1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Berlin accepte un statut spécial pour le Donbass - Kremlin
Reuters11/11/2019 à 21:04

    MOSCOU, 11 novembre (Reuters) - Vladimir Poutine et Angela
Merkel sont convenus lundi lors d'une conversation téléphonique
que la région ukrainienne du Donbass, en proie à un conflit
séparatiste depuis cinq ans, devrait se voir accorder par
l'Ukraine un statut spécial, selon le Kremlin.
    Aucun autre détail n'a été donné sur le contenu des
discussions entre le président russe et la chancelière allemande
sur l'avenir de la région de l'est de l'Ukraine, théâtre d'une
insurrection armée menée par les séparatistes pro-russes depuis
le printemps 2014. 
    Un accord sur cette question du statut faciliterait
l'organisation d'un sommet en format "Normandie" (Ukraine,
Russie, Allemagne et France). 
    Le président ukrainien Volodimir Zelenski s'est lui-même
prononcé le mois dernier pour l'octroi d'un statut spécial pour
le Donbass et l'organisation d'élections dans la région. 
    Mais cette prise de position a déclenché des manifestations
de protestation à Kiev, où le chef de l'Etat a été accusé de
céder à la pression des Russes. Zelenski a par la suite affirmé
que des élections ne pouvaient se tenir sous la menace et
devraient être conformes à la loi ukrainienne. 
    Aucune date n'a encore été annoncée pour une nouvelle
réunion au format "Normandie". 
    En dépit d'un accord de cessez-le-feu signé en 2015 à Minsk,
en Biélorussie, l'est de l'Ukraine demeure le théâtre de combats
entre forces gouvernementales et séparatistes prorusses. Le
conflit a fait au moins 13.000 morts en cinq ans. 

 (Maria Tsvetkova
Jean-Stéphane Brosse pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer