Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer
Forum TOTALENERGIES
63,500 (c) EUR
+1,08% 
Ouverture théorique 63,500
indice de référenceCAC 40

FR0000120271 TTE

Euronext Paris données temps réel
Chargement...
  • ouverture

    63,530

  • clôture veille

    62,820

  • + haut

    63,940

  • + bas

    63,220

  • volume

    3 135 787

  • capital échangé

    0,13%

  • valorisation

    152 253 MEUR

  • dernier échange

    12.07.24 / 17:38:05

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    57,103

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    69,102

  • rendement estimé 2024

    5,03%

  • PER estimé 2024

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    7,51

  • dernier dividende

    A quoi correspond le montant du dernier dividende versé ?

    Fermer

    0,79 EUR

  • date dernier dividende

    19.06.24

  • Éligibilité

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

    Qu'est-ce que le service Horaires étendus ?

    Fermer
  • Risque ESG

    Qu'est-ce que le risque ESG ?

    Fermer

    25,6 /100 (moyen)

  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet TOTALENERGIES

TOTALENERGIES : Morgan Stanley, en 2024, le Brent se négociera en dessous de 80 dollars

08 janv. 2024 17:10

A l’heure des prévisions de prix du pétrole pour l’année, Morgan Stanley est l’une des premières banques à publier son scénario de prix pour 2024. Pour la Banque, le marché sera rythmé par un excédent de l’offre.

La semaine dernière, la Banque américaine Morgan Stanley a publié un scénario selon lequel le prix du Brent n’excèdera pas les 80 dollars le baril, tout au long de l’année 2024. L’institution financière indique que le baril de Brent devrait rester proche de 80 dollars au cours du premier semestre 2024, mais une baisse ultérieure est prévue vers la fin de l’année. Ceci, en raison d’un excédent attendu de l’offre mondiale de pétrole.

Cette projection tient compte d’un ralentissement de la croissance de la demande mondiale de pétrole à mesure que l’élan de la reprise post-COVID diminue. Les analystes, dans une note datée du 3 janvier, prévoient ainsi une diminution de la croissance de la demande de pétrole de 1,2 million de barils par jour en 2024. Un chiffre en baisse par rapport aux 2,2 millions de barils par jour enregistrés en 2023.

D’après les analystes, les dernières réductions de production de la zone OPEP devraient se prolonger jusqu’à la fin de cette année, avec la possibilité de renforcer celles-ci, afin de s’adapter à la baisse prévue de la demande.

« Si cette prolongation devrait limiter la vitesse de constitution des stocks en 2024, elle pourrait ne pas les empêcher complètement. Les projections de base indiquent une augmentation modeste des stocks d’environ 0,5 million de barils par jour pour l’année », indiquent les experts de Morgan Stanley.

8 réponses

  • 08 janvier 2024 17:11

    Faites vos jeux.... rien ne va plus.
    Casino party.


  • 08 janvier 2024 17:23

    " un ralentissement de la croissance de la demande mondiale de pétrole "
    ---
    Tout est dit : la demande va continuer à croître, mais un peu moins vite... 😉


  • 08 janvier 2024 17:27

    C'est probable mais des éléments géopolitiques pourraient bouleverser ce scénario sans oublier que toutes les prévisions se réalisent rarement...


  • 08 janvier 2024 20:30

    L'offre aussi continue de croître


  • 09 janvier 2024 15:56

    l'EIA prevoit une production globale de 102,19 millions de bbls jours pour une consommation de 102,34


  • 09 janvier 2024 16:06

    Comme déjà écrit sur ce forum depuis des années, tout ceux qui parient sur un baril en fixant un prix se sont trompés à chaque fois, d ailleurs le boss ne se risque guère à faire des prévisions.... Goldman et autre banksters se sont plantés à chaque fois....


  • 09 janvier 2024 17:31

    Morgan Stanley est un véritable prophète qui a peut être raison mais n’a pas tenu compte de la géopolitique dans le golfe persique qui a mon humble avis fera la pluie et le beau temps sur le cours du brent en 2024 car beaucoup de paramètres vont dans le sens d’un éventuel conflit …….Ets’il avait lieu personne ne peux prédire l’évolution du cours du brent …..en tout cas ce qui est sur c’est que l’on serait alors qbien au dessus de80 USD …..


  • 09 janvier 2024 17:59

    Conclusion: si les prévisions sont toujours fausses, on peut donc prédire l'avenir de notre coté ie l'inverse des prédictions. CQFD
    Les prévisions nous servent donc à ne pas se tromper 😂


Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer
Retour au sujet TOTALENERGIES

8 réponses

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.