1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Pharnext fait d'une pierre deux coups

Biotech Finances14/06/2018 à 14:41

Des résultats positifs pour PXT3003 bouleverseraient la trajectoire boursière de Pharnext. (crédit : Martin Lopez)

La biotech parisienne boucle une levée de fonds de 20,5 millions d'euros, via l'émission d'obligations souscrites par IFP Partners, un fonds d'investissement suisse spécialisé en sciences de la vie. Quelques heures plus tard, elle annonce l'obtention, auprès des autorités de santé chinoises (CFDA), du statut fast-track pour PXT3003, son candidat-médicament actuellement en phase III de développement clinique dans la maladie de Charcot Marie Tooth (type 1A), en Europe et aux États-Unis. La demande a été déposée par GeneNet, la co-entreprise créée entre Pharnext et le groupe pharmaceutique chinois Tasly. Elle permettra une revue accéléré d'une éventuel demande de mise sur le marché du produit, et pourrait exempter la société de faire des essais cliniques en Chine.

L'opération financière est une bouffée d'oxygène pour Pharnext qui, après avoir mené une augmentation de capital de 16M€ en avril dernier, dispose à présent de plus de deux ans d'autonomie financière. Le tout, en épargnant à ses actionnaires une dilution.

Elle envoie aussi un signal de confiance : alors que les résultats de la phase III sont attendus «vers le milieu du second semestre», comme le précise Daniel Cohen, le directeur général, 15 des 20 millions de l'emprunt seront débloqués à fin juillet. «IFP Partners a conduit des dues-diligences pendant plusieurs mois ; il a une vraie confiance dans le succès de l'étude et dans le potentiel de notre technologie», précise le dirigeant.

Généticien de renom - il a participé à la création du Genethon au début des années 90 - serial-entrepreneur (Millenium Pharma, Genset et Pharnext depuis 2007), Daniel Cohen a convaincu beaucoup d'acteurs de participer à l'aventure Pharnext : des financiers (Truffle, Arbevel), des industriels (Ipsen, Galapagos, Mérieux, Dassault) des grandes fortunes (Jean-Charles Naouri, Pierre Bastid, Claude Berda) et surtout son partenaire chinois Tasly qui a déjà investi 30M€ (20 millions en mai 2017 et 10 en avril dernier) et défendu PXT3003 auprès des autorités chinoises. Mais la Bourse résiste encore au charme. Depuis l'introduction en juillet 2016, le titre recule de plus de 30%. 

Une combinaison de trois molécules génériques

PXT3003 est une combinaison de trois molécules génériques, naltrexone, baclofène et sorbitol. Celles-ci ont été sélectionnées pour leur capacité à agir, en synergie, sur le réseau de gènes impliqué dans la surexpression de PMP22, à l'origine de la maladie de Charcot Marie Tooth. Cet «art» de combiner, à très faibles doses, de petites molécules, connues et génériquées, pour s'attaquer à des maladies orphelines, en agissant sur leur «réseau moléculaire», est au cœur de la pléothérapie, la plateforme technologique de Pharnext. PXT3003 est le projet « pilote » de la biotech qui développe par ailleurs une autre combinaison, PXT864, dans la maladie d'Alzheimer et dans la sclérose latérale amyotrophique (ou maladie de Charcot). Elle compte faire entrer ce produit en phase II dans ces deux indications, début 2019, grâce aux fonds levés.
 
Des résultats positifs pour PXT3003 bouleverseraient la trajectoire boursière de Pharnext. Non seulement ils permettront à la société de lancer un premier produit dont le potentiel commercial est évalué entre 500 et un milliards d'euros de chiffres d'affaires annuel. Mais surtout, ils valideront l'intérêt de la plateforme et du portefeuille de programmes. Car, « en l'absence de validation de la pléothérapie sur un premier produit et compte tenu des échecs en série enregistrés par l'industrie pharmaceutique dans la maladie d'Alzheimer, il est difficile aujourd'hui d'intégrer PXT864 dans un modèle de valorisation » confesse un analyste. 
 
La situation pourrait changer dans les mois à venir. C'est en tout cas le pari qu'ont pris, sans ciller, Tasly et IFP.

Biotech Finances - «Biotech Finances est un média spécialisé sur l'écosystème francophone des biotechs et des medtechs» 

Valeurs associées

-4.09%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

9.302 -0.36%
CGG
1.15 -2.79%
1.13075 0.00%
14.54 -0.38%
60.3 -2.28%

Les Risques en Bourse

Fermer