Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Une très bonne nouvelle. (Neovacs)
information fournie par AlphaValue16/12/2015 à 10:52

SIGNIFICANT NEWS

ACTUALITÉ

La société a annoncé la signature d’un partenariat stratégique avec le groupe sud-coréen CKD Pharmaceutical Corp. (CA 2014 à 950m$) afin de commercialiser l’IFNa-Kinoïde dans le traitement du lupus et de la dermatomyosite en Corée du Sud.

ANALYSE

Certes, le partenariat porte sur des montants modestes avec 5m€, dont 1m€ à la signature et 4m€ en fonction des résultats positifs des études sur 2016 et 2017. Nous retenons cependant, quelques points très positifs :

1/ CKD est spécialisé dans les immunosuppresseurs, ce qui signifie, d’une part, que la société dispose des compétences scientifiques pour évaluer ce type de produits (et son intérêt pour l’IFNa-Kinoïde est très encourageant concernant l’efficacité de cette thérapie) et, d’autre part, qu’elle dispose d’un bon réseau de médecins en mesure de distribuer le produit et de recueillir des informations sur ses effets sur les patients ;

2/ grâce au statut de maladie orpheline en Corée et à la législation attachée aux maladies orphelines dans ce pays, l’INF-Kinoïde pourrait être commercialisé dès le début de l’année 2018 (sous conditions du succès des études et du respect des délais – les résultats de l’étude de phase II b en cours doivent être livrés à la fin du 1er semestre 2017). Ceci permettrait à Néovacs de recevoir 4m€ de milestones sur la période 2016-2017 puis des royalties à deux chiffres à partir de la commercialisation, et surtout de renforcer les données concernant le suivi des patients, qui peuvent être utilisable pour l’avancement du produit dans d’autres pays ;

3/ un premier accord est en lui-même une étape essentielle car il permet à la fois de servir de référence pour la valorisation du produit (ici 5m€ potentiels pour moins de 20,000 patients !) mais aussi de donner confiance aux autres partenaires potentiels, qu’ils soient régionaux ou globaux. On peut considérer cette étape comme un amorçage qui devrait déboucher sur de nouveaux partenariats ;

4/ la collaboration avec CKD devrait être étendue dans les mois à venir aux études concernant le VEGF (immunothérapie du cancer et de la DMLA) qui sont encore en phase pré-clinique. Ceci permettrait d’accélérer l’avancement du pipeline et de réduire les coûts de développement.

IMPACT

Compte tenu du faible impact financier de cette signature (1m€, soit environ 20% de la consommation annuelle de cash) comptabilisé soit fin 2015 ou en 2016, et du statut du produit (phase IIb avec des résultats attendus d’ici 18 mois), nous laissons, pour le moment, nos prévisions inchangées.

Valeurs associées

Euronext Paris 0.00%

Cette analyse a été élaborée par AlphaValue et diffusée par BOURSORAMA le 16/12/2015 à 10:52:13.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.