Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

USA 2020-Biden critique la gestion par Trump du coronavirus lors d'un duel à distance
Reuters16/10/2020 à 02:57

par Steve Holland et Michael Martina

MIAMI/PHILADELPHIE, 16 octobre (Reuters) - Joe Biden a critiqué jeudi la gestion par Donald Trump de la crise sanitaire du coronavirus aux Etats-Unis, alors que le candidat démocrate à l'élection présidentielle et le président républicain sortant prenaient part à des émissions télévisées distinctes au lieu du deuxième débat initialement prévu.

Ce duel à distance et en simultané sur deux chaînes de télévisions différentes a offert un rappel visuel des divisions profondes de l'électorat américain, alors même que plus de 18 millions de bulletins de vote ont déjà été transmis avant le jour "J", le 3 novembre.

"Il a déclaré qu'il n'avait rien dit à personne parce qu'il avait peur que les Américains paniquent", a déclaré Joe Biden à propos de Donald Trump lors de l'émission diffusée par ABC depuis Philadelphie (Pennsylvanie). "Les Américains ne paniquent pas. Il a paniqué", a ajouté l'ancien vice-président démocrate.

Donald Trump a défendu de son côté l'organisation d'un événement dans les jardins de la Maison blanche, fin septembre, pour annoncer le choix de la juge Amy Coney Barrett comme candidate à la Cour suprême pour remplacer la défunte Ruth Barber Ginsburg.

"Hé, je suis le président - je dois voir des gens, je ne peux rester dans un sous-sol", a dit le président républicain à la chaîne NBC devant un public rassemblé en extérieur à Miami (Floride), critiquant implicitement son rival démocrate pour s'être confiné à son domicile pendant plusieurs mois alors que l'épidémie de coronavirus faisait rage.

Bien que les deux rivaux dans la course à la présidence ne partageaient pas la même scène, il était évident que la crise sanitaire du coronavirus et la récente infection de Donald Trump allaient être des thèmes majeurs des deux émissions télévisées.

Cette soirée était initialement destinée à l'organisation du deuxième des trois débats entre Donald Trump et Joe Biden, mais l'actuel locataire de la Maison blanche a annoncé qu'il n'y participerait pas après que les organisateurs ont voulu que l'événement soit virtuel pour éviter tout risque sanitaire. L'ultime débat présidentiel doit avoir lieu dans une semaine, le 22 octobre, à Nashville (Tennessee).

Après avoir été hospitalisé pendant trois nuits puis s'être confiné plusieurs jours à la Maison blanche, Donald Trump a repris en début de semaine les meetings avec l'objectif de modifier la dynamique de la campagne électorale.

La dernière enquête d'opinion réalisée par Reuters/Ipsos montre que Joe Biden dispose d'une nette avance sur Donald Trump dans les intentions de vote au niveau national, même si sa marge est moins prononcée dans les Etats décisifs.

(avec Trevor Hunnicutt, Chris Kahn, Doina Chiacu et James Oliphant; version française Jean Terzian)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer