Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

VTTI contrôlera le plus grand terminal GNL d'Italie et Snam en obtiendra 30%
information fournie par Reuters03/04/2024 à 20:54

((Traduction automatisée par Reuters, veuillez consulter la clause de non-responsabilité https://bit.ly/rtrsauto))

(Corrige la capacité totale de regazéification à 28 milliards de m3 (et non 29 milliards de m3) au paragraphe 9) par Francesca Landini

Le groupe de stockage d'énergie VTTI obtiendra une participation de 70 % dans le plus grand terminal de gaz naturel liquéfié d'Italie (LNG), l'opérateur de réseau Snam SRG.MI détenant le reste, a déclaré mercredi le groupe coté à Milan, annonçant un accord qui devrait être finalisé d'ici la fin de l'année.

Snam, qui est contrôlé par le gouvernement italien, a déclaré dans un communiqué qu'il avait exercé son droit de préemption pour augmenter sa participation dans l'infrastructure appelée Adriatic LNG de 7,3 % à 30 %.

Cette décision intervient après qu'ExxonMobil XOM.N et QatarEnergy ont accepté la semaine dernière de vendre leurs participations dans le terminal à un consortium dirigé par le groupe néerlandais VTTI. Elle confirme ce que deux sources avaient déclaré à Reuters.

"Cette opération renforce la présence de Snam dans les infrastructures de GNL, qui sont de plus en plus stratégiques pour la sécurité et la diversification des approvisionnements énergétiques de l'Italie", a déclaré Stefano Venier, administrateur délégué de Snam, ajoutant que le groupe soutiendrait les projets d'expansion du terminal.

Snam n'a pas donné de détails financiers sur l'opération, alors que des sources avaient précédemment indiqué que l'opération valoriserait l'ensemble du terminal à environ 800 millions d'euros (866 millions de dollars), dette comprise.

REMPLACER LE GAZ RUSSE

Le terminal est situé à environ 9 miles (15 km) au large de la Vénétie et a une capacité de regazéification de 9 milliards de mètres cubes (bcm) de gaz naturel par an.

L'Europe a augmenté ses importations de GNL après l'invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022, qui a considérablement réduit la quantité de gaz acheminée par les gazoducs.

Snam détient des participations dans tous les terminaux GNL encore en activité en Italie, ce qui représente une capacité totale de regazéification d'environ 23 milliards de m3.

Le groupe mettra en place un terminal GNL flottant supplémentaire au large de la ville de Ravenne au début de l'année prochaine, ce qui portera la capacité de regazéification de l'Italie à 28 milliards de m3, soit autant que le gaz que l'Italie avait l'habitude d'importer de Russie par gazoduc.

La conclusion de la transaction est soumise aux autorisations réglementaires.

Le négociant en matières premières Vitol, qui est actionnaire de VTTI aux côtés de l'australien IFM et de l'Abou Dhabi ADNOC, a également accepté d'acheter le raffineur de pétrole italien Saras SRS.MI .

(1 $ = 0,9234 euros)

Valeurs associées

MIL +2.17%
MIL -0.56%
Ice Europ -0.17%
Ice Europ -0.28%
NYMEX -0.17%
NYSE -1.16%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.