Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

BIOMERIEUX

77.10EUR
+1.18% 
Ouverture théorique 77.10
indice de référence SBF 120

FR0013280286 BIM

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    76.10

  • clôture veille

    76.20

  • + haut

    77.60

  • + bas

    76.00

  • volume

    129 477

  • valorisation

    9 126 MEUR

  • capital échangé

    0.11%

  • dernier échange

    22.06.18 / 17:35:27

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    69.40

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    84.80

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur BIOMERIEUX

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter BIOMERIEUX à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter BIOMERIEUX à mes listes

    Fermer

bioMérieux : un chiffre d'affaires semestriel en progression, mais mal accueilli par le marché

Boursorama03/09/2014 à 17:30

Alexandre Mérieux a souligné la solidité des résultats semestriels du groupe malgré l'impact négatif des taux de change (photo © Stéphane Audras).

Le spécialiste du diagnostic in vitro confirme ses objectifs pour l’ensemble de l’année 2014 malgré une baisse de son résultat opérationnel au premier semestriel. Des résultats néanmoins sanctionnés par le marché.

Dans un contexte économique qualifié d’incertain et de fragile, bioMérieux annonce un chiffre d’affaires semestriel de 781 millions d’euros, une activité en hausse de 3.5% par rapport au même semestre de l’année précédente (+7.9% à taux de change constant). bioMérieux se félicite de la solidité de ses résultats qui lui permettent de conserver un objectif de croissance prévisionnelle de son chiffre d’affaire comprise entre 3 et 5% à périmètre constant sur l’année 2014. L’EBIT reste toutefois inférieur de 10% aux attentes selon une note de la Société Générale. Les résultats ont mal été accueillis par les investisseurs, le titre perdant environ 3% en séance.

La progression du chiffre d’affaire s’explique par une hausse des besoins mondiaux en matériel permettant de diagnostiquer les maladies infectieuses. Expliquant en partie cette hausse, la réforme dite « ObamaCare » aux Etats-Unis a permis un accès aux soins pour environ 8 millions d’Américains supplémentaires, et a soutenu la croissance de bioMérieux pour la région Amérique du Nord (en hausse de 6.6%).

Mais c’est surtout l’intégration de BioFire, spécialiste du diagnostic moléculaire et syndromique des maladies infectieuses, qui permet au groupe de publier un chiffre d’affaire en forte croissance. Celle-ci se passe comme prévu selon la direction tant sur le plan économique qu’humain, et les objectifs de croissance prévisionnels vis-à-vis de cette intégration seront conformes aux attentes, voire légèrement supérieurs.

Effets de change négatifs

BioMérieux a récemment obtenu le marquage CE pour son produit VIRTUO™, dernière génération de système d’hémoculture, et se félicite de l’accueil positif reçu par le produit VIDAS® 3, approuvé pour la commercialisation en Chine. Son panel gastro-intestinal FilmArray® a aussi obtenu le marquage CE et l’accréditation pour la commercialisation en Chine.

Parmi les points plus négatifs de ce premier semestre, bioMérieux annonce des pertes importantes (33 millions d’euros) dues aux effets de change, l’effet de l’appréciation de l’euro face aux autres devises. D’autre part, des investissements plus importants que prévu ont dû être consentis pour le site de production de flacons d’hémoculture à Durham en Caroline du Nord, et pénalisent ainsi le compte de résultat du groupe. A noter aussi la baisse de 1.7% du chiffre d’affaires dans la région Asie-Pacifique, seule région ayant connu une baisse d’activité au S1.

Interrogé sur les implications possibles d’Ebola dans les résultats du S2 2014, Alexandre Mérieux a annoncé que cette actualité n’aura pas d’impact dans les comptes annuels. Le président du groupe a conclu son intervention sur le fait que l’année 2014 restera une année d’investissements nécessaires au sein du groupe, investissements qui porteront leurs fruits au cours des exercices suivants en soutenant la croissance des résultats.

Xavier Bargue

Valeurs associées

+1.18%

Mes listes

valeur

dernier

var.

177.26 +0.40%
1.164 -0.25%
41.5 +2.88%
15.08 +50.05%
36.22 +0.78%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.