Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Forum

VALNEVA
14.840 (c) EUR
+1.64% 
indice de référenceSBF 120

FR0004056851 VLA

Euronext Paris données temps réel
Chargement...
  • ouverture

    14.500

  • clôture veille

    14.600

  • + haut

    15.330

  • + bas

    14.400

  • volume

    690 708

  • capital échangé

    0.66%

  • valorisation

    1 559 MEUR

  • dernier échange

    28.01.22 / 17:35:40

  • limite à la baisse

    14.100

  • limite à la hausse

    15.580

  • rendement estimé 2022

    -

  • PER estimé 2022

    12.78

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    25.05.21

  • Éligibilité

  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet VALNEVA

VALNEVA : Conférence de 15H - mes points majeurs | page 2

18 oct. 202115:59

Les points les plus important AMHA de la conférence qui vient de se terminer :
1)Le taux d'anticorps neutralisant moyen GMT observé en phase 3 pour VLA2001 pour les adultes de plus de 30 ans est supérieur de 30% à celui observé pour le vaccin d'AZN
2)Le taux d'anticorps neutralisant moyen GMT observé en phase 3 pour VLA2001 pour les adultes de plus de 30 ans est aussi largement supérieur à ce qui a été observé en phase 2 pour VLA2001, par augmentation du délai entre les 2 doses
3)Les données concernant les cas de Covid de sévérité légère ou moyenne observés pour les 2 vaccins durant l'essai ne peuvent être déjà partagées parce qu'encore en cours d'analyse (AMHA, il y en a peu, vu la taille de l'échantillon et le niveau bas de l'épidémie au UK à ce moment)
4)Soumission du dossier complet à la MHRA attendue en novembre 2021
5)Le début de la soumission du dossier à l'EMA devrait se faire très rapidement
6)Rien de neuf sur l'arrêt du contrat UK (Thomas L. avait clairement décidé de ne rien partager sur le sujet)
7)VLA n'anticipe pas de problème de production
8)VLA ne considère pas que les résultats de COV-BOOST seront importants pour leur vaccin, parce que la 3ième dose a été administrée trop rapidement à des personnes ayant eu une vaccination Pfizer/Moderna/AZN (2 à 3 mois). VLA veut se reposer sur ses propres études de booster, ou le délai entre la 2ieme et 3ieme dose sera plus long.


Ceci n'est pas la liste exhaustive des points discutés. Si j'en ai le temps, je produirai un rapport plus complet ultérieurement...

57 réponses

  • 19 octobre 202112:18

    Pendri...mais les cellules T (dont il existe une floppée de types différents) sont extrêmement importantes dans la réponse immunitaire; on a l'impression que vous les considérez comme entités négligeables. Et j'insiste, la réponse à M et N sont des éléments capitaux dans la concurrence avec les vaccins ARN ou autres ciblés uniquement spike par la supériorité que cela donne à Valneva pour le problème variants..


  • 19 octobre 202112:23

    MacRoth : Je vous crois. Je n'ai pas les compétences pour oser vous contredire. 
    Ce que vous devez intégrer, c'est qu'il n'y a rien de nouveau/meilleur sur ce point entre les résultats de phases 2 et 3. 
    Réponse des lymphocytes T produisant de l'interféron gamma spécifique contre les protéines S, N et M : S (74,3%), N (45,9%) et M (20,3%) en phase 3 contre S (75,6%), N (48.9%) et M (35.6%) en phase 2
    Et je n'ai pas entendu les 2 intervenants dans la conférence hier mettrent un accent très fort sur ce point.


  • 19 octobre 202113:44

    Les résultats me semblent très bons, le CpG fontionne alors! En ce qui concerne les anti-M et anti-N , je ne suis pas convaincue qu'ils soient neutralisants. Le vrai avantage de ce vaccin est le fait que la protéine spike se trouve dans sa conformation réelle et pourrait donc générer des anticorps qu'on ne trouve pas avec le vaccin mRNA. Pour la réponse T, ils ne précisent pas s'il s'agit de CD4+ ou CD8+. On tout cas on voit ici aussi que la réponse anti spike est prédominante. 


  • 19 octobre 202114:34

    Pendri, vous êtes quelqu'un de plus intelligent que moi comme le démontrent nos messages respectifs et en plus j'ai 72 ans ce qui me rapprochent de la période où l'on ramollit du cerveau.... Donc j'en appelle à votre jugement pour me dire en quoi je me trompe quand je dis que l'apparition d'un variant efficace pour les vaccins n'induisant des AC que sur une seule protéine (Spike) a une probabilité beaucoup plus grande d'apparition que celle d'un variant efficace pour un vaccin induisant des ACs pour plusieurs protéines différentes. S'il faut faire scientifique, il me semble que la situation s'apparente à un problème de probabilités composées, ou dit autrement, probabilité pour que (si seulement 3 protéines différentes en jeu) un variant mute simultanément sur les trois protéines en des lieux rendant inefficaces (ou baissant l'efficacité) des ACs correspondants. Si je ne m'abuse cette proba s'obtient en multipliant entre elles les probabilités individuelles de mutation efficace pour chaque protéine. Si la probabilité de mutation efficace pour une protéine est par exemple de 0.0001 (une chance sur 10000) celle pour les 3 protéines dans le même variant sera de 0.0001x0.0001x0.0001 = 0.0000000001. Ce qui revient à dire que les chances de voir apparaître un variant efficace pour un vaccin jouant sur 3 protéines est, sous réserve que je ne me plante pas sur le nombre de 0 (toujours possible à mon age), un million de fois plus faible pour un vaccin jouant sur 3 protéines que pour un vaccin ne jouant que sur une. Je suis probablement dans l'erreur mais je n'arrive pas à voir en quoi. Merci d'avance pour vos explications.


  • 19 octobre 202114:36

    D'après le communiqué sur les résultats de la phase 2, il s'agit de CD4+ de type Th1 (supportant la réponse des macrophages et CD8+ si j'ai bien compris... 🤓 😇).


  • 19 octobre 202115:01

    Febroni, vous n'êtes pas convaincue que les AC anti M et N soient neutralisants; sur quoi basez-vous cet avis? Concernant, S, je suis d'accord que la structure tertiaire de la protéine libre (vaccins  mRNA) doit être différente de celle du virus "naturel". Mais celle du vaccin Valneva peur aussi avoir été modifiée par le processus d'inactivation. Même si on peut l'espérer, c'est dans une moindre mesure.


  • 19 octobre 202115:26

    MacRoth, je me permets de répondre: vous avez raison, sauf que les protéines M et N sont peu accessibles pour les anticorps. De plus la partie externe du virus est très glycosylée. Par contre,  ça peut marcher pour les cellules T.


  • 19 octobre 202115:50

    Merci Febroni pour votre réponse; S'il y a des AC contre M et N c'est quand même qu'elles ne doivent pas toujours être aussi inaccessibles que cela, non? j'attends toujours les réponses de Pendri. D'avance merci.


  • 19 octobre 202117:47

    Sur le dernier point, plutôt la probabilité que votre vaccin ne génère PAS des anticorps neutralisants...


  • 19 octobre 202118:09

    plus forte --> plus faible...


  • 19 octobre 202121:07

    Le  vaccin chinois est aussi un vaccin inactive. Est ce que les proteines M et N sont un plus pour ce vaccin? Non, c est ll adjuvant qui joue un role important!  Le choix du CpG fait la difference ! 


  • 20 octobre 202109:34

    pendri "plutôt la proba que votre vaccin ne génère pas des ACs neutralisants"; il y a bien une partie de M et N qui est accessible aux ACs correspondants qui pourraient dès lors être efficaces; après votre message tronqué n'est pas très clair...
    Febroni; la technique d'inactivation du virus n'est pas la même me semble-t-il pour les deux vaccins. Hors c'est une étape essentielle qui aura un effet sur l'efficacité. Une inactivation trop forte peut abimer les antigènes et éloigner leurs morphologies (et donc celle des AC induits) de celle des protéines virales d'origine, réduisant ainsi l'efficacité du vaccin.


  • 20 octobre 202109:42

    MacRoth : pas très clair parce que ce n'est que la correction à un post qui a été effacé.
    Voici la version réduite de ce post - le préambule ne plait apparaît pas...

    Vous calculez la probabilité d'une mutation du virus sur 3 protéines. Votre calcul est exact (à 2 zéros près, (10^-4)^3=10^-12 et pas 10^-10), mais seulement si les 3 variables aléatoires étudiées (l'apparition d'une mutation sur la protéine S, M et N) sont indépendantes. J'ignore si c'est le cas, et s'il n'existe pas une corrélation possible entre ces 3 différentes mutations.

    Enfin, vous supposez que la probabilité d'une mutation du virus sur 1 ou sur 3 protéines est la probabilité d'être infecté. Je ne crois pas que c'est correct. Vous devez intégrer dans le calcul plus complexe de la probabilité d'être infecté la probabilité que votre vaccin ne génère pas des anticorps neutralisants pour chacune des 3 protéines considérées. Si j'ai bien compris Febroni, ces probabilités ne sont pas identiques (plus faible pour la protéine S que M/N).


  • 20 octobre 202110:07

    Tous les deux vaccins sont inactive avec le meme produit, la BPL. Je crois que vous ne comprennez pas l importance de la CpG!


  • 20 octobre 202110:15

    Pendri merci pour la correction sur les 0; j'avais bien fait de prendre des précautions "oratoires". Après, on peut bien sûr complexifier le problème; mon but était au contraire de le simplifier pour en faire ressortir l'essentiel, à savoir la faible probabilité d'apparition de trois évènements indépendants sur une même particule virale. Les mutations sont des évènements aléatoires dus soit à des inducteurs de mutations (chimiques et / ou physiques) soit à des erreurs de copie par les polymérases. A priori, ceux sont effectivement des évènements indépendants: on ne voit pas pourquoi le fait qu'une première mutation soit apparue sur une protéine puisse avoir un effet sur l'apparition d'une mutation sur une autre protéine.


  • 20 octobre 202110:20

    Febroni, si les deux vaccins chinois et Valneva sont inactivés par le même produit, alors autant pour moi; j'avais le souvenir que ce n'était pas le cas mais c'est sans doute une erreur de ma part due à la vieillesse. Après, je ne vois pas où j'ai nié ou même seulement amenuisé l'importance des adjuvants.


  • 20 octobre 202110:34

    Pendri, même réponse pour votre seconde réponse, à savoir que je n'intègre pas la probabilité que des ACs neutralisants ou pas soient générés. on peut toujours complexifier le problème car complexe il l'est. Mais on peut aussi, au moins dans un premier temps essayer de le simplifier pour raisonner et discuter sur une idée qui paraît fondamentale. Cette simplification, nécessaire pour l'échange, ne rend pas pour autant l'idée fondamentale caduque, nulle et indigne de réflexion. Car alors on ne peut pas aller bien loin puisque nous n'avons, aucun d'entre nous, les données concernant la qualité neutralisante des ACs apparus contre M et N (Febroni fait des hypothèses elle aussi). Le fait de ne pas avoir toutes les données du problème (loin de là) n'empêche pas de raisonner sur ce problème, en ayant bien sûr conscience des limites de nos raisonnements induites par nos lacunes.


Retour au sujet VALNEVA

57 réponses

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.