Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer
Forum CROSSJECT
2.1300 (c) EUR
0.00% 
Ouverture théorique 2.1300

FR0011716265 ALCJ

Euronext Paris données temps réel
Chargement...
  • ouverture

    2.1300

  • clôture veille

    2.1300

  • + haut

    2.1300

  • + bas

    2.0550

  • volume

    15 621

  • capital échangé

    0.04%

  • valorisation

    78 MEUR

  • dernier échange

    24.04.24 / 17:26:45

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    2.0250

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    2.2350

  • rendement estimé 2024

    -

  • PER estimé 2024

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    -

  • dernier dividende

    A quoi correspond le montant du dernier dividende versé ?

    Fermer

    -

  • date dernier dividende

    07.06.23

  • Éligibilité

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

    Qu'est-ce que le PEA-PME ?

    Fermer
  • Risque ESG

    Qu'est-ce que le risque ESG ?

    Fermer

    -

  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet CROSSJECT

CROSSJECT : Quelques commentaires Financement HCM

29 févr. 2024 20:18

Bonsoir,

Après la cicatrice intramusculaire du point d'activité qui a fragilisé la valeur, le financement provoque la même hémorragie.
Deux fois dans le mois que je trouve le marché absurde.

En préambule, les anciens se souviendront que j'avais eu la dent dure sur les 2eme, 3eme et 4eme vagues d'OC.
Conditions opaques jusqu'à la 4eme et mécanisme de sortie de Vester destructeur et dilutif sur les trois premières.
Le comportement sur la 4eme opération a été beaucoup plus juste avec Vester qui est toujours fortement exposé au risque action.

Même si toutes les clauses ne sont pas détaillées, la transparence de ce communiqué est très largement suffisante pour l'actionnariat et est à saluer.

Voici ma lecture de l'opération HCM à regarder sous différents niveaux de cours et contextes programme:

Amortissement des OCAs en tout numéraire:

Malgré la classification d'OCA, ce financement peut très bien se terminer en prêt non dilutif.
Il faudrait pour cela que CJ tienne son programme et soit en mesure de rembourser tous les jalons bimestriels.
Et en parallèle, que le marché reste aveugle et valorise le cours en deçà de 6.05 EUR.
6.05 EUR étant le point d'équilibre de conversion que j'ai trouvé pour HCM (avec probablement une marge supplémentaire à intégrer s'ils veulent vendre ces actions à court terme).
Les intérêts courants diminueront comme pour tout crédit.
Le premier remboursement (avec des intérêts sur 4 mois) sera logiquement le plus élevé.

J'ai trouvé un coût total de crédit de 1.25M EUR, soit 19.5%.
Sans actif en garantie et avec une inflation encore à risque, je trouve que c'est plutôt bien négocié sur 36 mois.

Solution idéale pour un LT ne souhaitant pas de dilution mais assez peu réaliste sur 3 ans.
Même si le marché est débile à la baisse en ce moment, les poulets sans tête le seront tout autant sur EUA, avec un cours dépassant ce seuil de 6.05 EUR.

Amortissement des OCAs en émission d'actions:

Seul CROSSJECT peut activer cette option si les ressources sont manquantes ou orientées vers un autre choix stratégique.
Les 15% de prime "seulement" à l'émission sont un taux relativement risqués pour HCM, à plus forte raison si la société basculait dans l'échec.
Ils ne seront pas aidés non plus pour écouler les titres à court terme par la fréquence des émissions qui seront connues de l'actionnariat.

Un autre seuil intéressant à calculer, est celui où CJ pourrait forcer HCM à convertir.
C'est un peu vicieux et je pense qu'ils se sont entendus sur des scénari "courtois".
Mais au dessus d'environ 5.8 EUR, un remboursement par actions demandé par CROSSJECT pénalisera les bénéfices de HCM pour le même risque supporté.

C'est pour cette raison je pense que HCM a le droit de modifier les 2 échéances suivant un paiement en actions.
Soit pour refroidir le cours, soit pour contrer les manœuvres des flibustiers (ou des tiques) qui anticiperaient l'arrivée des titres.

La demande d'abaisser le seuil plancher à 1 EUR en AGE est aussi un moyen de sécuriser un minimum la sortie en cas de catastrophe programme (incendie, défaillance homme clé, rupture programme BARDA... je ne vais pas me montrer plus créatif que les babashs).
La dilution maximale de 26% sur ce contrat signifierait que la société est en détresse dès fin Juin (cours 1.15 EUR max) et 36 mois de rang...
Je crois qu'on aura tout perdu avant dans ces conditions ;)

Je voterai cette résolution en considérant qu'elle n'est dédiée qu'à ce financement.

CROSSJECT se protège aussi en limitant la participation globale de HCM à 10% du capital (inclus les achats directs sur marché).
Evidemment sur ces phases là, un minimum de solidarité utopique de l'actionnariat qui maintiendrait un cours élevé, limiterait le taux de dilution.

Ce mode est une sécurité qui sera peut être activée sur les premiers jalons en cas de retard prononcé sur l'EUA, mais ce n'est la solution gagnante pour aucune des parties.

Conversion en actions:

Comme décrit plus haut, entre 5.8 et 6.05 EUR, HCM aura plutôt intérêt à convertir et se frotter au risque action.
A condition bien entendu que le marché soit plus robuste en stabilité et volume.
L'EUA devrait quand même être cette info de rupture.

Si elle intervenait d'ici fin Juin, nous serions soumis à une dilution de 1.35M de titres en contrepartie de l'effacement de la dette CJ.
Plus loin dans le programme, la dilution sera moindre au prorata des remboursements déjà effectués.

Tranche 2:

Cette extension ne pourra être activée qu'après l'EUA.
Cela signifie que si le marché salue correctement cette nouvelle, le taux de conversion de cette tranche (toujours 35% de prime sur le cours d'émission) devrait être plus élevée et donc effet moins dilutif.
Exemple utopique: si cours de référence à 9 EUR, taux de conversion à 13 EUR...

De fortes chances que cette tranche se transforme alors en prêt intégralement remboursé en numéraire.

Ne pas oublier que sur EUA, il reste un reliquat de 2M EUR de prêt activable.
Et 1 à 2 mois après, les livraisons BARDA deviennent effectives au rythme des capacités de remplissage.
Si isolateur 1, 3M$ par mois.
Si isolateur 2, 15M$ possibles à la première livraison (sous réserve de la capacité d'impression des boîtes/étiquetage spécifiques EUA).

En plus des dépenses structurelles, on peut imaginer que l'investissement industriel est lissé au rythme de ces 3 dernières années.

Le plan commercial sera très probablement activé à l'approbation EUA.
Pré lancement chiffré à 10M$ sur 6-12 mois?

En conclusion, si EUA obtenue d'ici mi Juin, rien d'insurmontable à tout rembourser sans dilution de l'actionnariat et surtout dérouler le programme Zepizure US.

Les -20% qui s'empilent sont encore très chers payés...et je vous dis ça alors que je remettrai probablement un billet en début de semaine prochaine...
Pour info, je suis très attaché à la liberté d'expression mais j'ai de moins en moins de temps à consacrer à ce média.
J'ai boursignoré l'ensemble des babashs, ainsi ils ne se sentiront plus contrariés dans la quête de la penny stock.

Au pirate, les abonnements "freemium " ont leur limite et je souhaitais même sortir du forum après le point d'activité. Au vu du carnage sur la valeur, tu parasites un peu de rab...

29 réponses

  • 29 février 2024 21:21

    bonsoir CRNI3

    Ne lachez rien !!
    les hommes de valeur se reconnaissent à leur courage et leur détermination . je vous ai répondu dans un précédent post sur le temps de cycle d'une qualif de machine .
    Bonne soirée
    et ne pas oublier : " les derniers seront les premiers "


  • 29 février 2024 21:56

    Bonjour CRNI3 je vous remercie de votre précieux retour, après réflexion et de votre lecture de ce soir je suis aussi convaincu que Crossject est en capacité de répondre à ces exigences sans dilution pour nous actionnaires.
    Pour information j'ai renforcer dans la journée à ce prix qui me paraît un prix plancher.
    Bonne soirée et merci encore.


  • 01 mars 2024 00:28

    Respect de la tique , . .   Reco 

    ( je m’y suis repris à plusieurs lecture pour comprendre  les différents scenario. . . ) 

    Merci Crn3 . . . Mais bon sang pour qui travaillez vous . . . ! !  !


  • 01 mars 2024 06:38

    Bonjour
    Ca fait du bien vous lire ! 😜 
    Merci !


  • 01 mars 2024 07:04

    Je fais équipe avec Johnny English au MI6.

    Sinon après la collation du matin, plutôt à mon compte :-)


  • 01 mars 2024 13:23

    Toujours un plaisir de lire vos thèses argumentées. 
    La fonction 'BourseIgnoré' est très utile pour éviter le parasitage intempestif.


  • 01 mars 2024 13:34

    Perso je Bours ignore pas . . . 
    C’est justement ce qui me fait rigoler . . . 
    Les Mr à Bérets bleu Marine , les Vendeurs de pommes de terre , les coupes vents réversible , les med(o) uses, ceux qui donne une info qui sorte du bois , . . . Ect . . . Ect . . .

    Enfin bref le forum de la rigolade quoi. . . . :/) ) ) 


  • 01 mars 2024 13:37

    D’ailleurs 
    Aucun d’eux n’a à cette heure . . . 
    Recommandé le post construis de CRNI3 

    Marrants . . .  . 0/O


  • 01 mars 2024 14:20

    Je donne toujours un point à CRNI3 GMendez, il a son rond de serviette et une place en bout de table, si l'on ne peut plus s'absenter 2 minutes avec les fumeurs sans que tu me tombes dessus, qu'est ce que ça va être dans un mois quand je vais partir aux morilles.


  • 01 mars 2024 15:33

    Vous étiez tellement mort de rire de participer ce matin à la file de votre copain au béret bleu Marine . . . Avec votre objectif halluciné de 40 € et vos pommes de terre avec galopin . . . Que vous ne lisez pas l’essentiel. . . 

    Vous vous en rendez compte cette après midi . . . 
    Marrant . . ! ! !


  • 01 mars 2024 18:49

    En relisant  encore votre  construction de commentaire CRNI3 

    «  L'EUA devrait quand même être cette info de rupture. »

    Mon avis de Pirate . . . Je pense que la rupture  de la société était le contrat avec la BardA . . . Et je verrai plutôt la confirmation . . . La continuation avec EUA . . . ? ? ? 

    Ce qui validerait eut être mieux la théorie des gaps . . ! ? ? ? 


  • 01 mars 2024 21:39

    Belle compil et beau travail comme toujours, merci CRNI3

    Nous attendons sans impatience le travail à charge de M26 qui oubliera l'argumentation au profit de la critique selon son habitude ...


  • 02 mars 2024 08:42

    Bonjour,

    Un peu surpris par la réception du post, mais tant mieux si cela a conforté ou modifié certains angles de lecture.
    C'est un financement "couteau suisse" qui devra s'apprécier suivant le contexte du moment.

    Il y a d'autres subtilités un peu plus sujettes à interprétation.

    HCM peut par exemple demander l'accord de CJ pour reporter une échéance (inimaginable pour un particulier vis à vis de son banquier ou du fisc).
    Cette option peut laisser croire que l'objectif premier est de convertir quand les conditions de marché le permettent.
    Décaler une échéance (la première?) permettrait de temporiser en limitant les remboursements en numéraire si la situation sur le cours sentait bon, sans être pleinement sécurisée.

    Le chapitre sur les facteurs de risque doit aussi à mon avis se lire comme de l'information AMF.
    En particulier sur la remise des titres à très bref délai qui est vraie sur une vraie opération OCA, mais qui ne correspond pas forcément à la stratégie de HCM qui récupèrera les 6.3M EUR versés au bout de 13 échéances, soit 30 mois en cas de remboursement en tout numéraire.
    On peut imaginer qu'ils peuvent patienter ce lap de temps aussi en cas d'exposition au risque action.


  • 02 mars 2024 08:50

    cryptobull , VielenDank
    Vous décortiquerez les thèses de ces messieurs sans moi ;-)

    Je me demande encore pourquoi je n'ai pas filtré plus tôt.
    Je lisais déjà le forum en diagonale ces dernières semaines.
    J'ai décroché à la deuxième ligne d'une énième litanie de l'horodateur sur le financement, il parlait de trahison, de 26% de dilution...

    C'était le bon signal pour en mettre une petite douzaine au frigid'aire, la plupart les grelots à l'air.
    Frigid est d'ailleurs au milieu de la mêlée pour tempérer leurs ardeurs.
    Mais pourquoi moi? Parce que la vie est cruelle cher monsieur Frigid.

    La loi de Pareto est implacable dans tous les domaines.
    Traiter 20% des causes racines résout 80% des problèmes.
    Celle file est propre, tant pis pour la liberté d'expression.


  • 02 mars 2024 09:24

    Dernier effort du week end pour le pirate Lyme,

    Je me suis mal exprimé en utilisant le terme rupture.

    C'est un dossier qui n'est pas hyper spéculatif (et c'est d'ailleurs très bien).
    Nous sommes aujourd'hui à un niveau de capitalisation boursière proche de celui de 2020 lorsque la société était simplement en lice sur le RFI BARDA (Request For Information soit du pré contrat informatif).
    De mémoire, on avait touché 90M EUR de capitalisation boursière (je ne tiens pas à jour cette courbe).

    Cela fait un moment que je pense que seule l'amorce du CA récurrent "vente" permettra de rentrer dans la phase 2 de Stan disruptive.
    C'est sur cette notion que j'ai associé EUA à "rupture".

    Mais sur le fond, la signature du contrat, l'EUA ou le NDA ne sont que des jalons programme qui valident un travail continu.
    Ce sont bien entendu des instants charnière dans la vie de la société.
    La signature du contrat BARDA, c'était d'ailleurs du "all in", une sorte de "stop ou encore".
    Mais si ce jalon a été passé avec succès, c'est parce que 3 ans auparavant, il y avait eu ces travaux dans le cadre du CRADA, et l'appui de 20 ans de développement du concept Zénéo.
    Hormis un développement secret dans l'injectable sans aiguille sur la base 51 (on aime bien les complots ici) , il était impossible de trouver la trace d'un concurrent sur cette technologie à l'exception de quelques brevets déposés par un labo de pyrotechnie allemand au début du siècle.

    De mon point de vue, il y a deux ruptures majeures:

    -Avant l'IPO, en 2013-2014, la réorientation de l'injecteur vers le marché de l'urgence suite à l'échec du modèle économique dans la vaccination de masse.
    (Au vu de l'hystérie COVID 10 ans après, approche pas complètement obsolète pour le futur).

    -En début d'année, la voie de la distribution directe qui:
        -Offre un vrai statut de laboratoire de Speciality Pharma à CJ
        -Présente plus de risque mais donne un pouvoir décisionnaire sur la politique des prix
        -A minima, doublement du CA sur marché américain et facteur à définir sur les marges
        -La régie publicitaire donnera une visibilité au produit mais aussi à la société. On voit sur cette phase de Février qu'il faut revitaliser la souche et apporter une sève toute fraîche à l'actionnariat. La campagne US de Synéos devrait être aussi très positive sur les flux d'échange après l'EUA.
         -L'explosion des marges permettra de démarrer cette croissance "exponentielle" dès le premier million d'injecteurs vendus lors du ramp up Zepizure US (si la qualité et les capacités de production sont au rendez vous),

    Cette nouvelle était en train d'être bien intégrée, mais comme d'habitude, consolidation sur 6 euros par manque de souffle de l'actionnariat.
    Tu étais sorti à 5.4 il me semble d'ailleurs guidé par la loi de la sainte résistance.
    Rien n'a changé depuis, et une valorisation de 180-200M en attendant le déblocage EUA paraît justifiée.
    A plus forte raison à présent que la société bénéficie de ce "prêt relais" et que rien de significatif côté finance n'est à attendre avant le premier jalon de remboursement fin Juin.

    Bon week end,


  • 02 mars 2024 09:28

    Bonjour CRNI3,
    On ne devrait qu'échanger sur les sujets de l'entreprise AF, AT, on peut avoir des vues divergentes, puis chacun prendre les décisions en fonction de ce qu'il comprend, de la limite de la prise de risque ou sécurisation de PV, etc.
    Mais sur certains forums comme ici, trop d'intervenants ont juste besoin de cracher leur venin, ce qui reflète amha la réalité de notre société, peut-être amplifié par notre époque.
    Alors, quel est la proportion de personnes simples mais pas ordinaires ?
    Hé oui, "les ordinaires" sont largement majoritaires à cause de leur ignorance et de leur manque de courage pour respecter eux-mêmes et leur propre vie. Ce sont des gens en souffrance !!
    Encore merci pour l'ensemble des partages de ton travail d'analyse...


  • 02 mars 2024 10:15

    Cher CRNI3, j'apprécie tes interventions et ne cherche pas forcément la polémique mais je n'y trouve toujours pas le début du commencement d'une explication à la question "Quels sont les facteurs qui font que ça coince sur l'EUA?". Tu dois pourtant avoir une idée sur la question, non ?


  • 02 mars 2024 10:45

    Bonjour, Intervenant peu,ou alors souvent maladroitement (naïvement) ,ayant peu de connaissances financières,mais je m’instruis (AF-AT😁)

    Néanmoins, chacun doit se fier à son sens du discernement . Chacun disposant de son libre arbitre . Il y a toujours eu de la manipulation sur les cours d’une valeur boursière. Les bulls et les bears tirant chacun dans leur sens. Chacun étayant « +/- élégamment +/-éthiquement » leur argument.
    Parfois/souvent destinés à provoquer de la fébrilité dans l’index du « pekin moyen boursicoteur »
    Cela fait partie de la vie « démocratique » d’une valeur.

    Quelques soient les messages , On pourra y voir des signes subliminaux présumant de l’orientation d’une valeur.

    Merci à vous tous .! Merci crni  ranchoo ,Mendez Uchimata et d ´autres que j’oublie .

    Zen pour cette valeur!


  • 02 mars 2024 12:29

    CRNI3 
    « Cela fait un moment que je pense que seule l'amorce du CA récurrent "vente" permettra de rentrer dans la phase 2 de Stan disruptive« 

    J attends avec impatience ce moment!!!
    Et le % d évolution chaque année ensuite


  • 03 mars 2024 09:02

    Je te trouve bien mielleux Uchi, n'as tu pas posé la question ailleurs?

    Répondu hier soir mais censuré pour cause d' "agression"...
    Bloqué par la neige, je peux prendre 5 minutes pour le remettre.

    Bon Dimanche,


  • 03 mars 2024 09:16

    N'étant pas initié, et n'ayant jamais travaillé en interface avec la FDA, je n'en sais rien.
    Si la question sous jacente est d'horodater à la seconde près l'approbation EUA, j'en suis encore plus incapable.

    Ceci étant dit, ta question a été posée lors de l'AG 23 (Q29 - relire le bloc Q26 àQ31).
    Données trop sensibles et sous le véto BARDA pour obtenir une réponse.

    Ayant vécu une expérience de certification tripartite dans un autre contexte, on peut imaginer que le donneur d'ordre (BARDA) porte le dossier d'approbation avec le support actif de son fournisseur (CROSSJECT).
    Le dossier ne peut être présenté à la FDA que si la BARDA est convaincue de sa maturité.
    Ce n'est pas CROSSJECT qui va ferrailler tout seul face à la FDA.
    Le meilleur des indices est l'audit à blanc de l'outil industriel mandaté par la BARDA en Juillet 23 (par des inspecteurs freelance ex FDA).

    Au niveau des indices calendaires en notre possession.
    Il y a les interviews enthousiastes d'Octobre 23 qui annoncent une EUA imminente et la bascule vers la préparation du dossier NDA.
    Il y a le tweet du déplacement aux BID.
    Puis plus récemment, la dernière intervention d'Olivier Giré sur la vidéo du point d'activité qui résume les évènements de Janvier.

    Un processus de qualification étant fait de boucles itératives, je déduis de ces données que:
    -Première présentation du dossier et analyse FDA fin 2023 sur 2 à3 mois.
    -Retour de commentaires début Janvier
    -Apport des justifications et mise à jour du dossier par CJ (complètes au moment de la vidéo???)
    -Nouvelle boucle itérative en cours (?) en théorie un peu plus courte que la première
    -3ème boucle non exclue

    Un certificateur ne prend jamais d'engagements à chaud et le process interne est assez opaque avec l'intervention et le vote de nombreux experts. Comme toujours, à chacun de se faire son opinion.

    Au niveau des facteurs de risques:

    Sur un tel projet, le diable est dans le détail.
    Nous ne connaissons que les requis "macros" pour le dépôt d'un dossier NDA.
    Tous semblent acquis, ou n'ont en tout cas jamais fait l'objet d'une alerte:
    -Zénéo cliniquement prouvé
    -Stabilités en cours et sans difficulté en 2022
    -Audit blanc industriel OK
    -Système qualité ISO13485 reconnu par la FDA cet automne
    -Fiabilité 99,999% revendiquée
    -Essais de facteurs humains réussis rappelés lors de la conférence de San Francisco.

    Après, on ne peut préjuger de la stabilité des demandes de la FDA.
    Dans mon domaine, on bloquait le certificat de type au début du programme et nous disposions de 5 ans pour aller au bout sur une base réglementaire figée.
    La FDA a recadré très sévèrement les dispositifs d'urgence depuis 2020.
    On voit qu'avec l'expérience ARS Pharmaceutical, elle est capable de faire volte face en pleine instruction (même si l'ultra médiatisation d'ARS n'est pas très nette).

    Comme toujours, on peut voir le pire partout.

    Un exemple parmi d'autres: de fortes pressions étaient en place en 2023 pour intégrer tous les groupes ethniques dans les essais cliniques US.
    Je ne sais pas si cette règle est à présent en vigueur et si elle peut remettre en cause un essai trop ancien.

    Le seul outil à notre disposition pour suivre les demandes cliniques long cycle est le site public clinical trials.
    Les autres domaines à certifier sont logiquement protégés par le secret des affaires.

    Au niveau des évolutions des essais depuis l'AG:
    -Il y avait eu l'essai par IRM réalisé cet automne pour illustrer la diffusion du jet en support aux dossiers NDA.
    -Un autre essai à base d'ultrasons (j'ignore s'il a été discuté sur le forum) pour modéliser les épaisseurs tissulaires sur de nouveaux sites d'injection (deltoïde et bras) vient d'être publié.
    S'agit il d'un simple essai de développement ou d'un essai pour alimenter le dossier NDA Zepizure?
    Cela ne me semble pas être un point bloquant pour un dossier EUA.

    Pour finir, il y a aussi les interrogations sur le développement pédiatrique sur lequel rien ne transparaît.
    En 2018, lors de l'EUA Rafa Atropine, 2 doses avaient été validées en décalé de plusieurs mois par avenant au premier EUA.

    Le contrat BARDA semblait gagné en Novembre 2021 et il a fallu attendre 8 mois supplémentaires pour la signature.
    Donc patience, tu es supposé avoir la couenne épaisse et ne pas te liquéfier sous la pression.


  • 03 mars 2024 09:38

     Yep CRNI3 
     Dans les facteurs de risques au niveau d’un certificateur qui ne prends pas de décision à chaud dans un process opaque . . . On peut souligner peut-être  aussi que dans le vote de la réunion des experts il y aient aussi un jeu de lobbying. .
    .

    A savoir aussi des influenceurs qui gravitent autour de cette sphère US . . . Et qui sont spécialistes pour accélérer ou ralentir des dossiers en fonction des /les intérêts de certains clients important dans la PharmA …? ? ?

    Ne pas oublier que Crossject reste une « petite frenchie » qui s’aventure dans un Marché US qui est un marais de crocodiles qui surveilleront et même drivera cette arrivée. . . ? ? ? 

    ( le marché n’est pas le même . . . Mais pour avoir observer le parcours de Cellectis aux US . . .  Le cheminement fut complex et stupéfiant . . )


  • 03 mars 2024 09:48

    Merci CRNI3 pour votre post.
    L'étude lancé récemment sur clinical trials est selon pour pour la NDA ou bien alors pour la deuxième EUA (pédiatrie) ? 
    Nous pouvons supposer de part ce début d'étude que l'EUA concernant les adultes est bouclé et valider ?? Pour rappel la première partie de la commande barda représente 300k dose pour adulte. Pas trop mal tout de même, de quoi rembourser HCM sans diluer le cours😃


  • 03 mars 2024 12:07

    CRNI3 si j'avais dit de but en blanc que je ne trouve pas de réponses aux questions que je me pose dans tes long post muli-recommandés j'aurais été irrespectueux du travail fourni. Du coup je parais mielleux. OK.


  • 03 mars 2024 15:06

    uchimata au lieu de poser vos questions à CRNI3 qui n'est ni prophète, ni voyant, ni membre du board du Crossject, notez-les plutôt sur un carnet pour venir les poser en personne lors de la prochaine AG. J'y serais aussi.


  • 03 mars 2024 15:23

    Bonjour Voxal ,

    L'essai aux ultrasons (sur un échantillon de 90 personnes quand même) concerne toutes les tranches de la population de 2 à 70 ans.
    Je ne le vois donc pas comme un essai spécifique à la population pédiatrique mais plus pour tester l'opportunité d'injecter dans d'autres zones corporelles.

    Je ne sais pas comment et sur quel(s) programme(s) ces mesures anthropométriques seront ensuite exploitées.
    Je ne suis toujours pas expert réglementaire :-) , mais si une zone était jugée "injectable" comme le deltoïde, il est fort probable qu'il faille faire un essai de bioéquivalence spécifique à cette zone.
    Une autorisation de mise sur le marché n'est pas une fin en soi, et des actions "post marketing" peuvent être entreprises après l'accord pour étendre l'usage du médicament.

    J'ai vu que vous batailliez aussi sur tweeter en série World Tour, je reste coincé en série régionale ici.
    Jour de pluie oblige, j'ai pris un peu la température autour du #crossject cette semaine.
    Le bashing pique même à l'international. C'est plutôt bon signe.

    BiotechScanner, visiblement actionnaire chez Aquestive, désinforme complètement.

    Le timbre Libervant (Diazepam) est bloqué par le statut orphelin (ODE) accordé au spray nasal (Diazepam) VALTOCO.
    D'une part, cela ne touche que l'administration de Diazepam, le spray nasal Midazolam NAYZILAM en concurrence directe a été mis sur le marché en même temps que VALTOCO.
    Et cela touche aussi l'application Seizure Clusters qui n'est pas le Status Epilepticus.

    Zepizure c'est de l'administration de Midazolam en intramusculaire pour le Status Epilepticus (mais on peut aussi se poser la question d'une extension au Seizure Clusters).
    La seule chose qui peut nous bloquer, c'est le statut de médicament orphelin de Seizalam, injectable par seringue et uniquement par du personnel hospitalier , droit qui expire en Septembre 2025.
    La Direction n'a jamais été trop inquiète par ce statut à cause du gain ergonomique apporté par Zepizure pour une application sans solution à ce jour.

    Vous pourrez donc lui renvoyer ses prières ;-)


  • 03 mars 2024 15:46

    Lyme le Pirate,

    Depuis quelques années, la prévention de la corruption a gagné du terrain au sein des entreprises.
    Et aux Etats Unis en particulier (je me souviens encore du nombre de pages paraphées dans le cadre d'une mission).

    Sur ce programme, CROSSJECT est chaperonné par la BARDA, et aucun groupe pharmaceutique va s'amuser à venir les chatouiller.

    Pour Neffy d'ARS, c'est Pfizer qui a défendu son marché Epipen en lançant une action citoyenne en toute transparence.
    Ils se sont faits reprocher plusieurs points.
    Dont l'un sur le manque de justification de l'efficacité de leur spray pour une personne atteinte de rhinorrhée (10% aléatoire de la population).
    On ne peut pas demander une fiabilité de 99.999% aux injecteurs de l'urgence et laisser une autre voie d'administration non validée à 100%.
    L'ironie de l'histoire est qu'Epipen est devenu produit référent de par son ancienneté, mais n'a pas fait l'objet des tests contemporains.

    Est ce du lobbying ou de la défense de patientèle?


  • 03 mars 2024 15:59

    Merci CRNI3 à pour ces analyses et visions du dossier avec restitution multiangulaires et en profondeur ( trop  fort pour moi).


  • 03 mars 2024 16:09

    CRNI3 vous aussi êtes fan du hashtag crossject sur X aha !
    Envoyer moi un message je serais ravis d'échanger avec vous en privé.
    Merci encore pour les informations.
    Cette file est une mine d'information.


Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer
Retour au sujet CROSSJECT

29 réponses

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.