Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Actualités

LOCKHEED MARTIN

427.980 (c) USD
+2.26% 
Ouverture théorique 386.200
valeur indicative 408.319 EUR

US5398301094 LMT

NYSE données temps différé
Chargement...
  • ouverture

    0.000

  • clôture veille

    418.530

  • + haut

    429.449

  • + bas

    0.000

  • volume

    331 386

  • capital échangé

    0.12%

  • valorisation

    113 888 MUSD

  • capi. boursière

    112 337 MUSD

  • dernier échange

    30.06.22 / 20:30:11

  • limite à la baisse

    358.570

  • limite à la hausse

    0.000

  • rendement estimé 2022

    2.71%

  • PER estimé 2022

    15.67

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    -

  • Éligibilité

    -

  • + Portefeuille

  • + Liste

événements à venir

événements passés

Voir plus d'événements Réduire
  • information fournie par Reuters20.07.201813:06
    2

    PARIS (Reuters) - Boeing serait "ravi" de participer au nouveau programme d'avion de combat britannique, même si le projet doit encore être précisé, a déclaré vendredi à Reuters Leanne Caret, patronne de Boeing Defense, Space & Security. La Grande-Bretagne, qui n'a pas développé d'avion de combat seule depuis les années 1960, a dévoilé lundi son futur avion "Tempest" au salon de Farnborough, près de Londres, parallèlement au programme franco-allemand piloté par Paris à horizon 2040

  • information fournie par Reuters18.07.201819:19
    3

    LONDRES (Reuters) - Boeing discute avec plusieurs groupes, dont Airbus, en vue d'une offre commune pour un contrat de quatre milliards d'euros d'hélicoptères lourds en Allemagne, a déclaré mercredi le responsable de la stratégie du pôle militaire du groupe américain. Gene Cunningham a dit à Reuters que Boeing peaufinait encore sa proposition pour l'appel d'offres allemand, qui oppose son CH-47 Chinook au nouveau CH-53K Sikorsky King Stallion de Lockheed Martin

  • information fournie par Reuters19.04.201819:00

    WASHINGTON, 19 avril (Reuters) - L'administration Trump a présenté jeudi une réforme attendue de longue date de la politique d'exportation d'armes visant à faciliter et accélérer les ventes aux alliés des Etats-Unis, ce qui devrait selon elle profiter à l'industrie américaine du secteur et à l'emploi. La Maison blanche entend réduire les délais nécessaires pour approuver les contrats de vente d'armes, faciliter les grosses ventes ainsi que celles d'armes plus puissantes

  • information fournie par Reuters27.03.201811:40

    PARIS (Reuters) - Le constructeur européen de missiles MBDA a constaté une concurrence américaine nettement accrue sous l'administration Trump et compte sur la montée en puissance de l'Europe de la défense pour y résister malgré l'achat récent aux Etats-Unis de matériel par des pays du Vieux continent. Le consortium, dont Airbus et le britannique BAE Systems détiennent chacun 37,5% et l'italien Leonardo le solde, fait état mardi dans un communiqué d'une baisse de ses prises de commandes au titre de 2017, à 4,2 milliards d'euros, contre 4,7 milliards en 2016 et 5,2 milliards en 2015

  • information fournie par Reuters22.03.201811:16

    HONG KONG, 22 mars (Reuters) - Le groupe chinois SZ DJI Technology, premier fabricant mondial de drones non militaires, est en discussions avec des investisseurs pour lever au moins 500 millions de dollars (405 millions d'euros) avant une introduction en Bourse, a-t-on appris de trois sources proches du dossier. Avec ce financement, qui devrait être obtenu en partie par de la dette, l'entreprise chinoise serait valorisée à environ 15 milliards de dollars, deux fois plus qu'en 2015, ont précisé les sources

  • information fournie par Reuters19.03.201808:07

    par Mike Stone et Greg Roumeliotis WASHINGTON/NEW YORK, 19 mars (Reuters) - Le groupe de défense américain CACI International CACI.N a annoncé dimanche qu'il se proposait de fusionner avec son homologue CSRA CSRA

  • information fournie par Reuters07.02.201801:47

    (Actualisé) par Joey Roulette CAP CANAVERAL, Floride, 7 février (Reuters) - La société américaine SpaceX a réussi mardi son pari de faire décoller la fusée Falcon Heavy, un lanceur ultra-puissant qui devrait lui ouvrir de nouvelles perspectives commerciales voire, selon son propriétaire milliardaire Elon Musk, permettre un jour des voyages jusqu'à la planète Mars. Propulsée par 27 moteurs mis à feu simultanément et composée de trois lanceurs Falcon 9 arrimés côte à côte, la fusée haute de 70 mètres a décollé sans encombre mardi à 15h45 (20h45 GMT) de son pas de tir du centre spatial Kennedy à Cap Canaveral, en Floride, le même que celui utilisé par les fusées Saturn V du programme lunaire Apollo il y a plus de quarante ans

  • information fournie par Reuters11.11.201716:18
    21

    DUBAÏ (Reuters) - Le chef d'état-major de l'armée de l'air italienne a dit samedi s'attendre à ce que le projet franco-allemand de nouvel avion de combat concerne aussi au bout du compte d'autres pays d'Europe. La France et l'Allemagne ont annoncé en juillet qu'elles allaient construire ensemble un nouveau chasseur destiné à terme à remplacer l'Eurofighter, européen, et le Rafale de Dassault

  • information fournie par Reuters29.09.201713:28

    par Sonali Paul et Tom Westbrook ADELAIDE/SYDNEY, 29 septembre (Reuters) - La société américaine SpaceX prévoit de démarrer au début de l'année prochaine la construction de sa première fusée à destination de Mars, dont la taille sera cependant réduite par rapport au projet initial pour des question d'économies de coûts, a annoncé vendredi le milliardaire Elon Musk. Un premier voyage vers la planète rouge, sans passagers, est prévu en 2022, qui sera ensuite suivi d'un vol habité en 2024, a précisé Elon Musk, à la fois directeur général et responsable du design chez Space Exploration Technologies

  • information fournie par Reuters27.04.201713:31

    PARIS (Reuters) - Le président exécutif d'Airbus a accusé jeudi une partie du gouvernement autrichien d'abuser du système judiciaire pour des motivations politiques en lançant des accusations d'escroquerie infondées à l'encontre du groupe. Airbus a confirmé mercredi que Tom Enders était concerné par l'enquête portant sur des soupçons d'escroquerie liés à un contrat passé en 2003 avec l'Autriche pour l'achat d'avions de combat Eurofighter