1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

"Peut mieux faire", dit Rohani à Macron à propos de l'Instex
Reuters06/04/2020 à 23:21

(Actualisé avec communiqué de l'Elysée)

6 avril (Reuters) - Les premières mesures de mise en oeuvre du mécanisme de troc instauré entre l'Iran et l'Europe après le retrait américain de l'accord sur le programme nucléaire de Téhéran sont positives mais insuffisantes, a déclaré lundi le président iranien Hassan Rohani à son homologue français Emmanuel Macron, selon la chaîne iranienne Press TV.

La France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne ont exporté fin mars du matériel médical vers l'Iran dans le cadre de la première transaction réalisée à l'aide de l'Instex (Instrument in Support of Trade Exchanges), a fait savoir Berlin la semaine dernière.

Dans un communiqué diffusé lundi soir, l'Elysée a confirmé qu'Emmanuel Macron et Hassan Rohani s'étaient entretenus dans la journée. A cette occasion, a ajouté la présidence française, Emmanuel Macron "a rappelé que la France et ses partenaires européens (...) restaient disponibles pour poursuivre cette coopération humanitaire".

Lancé le 31 janvier dernier par Berlin, Paris et Londres, l'Instex doit permettre aux trois puissances européennes de contourner les sanctions rétablies par Washington après son retrait de l'accord de Vienne, en mai 2018. L'objectif est de tenter de convaincre l'Iran de continuer à respecter cet accord.

Lors de son entretien avec Hassan Rohani, Emmanuel Macron a de nouveau demandé à l'Iran de respecter ses obligations nucléaires et de libérer la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah, emprisonnée depuis juin 2019 dans la République islamique, a précisé l'Elysée.

(Babak Dehghanpisheh, version française Jean-Stéphane Brosse)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4695.44 -1.59%
13.232 -4.92%
33.625 -2.03%
56.7 -5.69%
7.824 -2.15%

Les Risques en Bourse

Fermer