Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Un succès commercial (Crossject)
information fournie par AlphaValue19/06/2019 à 12:36

Un succès commercial

DERNIÈRE NEWS

ACTUALITÉ

Crossject annonce la signature d’un accord commercial portant sur ZENEO Midazolam avec l’allemand Desitin

ANALYSE

L’accord porte principalement sur la licence, la distribution et la promotion de Zeneo Midazolam en Allemagne, et ce pour une durée de 10 ans à partir du lancement commercial, sauf si l’une des parties ne devait exercer certaines clauses de retrait, par exemple si le minimum de ventes n’a pas été atteint ou si certaines échéances de développement n’ont pas été respectées. Desitin versera à Crossject 2,5m€ en amont de la commercialisation (dont 0,5m€ au moment de la signature, puis un même montant à la survenance de deux étapes de développement attendus début et mi-2020, et 1m€ à l’obtention de l’autorisation de mise sur le marché). Générant un chiffre d’affaires de 100m€, Desitin est un groupe allemand spécialisé dans la neurologie et leader dans son pays en termes de nombre de patients épileptiques traités. Crossject commercialisera son produit à un pourcentage à deux chiffres (nous comprenons au moins 50%) du prix de vente net de Desitin aux grossistes, avec un prix plancher minimum par unité. Au total, le nombre d’épileptiques en Allemagne est estimé entre 400 000 et 700 000. Si l’accord constitue une bonne nouvelle, nous notons également que les chiffres communiqués sont comparables à nos propres estimations concernant le marché du midazolam en Europe. A l’évidence, il n’est pas aisé (à ce stade) d’extrapoler “mécaniquement” les chiffres à d’autres marchés/géographies. Ceci étant, notre modèle repose jusqu’à présent, en ce qui concerne le Midazolam en Europe, sur un prix de 40€/unité vendue et un prix moyen de 45% du prix de vente net aux grossistes (avec des ventes devant avoisiner 1m d’unités à l’échelle mondiale en 2024). Globalement, il s’agit donc d’une bonne nouvelle, l’accord illustrant la capacité de Crossject à commercialiser ses produits et commençant par ailleurs à valider les hypothèses qui sous-tendent le business model. En outre, l’annonce s’inscrit dans la lignée des précédents communiqués portant sur Midazolam, Adrenaline et Naloxone, ce dernier pouvant faire l’objet d’un nouvel accord dès l’année en cours.

IMPACT

Si l’impact sur nos estimations est marginal à court terme, les retombées “psychologiques” de l’annonce sont significatives, marquant une étape importante vers la commercialisation de Zeneo Midazolam en Allemagne.

Valeurs associées

Euronext Paris -1.14%

Cette analyse a été élaborée par AlphaValue et diffusée par BOURSORAMA le 19/06/2019 à 12:36:23.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.