1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Élection présidentielle américaine- USA 2020

Les prochaines élections présidentielles américaines auront lieu en novembre 2020. C'est l'occasion pour l'actuel président Donald Trump de briguer un second mandat. L'élection a lieu tous les quatre ans. Le paysage politique américain étant essentiellement bipartite et polarisé entre le parti républicain et le parti démocrate, les élections présidentielles sont précédées de primaires au sein de chaque parti afin de présenter un candidat. Pour être éligible, il faut être citoyen américain de plus de 35 ans et résider aux USA pendant au moins 14 ans. Le président américain est élu selon un mode de scrutin de suffrage universel indirect. Les citoyens votent pour des grands électeurs qui vont élire le président. C'est donc le candidat qui remporte la majorité auprès des grands électeurs qui devient président des Etats-Unis. Ce dernier ne peut pas cumuler plus de deux mandats successifs.

  • Reuters26.01.202006:20

    WASHINGTON, 26 janvier (Reuters) - Au cours d'un dîner organisé au Trump Hotel, on peut entendre le président américain Donald Trump donner l'ordre de se "débarrasser" de l'ambassadrice des Etats-Unis en Ukraine, Marie Yovanovitch, selon une vidéo datée d'avril 2018 qui a fait surface samedi. La vidéo, que Reuters s'est procurée auprès de l'avocat d'un ancien associé de Rudy Giuliani, débute avec Donald Trump prenant la pose pour des photos

  • AFP25.01.202021:37
    2

    Après le long réquisitoire des démocrates en faveur d'une destitution, les avocats de Donald Trump ont entamé samedi leurs plaidoiries, mettant en garde, tout en restant évasifs sur le fond, contre la tentation de remettre en cause le verdict des urnes. "Quand vous entendrez les faits (

  • Reuters25.01.202018:04

    WASHINGTON, 25 janvier (Reuters) - L'équipe de juristes chargés de défendre Donald Trump a commencé ce samedi à présenter ses arguments dans son procès en destitution. Les avocats du président américain vont s'employer plusieurs jours durant à démontrer qu'il n'a pas commis d'abus de pouvoir et qu'il ne constitue pas une menace pour la démocratie, contrairement à ce qu'ont conclu ses accusateurs démocrates

  • AFP25.01.202008:42
    1

    Leurs cheveux blonds foncés, épais et ondulés trahissent au premier regard le lien de filiation, mais comme dans de nombreuses familles américaines sous l'ère Trump, ces mère et fille de l'Ohio cachent derrière leur ressemblance de vives divergences politiques. Jocelyn Evans, 34 ans, et Donna Baldwin, 59 ans, se sont confiées à une équipe de l'AFP, partie en reportage sur la route entre Washington et l'Iowa, où aura lieu le 3 février le premier vote de la primaire démocrate pour la présidentielle

  • AFP25.01.202007:35
    1

    Les yeux rivés sur le scrutin de novembre, Donald Trump a participé vendredi à Washington à la grand-messe annuelle des militants anti-avortement, dénonçant les positions "radicales" de ses adversaires démocrates sur ce sujet très clivant aux Etats-Unis. "C'est un grand honneur pour moi d'être le premier président de l'Histoire à participer à la Marche pour la vie!", a lancé le milliardaire républicain devant une foule conquise rassemblée sur les immenses pelouses du "National Mall"

  • Reuters25.01.202007:12

    WASHINGTON, 25 janvier (Reuters) - Au moment de boucler son exposé, en conclusion des déclarations préliminaires de l'accusation démocrate au procès en destitution de Donald Trump vendredi, Adam Schiff semblait avoir toute l'attention du Sénat, les parlementaires écoutant respectueusement ses arguments, qu'ils les approuvent ou non. Celui qui dirige l'équipe des sept "procureurs" démocrates a alors fait mention d'une information rapportée par la chaîne de télévision CBS News, selon laquelle un confident de Donald Trump a laissé entendre que voter en faveur de sa destitution aurait de graves ramifications pour les sénateurs républicains, et l'humeur a alors changé dans les rangs du Grand Old Party

  • Reuters25.01.202005:25

    par Susan Cornwell et David Morgan WASHINGTON, 25 janvier (Reuters) - Les "procureurs" démocrates au procès en destitution de Donald Trump au Sénat ont conclu vendredi leurs déclarations préliminaires en prévenant que le président républicain des Etats-Unis était une menace pour la démocratie et qu'il abuserait à nouveau de son pouvoir s'il n'était pas destitué. Au troisième et ultime jour de leurs déclarations préliminaires, les élus démocrates ont tenté de consolider leur argumentaire selon lequel Donald Trump a abusé de son pouvoir présidentiel en faisant pression sur l'Ukraine pour qu'elle enquête sur Joe Biden, favori de la course à l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle de novembre prochain, puis obstruction à l'enquête du Congrès en empêchant la présentation de témoins et de documents

  • Reuters24.01.202021:41

    WASHINGTON, 24 janvier (Reuters) - Donald Trump est devenu vendredi le premier président américain à prendre part à la "March for Life", le défilé annuel des opposants à l'avortement, à Washington. "Les enfants à naître n'ont jamais eu de meilleur défenseur à la Maison Blanche", a-t-il lancé aux milliers de manifestants "pro-life", avant de dresser le bilan de sa politique en matière de lutte contre l'interruption volontaire de grossesse (IVG) et de rappeler les nominations de juges conservateurs auxquelles il a procédées, notamment celle de Brett Kavanaugh et Neil Gorsuch à la Cour suprême

  • Reuters24.01.202016:10

    PARIS, 24 janvier (Reuters) - Récapitulatif des vues de marchés des sociétés de gestion et banques d'investissement pour 2020: * UBS voit les actifs émergents réémerger * Carmignac voit l'économie rebondir et le dollar faiblir * Le "high yield" européen devrait briller moins fort-Muzinich * ENTRETIEN-La stratégie de dividende finira par payer-M&G * Le commerce et le Brexit continueront de peser-BFT IM * Pas de catastrophe en vue mais beaucoup d'incertitudes-Amundi * Attention aux risques inconsidérés sur le crédit-Amundi * Les banques centrales font barrage contre la récession-Syz AM * Timide reprise en vue pour les émergents, selon Lombard Odier * La croissance mondiale devrait s'accélérer-Aviva Investors * Après une année mémorable, les marchés face à un avenir incertain * Les marchés tournent le dos à une grande année-Unigestion * Les obligations convertibles dans l'air du temps-UBP * Les banques centrales soutiendront les actifs risqués-BFT IM * Pas de rebond de la croissance en vue, selon Ostrum AM * Une crise financière dans les cinq ans à venir-enquête * Vers une fin de cycle aux USA au S2 2021-Groupama AM * Le modèle chinois s'impose pour éviter la récession-Pictet * Neuflize OBC plus prudente que d'autres sur les actions * Le pic d'incertitude économique est passé, selon BNP Paribas * ENTRETIEN-Attention aux risques cachés en 2020, prévient Saxo Bank * Les marchés financiers dansent sur un volcan-YCAP AM * Les tensions USA-Chine irréversibles, selon Candriam * Scénario "Boucles d'or" fragile en vue, selon BNPP AM * Le risque politique se déplace vers les Etats-Unis-Lyxor * L'économie américaine n'est pas en fin de cycle, selon Invesco * JPMorgan croit plus à la consommation qu'au soutien budgétaire * Les actions devraient résister, selon Credit Suisse * ENQUÊTE-Records en vue pour les actions européennes en 2020 * Priorité aux actions en période de transition, préconise l'UBP * Année "risk on/risk off" en vue, selon Allianz GI * Les marchés s'habituent à la guerre commerciale, selon Saxo Bank * 2020, année à choix multiples, selon UBS * Lombard Odier table sur une reprise lente et de la volatilité * ENTRETIEN-Pas de récession en vue sans choc externe, selon l'UBP * Le risque de récession aux USA en hausse, selon Robeco (Service Marchés)

  • AFP24.01.202009:59

    Dans son restaurant vieux de près d'un siècle à Defiance, dans l'Ohio, Karl Kissner laisse l'une de ses télévisions allumée sur Fox News, qui diffuse le procès en destitution de Donald Trump. Mais la plupart de ses clients observent de loin les événements historiques en cours à Washington

  • AFP23.01.202010:07

    Des nuages de fumée blanche s'élèvent au-dessus des imposantes cheminées d'une usine de charbon de l'ouest de la Pennsylvanie, où le minerai est charrié par train de fret, sur des rails qui longent la rivière Monongahela.   Bâtie il y a plus d'un siècle, à l'époque de la toute-puissance de l'industrie américaine, l'usine de Clairton est la plus grosse du pays à produire du coke, un composant-clé de l'acier, dans une région en pleine mutation économique - et politique

  • AFP23.01.202009:52

    A situation inédite, déploiement de choc: coincés à Washington pour le procès en destitution de Donald Trump, trois sénateurs parmi les principaux candidats à l'investiture démocrate envoient leurs proches, leurs alliés et des groupes à la mode faire campagne pour eux. Le temps presse pour les sénateurs Bernie Sanders, Elizabeth Warren et Amy Klobuchar: dans moins de deux semaines, l'Iowa donnera le coup d'envoi de la primaire avec ses fameux "caucus"

  • AFP Video23.01.202000:51

    A l'approche de l'élection présidentielle américaine, une équipe de l'AFP traverse une partie du pays pour prendre le pouls des Etats entre Washington et l'Iowa, où se tiendra le 3 février la première étape des primaires démocrates. L'AFP fait un arrêt dans le bassin sidérurgique américain, en Pennsylvanie

  • Reuters22.01.202020:45

    (Actualisé Schiff, Trump § 8-9-10) WASHINGTON, 22 janvier (Reuters) - Les "procureurs" démocrates au procès en destitution de Donald Trump ont accusé mercredi le président républicain d'avoir mis en oeuvre un "schéma corrompu" pour faire pression sur l'Ukraine afin de favoriser ses chances de réélection en novembre prochain. Dans une déclaration d'introduction devant le Sénat, où se déroule le procès, Adam Schiff, qui dirige l'équipe des sept élus démocrates de la Chambre des représentants chargés de l'accusation, a affirmé que Donald Trump avait "poussé" son homologue ukrainien Volodimir Zelenski à enquêter sur des "faits non corroborés de corruption" visant l'ancien vice-président Joe Biden, candidat à l'investiture du Parti démocrate pour l'élection du 3 novembre, et son fils Hunter

  • Reuters22.01.202020:15

    WASHINGTON, 22 janvier (Reuters) - Les "procureurs" démocrates au procès en destitution de Donald Trump ont accusé mercredi le président républicain d'avoir mis en oeuvre un "schéma corrompu" pour faire pression sur l'Ukraine afin de favoriser ses chances de réélection en novembre prochain. Dans une déclaration d'introduction devant le Sénat, où se déroule le procès, Adam Schiff, qui dirige l'équipe des élus démocrates de la Chambre des représentants chargés de l'accusation, a affirmé que Donald Trump avait "poussé" son homologue ukrainien Volodimir Zelenski à enquêter sur des "faits non corroborés de corruption" visant l'ancien vice-président Joe Biden, candidat à l'investiture du Parti démocrate pour l'élection du 3 novembre, et son fils Hunter

  • Reuters22.01.202011:36

    22 janvier (Reuters) - Donald Trump a promis mercredi d'annoncer une baisse d'impôts pour les classes moyennes américaines dans les 90 jours. "Nous allons baisser les impôts pour les classes moyennes

  • AFP22.01.202009:40

    "Personne ne l'aime" et elle ne s'engage pas à voter pour lui s'il est le candidat démocrate face à Donald Trump en novembre: Hillary Clinton confirme dans un nouveau documentaire qu'elle n'a pas pardonné à son ancien rival Bernie Sanders, s'attirant les foudres des partisans du sénateur socialiste du Vermont. Dans un nouveau documentaire intitulé "Hillary", qui doit sortir sur la plateforme Hulu début mars, la rivale malheureuse de Donald Trump en 2016 s'en prend vivement au sénateur de 78 ans, actuellement deuxième derrière l'ex-vice président Joe Biden dans les sondages de la course à l'investiture démocrate

  • Reuters21.01.202018:23
    1

    WASHINGTON, 21 janvier (Reuters) - Hillary Clinton brosse un portrait au vitriol de Bernie Sanders, son adversaire aux primaires démocrates de 2016, qu'elle décrit dans un documentaire comme un pur apparatchik politique au bilan nul malgré de longues années sur les bancs du Congrès américain. Le sénateur du Vermont, incarnation de l'aile gauche du Parti démocrate, brigue de nouveau cette année l'investiture en vue de la présidentielle de novembre

  • Reuters21.01.202016:05

    WASHINGTON, 21 janvier (Reuters) - Les ténors du Parti démocrate américain ont fustigé mardi les propositions du président de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, concernant les conditions du procès en destitution de Donald Trump, qui, selon eux, reviennent à orienter les procédures. Les audiences doivent débuter à 18h00 GMT à la chambre haute du Congrès

  • AFP21.01.202007:49

    Quelques lignes dans la Constitution et une grande marge de manoeuvre pour les sénateurs: le cadre du procès en destitution de Donald Trump reste à finaliser. Avant lui, seuls deux présidents ont subi cette épreuve: Andrew Johnson en 1868 et Bill Clinton, jugé en 1999 pour avoir menti sur sa liaison avec une stagiaire de la Maison Blanche, Monica Lewinsky

Les Risques en Bourse

Fermer