Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer
Forum POXEL
0.5470 (c) EUR
-9.29% 
Ouverture théorique 0.5470
indice de référenceCAC Mid & Small

FR0012432516 POXEL

Euronext Paris données temps réel
Chargement...
  • ouverture

    0.5820

  • clôture veille

    0.6030

  • + haut

    0.5950

  • + bas

    0.5400

  • volume

    225 985

  • capital échangé

    0.47%

  • valorisation

    26 MEUR

  • dernier échange

    14.06.24 / 17:35:11

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.5200

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.5740

  • rendement estimé 2024

    -

  • PER estimé 2024

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    -

  • dernier dividende

    A quoi correspond le montant du dernier dividende versé ?

    Fermer

    -

  • date dernier dividende

    21.06.23

  • Éligibilité

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

    Qu'est-ce que le PEA-PME ?

    Fermer
  • Risque ESG

    Qu'est-ce que le risque ESG ?

    Fermer

    29.6/100 (moyen)

  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet POXEL

POXEL : Dernier développement de nanofibres électrofileuses d'Imeglimine

19 mai 2024 10:32

Dernier développement pharmaceutique de nanofibres électrofileuses d'Imeglimine pour le traitement du diabète

Mots clés : Effet indésirable gastro-intestinal, Nanofibres électrofileuses d'Imeglimine, Système d'administration de médicaments, Désintégration des nanofibres solides, Imeglimine, Twymeeg Abréviations : GIAE : Effet indésirable gastro-intestinal ; DDS : système de distribution de médicaments Abstract : Parmi les agents hypoglycémiants oraux (OHA), l'imeglimine (Twymeeg) a été évaluée en pratique clinique dans le cadre d'études internationales Trials of Imeglimin for Efficacy and Safety (TIMES) 1-3. Cependant, son effet indésirable gastro-intestinal (GIAE) constituerait un réel problème. Récemment, les nanofibres électrofileuses d'iméglimine ont été signalées comme une approche thérapeutique antidiabétique buccale potentielle, qui montre une absorption non via le tractus gastro-intestinal (GI). Les nanofibres d'Imeglimine ont un diamètre de 361 ± 54 nm et une charge de médicament (DL) de 23,5 ± 0,2 μg/mg de fibres. La désintégration des nanofibres solides ne prend que 2 ± 1 secondes. Ce nouveau médicament devrait conduire à des résultats thérapeutiques optimaux avec une meilleure observance du patient. Commentaire Partout dans le monde, la prévalence du diabète de type 2 (DT2) a augmenté [1]. Divers agents antidiabétiques et hypoglycémiants oraux (OHA) ont ensuite été introduits dans la pratique clinique [2]. Parmi eux, un nouveau dérivé du tétrahydrotriazène, l'imeglimine (Twymeeg), a été approuvé pour l'OHA. Il a la double fonction d’augmenter la sécrétion d’insuline et de diminuer la résistance à l’insuline via la voie mitochondriale [3]. Il a présenté plusieurs effets à travers de grandes études de recherche de l'enquête TIMES [4]. TIMES signifie les études internationales Trials of Imeglimin for Efficacy and Safety, qui comprennent 3 études distinctes, TIMES 1–3. Pour TIMES, un total de 1 100 patients ont été analysés, recevant 1 000 mg d'Imeglimine deux fois par jour [5]. Le traitement actuel du DT2 par l'imeglimine a démontré des résultats d'efficacité et de sécurité satisfaisants. Cependant, certains inconvénients ont été rapportés concernant les effets indésirables gastro-intestinaux (GIAE). Ils comprennent les nausées, la constipation, les vomissements et la diarrhée [6]. De plus, certains problèmes cliniques ont existé, tels qu'un statut d'absorption réduit par des doses accrues, probablement dues à une saturation de l'inconfort gastro-intestinal et au mécanisme de transport actif [6]. Ces problèmes peuvent entraîner une mauvaise observance thérapeutique, une polypharmacie et une instabilité associée de l'évolution clinique chez les patients âgés [7]. En tant que sujet récemment bénéfique pour les patients atteints de DT2, les nanofibres électrofilées d'iméglimine peuvent être proposées comme approche thérapeutique antidiabétique buccale potentielle, qui ne passe pas par le tractus gastro-intestinal [8]. Cela est dû aux non-fibres fabriquées avec de l'iméglimine, caractérisées par leur petit diamètre, leur charge de médicament (DL) sur la fibre, leur désintégration et leur libération très rapide. Les données obtenues ont montré que les nanofibres d'imeglimine ont un diamètre de 361 ± 54 nm et une DL de 23,5 ± 0,2 µg/mg de fibres. Pour la diffraction des rayons X (DRX), il a été prouvé que la désintégration des nanofibres solides ne durait que 2 ± 1 secondes, ce qui signifie une capacité de désintégration étonnamment rapide. Avec ce dosage, il peut convenir à une délivrance buccale de médicament, associée à une libération complète pendant 30 minutes. D'après ce qui précède, les nanofibres d'iméglimine présenteront le potentiel d'être administrées par voie buccale, conduisant à des résultats thérapeutiques optimaux avec une meilleure observance du patient. En ce qui concerne la voie d'administration buccale, certains avantages sont constatés, tels qu'une absorption rapide, une administration facile, une faible absorption gastro-intestinale et le contournement de l'influence du métabolisme de premier passage [9]. Depuis des décennies, plusieurs types de formulations mucoadhésives à dissolution rapide ont été introduits d’un point de vue pharmaceutique. Ils comprennent des comprimés, des pommades, des gels, des patchs transdermiques, mais aussi de fins patchs oraux et buccaux associés à une administration et à un taux d'absorption rapide [9]. Cependant, un film oral aussi mince présente certaines limites, qui seraient l'épaisseur du film et l'uniformité de la dose. Cela peut altérer les propriétés mécaniques et le taux de libération de l'agent [10]. La délivrance buccale intelligente peut utiliser des matériaux avancés pour obtenir une absorption et une délivrance optimales des agents médicaux vers leur cible ultime [11]. D’après ce qui précède, les nanofibres électrofilées actuelles constitueraient le principal système d’administration buccale intelligent de médicaments (DDS) associé à des avantages bénéfiques. Ils incluent leurs propres propriétés mécaniques et une vitesse ultra-rapide de désintégration et des taux de libération du médicament en moins de 2 secondes [12]. La méthode d’électrofilage est connue pour produire des nanofibres en utilisant une haute tension. Ils fabriquent un tube capillaire de solution polymère pour former des nanofibres [13]. Les nanofibres électrofilées peuvent inclure diverses applications, telles que le DDS, l'ingénierie tissulaire et le pansement des plaies [13]. Ils ont également une porosité plus élevée et un rapport surface/volume prédominant, ce qui conduit à transporter une grande quantité de médicament de charge, à une libération et à une absorption rapides du médicament [12,14]. Du point de vue du DDS, les types oraux à dissolution rapide ont récemment fait l'objet d'une attention particulière [15]. Ils comportent certaines catégories telles que les systèmes lyophilisés, les systèmes compressés sur table et les films oraux à dissolution rapide, qui disposent de divers brevets. Ces types sont bénéfiques pour les patients pédiatriques, gériatriques et itinérants qui ne peuvent pas avoir d’eau facilement accessible [16]. Divers paramètres sont présents pour évaluer de tels films, où les films à dissolution rapide semblent être prédominants pour l'administration de médicaments et l'obtention de niveaux de concentration sanguine thérapeutiques à jeun, qui sont comparés à d'autres formes posologiques orales précédentes [15]. Dans le dernier rapport, des nanofibres à double charge ont été appliquées à un autre agent médical, le sildénafil, utilisé pour traiter la dysfonction érectile (DE) [17]. Par une approche pharmaceutique, la biodisponibilité détaillée a été évaluée pour la désintégration, la mesure du diamètre, l'effet de charge de médicament et le profil de libération du médicament. Dans ce cas, le sildénafil et l’extrait de racine de glycyrrhizine (Glycyrrhiza glabra) ont été mélangés comme édulcorant naturel pour une absorption par la cavité buccale. La libération de deux éléments a montré une libération éclatée en 1 min, suivie d'une augmentation progressive jusqu'à 120 min de libération complète. D'autres examens de la viabilité cellulaire in vitro ont été menés pour l'application de deux médicaments sur des cellules de fibroblastes cutanés humains. Ensuite, le rapport combiné de 1:4 sildénafil/glycyrrhizine a démontré > 80 % de la viabilité cellulaire après une exposition cellulaire de 24 heures. Par conséquent, ces nanofibres à double charge peuvent présenter une approche thérapeutique buccale potentielle pour le traitement de la dysfonction érectile. L'utilisation clinique de polymères mucoadhésifs pour l'administration buccale de médicaments a attiré l'attention. La muqueuse buccale semble être une région accessible, pratique et utile pour l'administration de médicaments à visée systémique et locale [18]. La mucoadhésion comprend les interactions chimiques fonctionnelles de la mucine et des polymères. Il existe une variété de formes mucoadhésives, telles que des comprimés, des disques, des patchs, des gels et des onguents. Parmi eux, les patchs buccaux peuvent offrir un confort et une plus grande flexibilité que d’autres. Des matériaux intelligents ont été développés, notamment des patchs à base de liposomes, des hydrogels sensibles aux stimuli, des micelles polymères, etc. Grâce à cette capacité de transport efficace, les patients peuvent obtenir une biodisponibilité améliorée du médicament, un temps de séjour prolongé de l'agent au site d'absorption et une meilleure observance du patient. Certains types de méthodes différentes sont présentes, notamment les techniques d'électropulvérisation, d'électrofilage et d'impression tridimensionnelle. Celles-ci sont évaluées comme étant des mesures nouvelles et efficaces pour la préparation de patchs buccaux associés à des caractéristiques uniques bénéfiques. En résumé, les nanofibres d’iméglimine récemment développées semblent montrer un potentiel futur prometteur. Ils peuvent être administrés par voie orale et buccale, ce qui peut permettre d'obtenir des résultats thérapeutiques optimaux tout en améliorant l'observance du patient. On s'attend à ce que ce rapport contribue à la pratique et à la recherche sur le diabète à l'avenir. Conflit d'intérêt L'auteur a lu et approuvé la version finale du manuscrit. L'auteur n'a aucun conflit d'intérêt à déclarer. Financement Aucun financement n’a été reçu pour cet article.

2 réponses

  • 19 mai 2024 10:32


    https://asploro.com/latest-pharmaceutical-development-of-imeglimin-electrospinni ng-nanofibers-for-diabetic-treatment/


  • 19 mai 2024 11:50

    Merci pour cette lecture dominicale


Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer
Retour au sujet POXEL

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.