vos sous (quelques années ou quelques décennies), le type de sortie (en capital ou en rente), la somme nécessaire (quelques dizaines ou centaines de milliers d'euros, voire millions) sont tout à fait différents et donc nécessitent des types d'investissement différent, d'ailleurs parfois autres que sur les marchés actions.

Pour adapter vos investissements au mieux, demandez-vous en premier lieu avec un investissement dans quelles classes d'actifs vos projets sont-ils le plus cohérent. Dans un second temps, déterminez quels types de valeurs peuvent être intéressantes.

Votre connaissance de l'entreprise et de son secteur vous permettra de réaliser un bon investissement

Acheter une action, c'est acheter une part d'entreprise. Mieux vaut donc comprendre de quoi il s'agit. De même qu'il est aberrant d'investir dans une société dont on ne comprend pas le business model et qui appartient à un secteur d'activité dont on ne sait pas grand-chose, à l'inverse, il est tout à fait recommandé d'opter pour des valeurs appartenant à des secteurs qui vous sont familiers et même pour des entreprises que vous connaissez bien.

Vous serez en effet plus à même de comprendre les enjeux qui touchent le secteur, les conséquences de l'évolution de la réglementation, l'impact des données macro-économiques. En connaissant bien les acteurs de l'écosystème, vous serez aussi à même de savoir quels sont les leaders sur lesquels miser, lesquels présentent des avantages concurrentiels qui peuvent faire la différence, etc. Vous serez également à même de faire la part des choses entre les fluctuations de cours liées aux humeurs du marché et celles qui relèvent d'une véritable inquiétude d'actionnaires ayant perçu une réelle modification des fondamentaux.

Privilégiez donc un secteur et des entreprises que vous connaissez bien mais que vous aimez aussi. Si se tenir au courant de l'actualité des sociétés et du secteur d'activité relève davantage du hobby que de la corvée, vous devriez en ressentir les bénéfices sur votre portefeuille !

Les cours reflètent la valeur intrinsèque sur le long terme mais ils fluctuent

Comme le dit si bien Benjamin Graham : « Sur le court terme, le marché se comporte comme une machine à voter, mais sur le long terme, le marché se comporte comme une balance ».

Sur le long terme, les actions sont un placement rémunérateur et sûr. Mais sur le long terme seulement. Si sur plusieurs dizaines d'années on peut espérer réaliser des gains assez considérables, à l'échelle de quelques années, la Bourse, avec les fluctuations qui lui sont propres peut vous faire risquer gros. Ne prêtez pas trop attention aux fluctuations et concentrez-vous sur les fondamentaux. Le sentiment des investisseurs et les difficultés structurelles peuvent entraîner des écarts considérables entre les cours des actions d'une entreprise et sa valeur intrinsèque réelle. Mais tôt ou tard, la valeur intrinsèque coïncidera de nouveau avec son prix de marché, et le dépassera même sans doute.

Pour pouvoir profiter au mieux des extraordinaires rendements que procurent les actions, ne procédez pas à un investissement massif mais investissez peu et très régulièrement pendant une période de temps significative. Autre point crucial : réinvestissez systématiquement vos dividendes. Vous bénéficierez ainsi de la magie des rendements capitalisés : les intérêts procurent des intérêts et, en définitive, la somme que vous aurez épargnée chaque mois risque fort d'être inférieure à la somme que vous aurez gagnée grâce à vos seuls dividendes. Enfin, continuez à investir régulièrement, sans accorder trop d'importance aux conditions de marché. Pour finir, ne cédez jamais à la panique et ne soldez pas toutes vos positions sous prétexte que la situation macro-économique est catastrophique. Les bulles boursières ne peuvent pas durer éternellement et même la pire dépression économique aura une fin.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer