Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Forum

EUROPLASMA
0.2710 EUR
-0.66% 

FR0013514114 ALEUP

Euronext Paris données temps réel
Chargement...
  • ouverture

    0.2730

  • clôture veille

    0.2728

  • + haut

    0.2730

  • + bas

    0.2652

  • volume

    244 496

  • capital échangé

    0.52%

  • valorisation

    13 MEUR

  • dernier échange

    22.10.21 / 12:56:12

  • limite à la baisse

    0.2576

  • limite à la hausse

    0.2844

  • rendement estimé 2021

    -

  • PER estimé 2021

    -

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    08.06.21

  • Éligibilité

  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet EUROPLASMA

EUROPLASMA : Petit rappel TARBES INDUSTRY

20 sept. 202113:32

Jérôme Garnache-Creuillot, PDG du groupe, a expliqué ce que faisait Europlasma et a présenté le projet pour Tarbes : « Europlasma fait du traitement de déchets dangereux et en particulier de déchets amiantés pas trop de lien avec Tarbes Industry.

Nous nous sommes rendu compte que la technologie qui faisait dans la toxoplasme, une technologie datant des années 60 qui était portée par l'aérospatiale pour le réchauffement des matériaux dans l'atmosphère va nous permettre de traiter les déchets d'aluminium et les déchets des incinérateurs. A partir de là, nous allons récupérer un certain nombre de matières premières.

La question comment les valoriser ? Le site de Tarbes Industry nous permettra de valoriser l'alumine ''déchet d'aluminium'' et nous nous sommes rendu compte que l'on était en capacité aussi d'usiner et de forger des torches à plasma. Pour Europlasma c'est très important. Nous avons des unités de production en cours de développement.

Les torches à plasma c'est beaucoup de chiffres d'affaire instantanés, une torche de 2 méga c'est 2 millions d'euros et entre 7 et 800 mille euros seront usinés à Tarbes ici sur le site. Pour une petite usine de déchets amianté, c'est 4 torches à plasma et pour une grande c'est 15 torches, ça fait beaucoup d'activité.

L'enjeu aujourd'hui, la torche à plasma est un moyen de convertir des systèmes de chauffe au charbon ou au gaz en système de chauffe électrique notamment pour les industriels qui seraient en lien au ciment, à la métallurgie et qui ont besoin de très grands systèmes de chauffe. Ce qui permet aussi d'obtenir un système de chauffe décarbonisé , donc plutôt que d'être pénalisés et débiteurs du certificat carbone, ils vont être créditeurs.

Il y a beaucoup de sollicitations d'industriels dans ce domaine, c'est très récent. Nous répondons déjà à des appels d'offres sur des contrats qui portent plusieurs torches voire des dizaines.

Donc internaliser dans le groupe Europlasma une activité manufacturée ici, ça permet de pérenniser Tarbes Industry et diversifier l'activité. L'objectif à long terme (4 ans) est d'avoir un équilibre entre les activités défenses et civiles, nous projetons d'avoir 25% défense et 75% civil. Nous allons investir 10 millions d'euros sur les 4 prochaines années dont 3,2 millions là, 2 millions vont être investis car il faut réinitialiser une chaine de production qui permettra de relocaliser les productions qui sont parties à l'étranger (Espagne et Italie) et adapter la 2ème ligne pour usiner les torches plasma qui, elles, sont faites à partir de cuivre. Nous prévoyons à l'horizon 2023/2024, 50 personnels ».

6 réponses

  • 20 septembre 202121:48

    Merci tyller de rappeler ce post important pour le potentiel du marché de la torche à plasma, pour ceux qui doutent je conseille d'aller sur le site de notre concurrent canadien qui a la chance, lui, d'être aidé dans ses recherches et essais par les subventions du gouvernement canadien, allez donc voir les commandes qui s'enchaînent surtout dans le secteur des minerais:
    Pyrogenesis.com > investisseurs > communiqués de presse
    Les titres sont en français, le détail en anglais.....
    Jetez un coup d'oeil sur les résultats, la marge brute vers 60 % pour une société qui doit être dans les mêmes effectifs qu'Europlasma dans 2, 3 ans soit 100 plus 50 pour Tarbes, ils sont moins de 200 je pense.


  • 01 octobre 202112:59

    le four Inertam c'est 4 torches


  • 01 octobre 202115:25

    oui effectivement 

    Europlasma c'est bien plus , pas que les torches 


  • 01 octobre 202116:12

    merci tyller de ton post qui remet bien en ligne les enjeuxbravo


  • 07 octobre 202118:01

    La ministre des Armées Florence Parly en visite à Tarbes

    C'est confirmé : Florence Parly se rendra à Pamiers ce lundi. La ministre des Armées ira à la rencontre des Rapaces du 1er RCP après s'être rendue dans deux entreprises des Hautes-Pyrénées : Daher Socata et les Forges de Tarbes.
    Deuxième visite officielle à Pamiers en un mois. Après Brigitte Klinkert, c'est Florence Parly qui sera en déplacement ce lundi dans la sous-préfecture ariégeoise. La ministre des Armées se rendra au premier régiment de chasseurs parachutistes (1er RCP), placé sous le commandement du colonel Stéphan Cognon, qui vient d'être doté d'équipements tout neufs.

    Et depuis deux jours, c'est un peu le branle-bas de combat au quartier Beaumont pour organiser cet événement de taille. Qui intervient justement alors que la section technique de l'armée de Terre de Toulouse organise des manœuvres à l'aérodrome de Pamiers-Les Pujols à partir de lundi et jusqu'à jeudi, voire vendredi. Est-ce que Florence Parly ira les saluer également ? Encore trop tôt pour le dire.

    Un important dispositif de sécurité à prévoir au nord de Pamiers

    Les policiers du commissariat, les gendarmes de la compagnie de Pamiers, les services de l'État et les élus sont donc en train de régler les derniers détails, notamment s'agissant des déplacements. L'arrivée de la ministre des Armées est annoncée à la mi-journée. A priori, aucun axe de circulation ne sera coupé mais des points de contrôle seront bien évidemment déployés à des endroits stratégiques dans le cadre d'un important dispositif de sécurité. Et cette fois, le convoi ministériel ne sera pas en provenance de Toulouse-Blagnac.

    En effet, avant son escale à Pamiers, la ministre des Armées doit s'arrêter dans les Hautes-Pyrénées où sont basés les militaires du premier régiment de hussards parachutistes (1er RHP) et le trente-cinquième régiment d'artillerie parachutistes (35e RAP) de Tarbes. Mais Florence Parly et son cabinet ont surtout prévu de visiter deux entreprises.

    Des projets de production d'armement aux Forges de Tarbes

    Florence Parly va visiter les Forges de Tarbes (ex Tarbes Industry) en cours de reprise par le groupe Europlasma qui a des projets industriels et de diversification.

    L'industriel a, d'une part, des projets vers la torche à plasma qui permet le retraitement des déchets amiantés et industriels. Et d'autre part en matière de production d'armement. "Nous échangeons avec notre principal client Nexter sur la proposition d'une gamme plus large de produits qualifiés", indique Jérôme Garnache le PDG d'Europlasma à l'issue de la dernière table ronde de suivi de la situation. Dans le cadre d'une programmation de 9 M€ d'investissements sur 3 ans, le repreneur va procéder à une première augmentation de capital de 2 M€ dès la fin de l'année, pour investir dans la maintenance des machines.

    Chez Daher-Socata, la ministre de la Défense pourra apprécier le savoir-faire de l'équipementier industrie et services et l'avionneur qui a livré son 1 000e TBM en septembre 2020.


  • 07 octobre 202119:43

    Tyler , combien de torches Europlasma a t'elle vendues depuis 3 ans ? 


Retour au sujet EUROPLASMA

6 réponses

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.