Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Une coalition d' investisseurs met les banques sous pression sur le climat et la biodiversité
information fournie par Newsmanagers13/07/2021 à 15:15

(NEWSManagers.com) -

Un groupe de 115 sociétés de gestion et fonds de pension souhaite que les banques aillent au-delà des engagements pris au sein d' initiatives du secteur bancaire comme la Net Zero Banking Alliance.

Les belles paroles et objectifs à horizon lointain de décarbonisation des banques ne suffisent plus aux investisseurs institutionnels, qui attendent désormais du concret. Dans une lettre adressée jeudi à 63 groupes bancaires internationaux, 115 sociétés de gestion et fonds de pension – gérant 4.200 milliards de dollars d' encours – leur demandent de renforcer leurs stratégies climat et biodiversité en amont des conférences environnementales internationales qui se dérouleront cet automne, dont la conférence de Kunming (CBD COP15) et la COP 26 des Nations Unies. Cinq banques françaises sont ciblées parmi les 63 groupes destinataires, dont BNP Paribas, Crédit Mutuel, Crédit Agricole, La Banque Postale et Société Générale.

Cette coalition, coordonnée par l' organisation non-gouvernementale britannique ShareAction, souhaite en premier lieu que les banques concernées publient des objectifs climat de court-terme (5 à 10 ans) pour l' ensemble de leurs services financiers et ce, avant leurs assemblées générales annuelles de 2022.

Les investisseurs signataires – qui incluent l' Erafp, Ecofi Investissements, La Banque Postale AM et Sycomore AM pour la France – attendent également des banques qu' elles cessent de financer les activités liées au charbon d' ici 2030 dans les pays membres de l' Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et d' ici 2040 dans les autres nations. Ils les encouragent par ailleurs à publier leurs plans de sortie du financement du charbon et à s' engager à ne plus financer les sociétés qui souhaitent étendre leurs activités liées au charbon avant la COP26 de Glasgow en novembre.

Stratégie sur la biodiversité requise d' ici 2024

De plus, la coalition demande aux banques récipiendaires de la lettre d' intégrer le scénario de décarbonisation à horizon 2050 publié en mai par l' Agence internationale de l' énergie dans leur stratégie climat ou de l' aligner sur la trajectoire d' un réchauffement climatique limité à 1,5 degrés celsius d' ici 2050. Les investisseurs attendent aussi que les rapports et autres déclarations des banques se calquent sur cette trajectoire d' 1,5 degrés celsius.

Enfin, la coalition requiert également des banques qu' elles s' engagent à la publication d' une stratégie sur la biodiversité avant la conférence de Kunming en octobre. Elle enjoint notamment les banques à identifier et dévoiler les impacts et dépendances des activités qu' elles financent sur la biodiversité et d' établir des objectifs en faveur de la nature, basés sur la science, d' ici 2024 au plus tard.

Les banques ciblées par la coalition ont jusqu' au 15 août pour lui répondre et fournir un échéancier des étapes qu' elles comptent prendre sur les sujets du changement climatique et de la biodiversité. Les investisseurs ont averti qu' ils prendraient en compte les progrès réalisés par les banques sur ces sujets dans leurs futurs votes de résolutions spéciales et ordinaires lors des assemblées générales des banques en 2022.

2 commentaires

  • 13 juillet18:16

    Il serait interressant de savoir qui sont les décideurs de ces démarches, auxquelles je n'adhère pas. Mon portefeuille est très pétrolier et minier, y c charbon.Je ne crois qu'en ça !Il n'y a pas de problème de réchauffement climatique suffisamment grave pour aller aussi loin dans les menaces.


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.