Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Solides perspectives pour l'immobilier européen en 2024 - JPMorgan
information fournie par Reuters 12/12/2023 à 10:56

Chantiers de construction à Francfort

Chantiers de construction à Francfort

Le secteur de l'immobilier européen devrait profiter en 2024 de la baisse attendue des taux d'intérêt des grandes banques centrales, du retour au bureau des salariés et d'un environnement plus favorable aux fusions et acquisitions, estime JPMorgan.

L'indice européen de l'immobilier a gagné depuis le début de l'année 8,13% après une chute de 40,12% en 2022, contre un gain de 11,58% pour le Stoxx 600%.

"Les données sur l'utilisation des transports publics à Londres et à Paris reflètent les annonces d'un retour obligatoire au bureau", écrit la banque d'investissement américaine, estimant que des titres comme Derwent London et Gecina devraient bénéficier de ce changement de tendance.

JPMorgan voit également une "surprise positive" dans la croissance du capital industriel au Royaume-Uni, ce qui devrait notamment soutenir la foncière britannique Segro, spécialisée dans les entrepôts et les sites industriels.

La banque d'investissement américaine note également l'émergence de signes positifs dans le secteur résidentiel allemand, tandis que les fusions et acquisitions sont de nouveau à l'ordre du jour avec la baisse du coût de la dette.

JPMorgan met cependant en garde sur les valeurs liées aux centres commerciaux comme URW et Klépierre, estimant que la déflation des prix dans l'alimentation et l'habillement, sans augmentation des volumes, pourrait accentuer la pression sur les foncières de ce type.

La banque américaine juge par ailleurs tendues les valorisations des sociétés comme Castellum en Suède et WDP en Belgique, tandis qu'elle abaissé sa recommandation sur VGP de "neutre" à "sous-pondérer" s'attendant à un repli du titre.

(Rédigé par Olivier Sorgho; version française Claude Chendjou, édité par Kate Entringer)

Valeurs associées

Tradegate 0.00%
CTP
Euronext Amsterdam +0.36%
Euronext Paris -1.07%
Euronext Paris -0.70%
Euronext Paris -0.25%
LSE -1.83%
LSE -1.64%
XETRA -0.30%
LSE Intl -3.23%
OTCBB 0.00%
VGP
Euronext Bruxelles -0.18%
WDP
Euronext Bruxelles -0.43%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

Cette analyse a été élaborée par Reuters et diffusée par BOURSORAMA le 12/12/2023 à 10:56:18.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

1 commentaire

  • 12 décembre 11:50

    Il faut entretenir l'espoir car JP MORGAN est aussi une banque très engagée dans les financements immobiliers avec des clients qui ont des gros stocks d'invendus.


Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.