Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Valeurs moyennes : derniers ajustements de l'année pour le High Five de Portzamparc
information fournie par Boursorama08/12/2022 à 09:00

Vimorin est recommandé à toujours recommandé à l'achat avec un objectif de cours de 67,50 euros. (crédit photo : Vilmorin /  )

Vimorin est recommandé à toujours recommandé à l'achat avec un objectif de cours de 67,50 euros. (crédit photo : Vilmorin / )

La sélection de midcaps du bureau d'analyses a retrouvé des couleurs sur le mois écoulé avec une progression de 10,8% quand l'indice CAC Mid & Small faisait +4,7%. Trois titres font leur entrée en décembre.

Après un mois d'octobre compliqué, l'ancienne short list de Portzamparc est repartie du bon pied en novembre avec une performance à deux chiffres tirée notamment par la très belle progression de Trigano (+24,2%) et Entech (+18,1% sur la période écoulée. La seule contre-performance vient de SII (-3,8%) à cause de prises de bénéfices et malgré un newsflow positif.

Le bureau d'analyses procède à ses ultimes ajustements pour l'année : Infotel, Entech et Trigano font leur sortie alors qu'Ekinops, Esker et Fountaine Pajot font leur retour. revue de détail.

Ekinops : acheter avec un objectif de cours de 10,70 €

Le fournisseur de solutions de télécoms "continue de survoler la crise des composants" et s'avère très apprécié de ses clients, deux opérateurs d'importance l'ayant désigné comme meilleur fournisseur. La croissance accélère, avec un 2e relèvement d'objectifs concernant la croissance organique pour 2022 (de supérieure à 15% à supérieure à 20%). Pour l'analyste Augustin Socié, c'est clair "le repli du titre est injustifié" !

Prochain événement : chiffre d'affaires du 4e trimestre le 11 janvier.

Esker : acheter avec un objectif de cours de 189 €

Le spécialiste dans l'automatisation des processus documentaires et de la dématérialisation des documents de gestion signe une fin d'année rassurante avec une prise de commandes record au 3e trimestre. L'objectif de chiffre d'affaires devrait être atteint selon Nicolas Royot, qui suit la valeur. Autres arguments positifs : l'effet dollar est toujours positif et la rentabilité attendue devrait s'avérer élevée, entre 13 et 15%. L'analyste table sur une croissance organique de 13,1% en 2023 pour une marge à 12,7%.

Prochain événement : chiffre d'affaires annuel le 17 janvier 2023.

Fountaine Pajot : acheter avec un objectif de cours de 149,50 €

La plaisance ne connait pas visiblement pas la crise. Le fabricant de bateaux affiche une croissance à deux chiffres et le carnet de commandes est bien garni, jusqu'à 2025 sur certains modèles précise Arnaud Despre. L'analyste table sur une marge opérationnelle courante de 11,9%, chiffre avec lequel le management du groupe semble confiant et qui dénote d'une hypothèse plutôt conservatrice sur le segment multicoque. Enfin, le groupe reste toujours moins valorisé que ses pairs avec un ratio valeur d'entreprise sur résultat opérationnel à 2,9 contre une fourchette de 5,3 à 6,9 pour les comparables.

Prochain événement : résultats annuels fin décembre.

SII : acheter avec un objectif de cours de 57,80 €

Maxence Dhoury persiste et signe. Même si la performance boursière n'est pas encore au rendez-vous, il reste séduit par la forte croissance présente alors que l'acquisition de Metanext va renforcer la position du groupe sur les projets cloud. La marge, elle, est tenu avec une marge opérationnelle ajustée attendue stable au premier semestre de l'exercice décalé, à 9,5%.

Prochain événement : chiffre d'affaires du 3e trimestre le 7 février 2023.

Vilmorin : acheter avec un objectif de cours de 67,50 €

Le semencier conserve sa place au sein du High Five grâce à ses qualités défensives dans une marché en croissance régulière. Pour l'analyste Nicolas Montel, les perspectives 2022-2023 sont bien orientées et l'objectif de marge opérationnelle courante (supérieure à 8%) "apparait prudent". Pour enfoncer le clou, il explique que le repli du titre est injustifié au regard de la performance (-8% depuis le début de l'année).

Prochain événement : chiffre d'affaires du 1er semestre le 23 février 2023.

L.G. (redaction@boursorama.fr)

Laurent Grassin
Laurent Grassin

Laurent Grassin

Boursorama

Directeur médias

https://www.boursorama.com/

Valeurs associées

Euronext Paris +2.72%
Euronext Paris +0.16%
Euronext Paris -0.69%
Euronext Paris +1.21%
SII
Euronext Paris +2.26%

1 commentaire

  • 07 décembre14:36

    ils sont nuls.........voir leur précédent high five...............


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.