Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Zoom sur les offres d’achats d’Anglo American par BHP
information fournie par ODDO BHF AM 24/06/2024 à 16:14

ODDO BHF AM

ODDO BHF AM

Le 25 avril dernier, BHP, la plus grosse société minière au monde, a formulé une première offre de rachat de son concurrent Anglo American, suivie d'une seconde offre plus élevée après le rejet des discussions par les dirigeants d'Anglo American. Cette seconde offre a également été rejetée, rendant l'issue des négociations incertaines. Elle révèle néanmoins la valeur industrielle des actifs d'Anglo American, soulignant l'importance de la valorisation dans les décisions d'investissement.

Figurant parmi les principales sociétés minières au monde, Anglo American dispose d'un portefeuille d'actifs diversifié : leader mondial de la production de diamant avec la société De Beers, leader mondial de la production de platine, présent dans le minerai de fer, le charbon métallurgique, le cuivre, le nickel… Cette constellation d'actifs, complexe à appréhender pour les investisseurs, a également conduit la société à rencontrer des difficultés opérationnelles dans le développement ou l'exploitation de plusieurs actifs.

Couplées au ralentissement de la demande et au recul des prix des matières premières, ces difficultés ont pesé sur la valorisation qui est retombée début 2024 à 0,9x Valeur d'Entreprise / Capitaux employés, soit à peine plus que le ratio de 0,8x atteint en pleine crise covid. Cette valorisation ne reflétait ni la qualité des actifs d'Anglo American, ni son niveau de rentabilité, ni la solidité de son bilan.

Les deux offres formulées par BHP viennent donc mettre en exergue la décote de valorisation dont souffre Anglo American par rapport à sa valeur industrielle. Notons que la seconde offre valorise le groupe Anglo American à 1,3x EV/CE, soit un multiple à peine supérieur à notre valorisation industrielle de 1,2x. La complexité de l'opération rend cependant son issue incertaine à ce stade. BHP n'étant intéressée que par une partie des actifs d'Anglo American, elle conditionne en effet son offre à la cession préalable d'importants actifs cotés en Afrique du Sud.

Mais quelle que soit la conclusion de cette offre, celle-ci met en avant l'importance de la valeur industrielle des entreprises qui se trouve au cœur de notre processus d'investissement. De ce point de vue les multiples de transaction des opérations de fusions et acquisitions constituent des références pertinentes puisque les dirigeants d'entreprises sont les plus à même de déterminer la valeur industrielle intrinsèque des actifs qu'ils opèrent.

(...)


Consultez l'intégralité de l'article dans le PDF ci-dessous :

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.