1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Petits équipementiers autos : les choix de Gilbert Dupont
Boursorama24/07/2017 à 18:14

Selon Gilbert Dupont, la croissance de la production et des immatriculations devrait se tasser dans les années à venir (crédit : Fotolia)

Le bureau d'analyses a fait récemment paraître une note sur les petits équipementiers automobiles. La tonalité n'est pas particulièrement optimiste alors que Gilbert Dupont identifie plusieurs facteurs qui pourraient peser sur les parcours boursiers des midcaps du secteur à court et moyen terme.

Premier argument, et de taille, la croissance du marché automobile devrait marquer le pas après de belles années et même une accélération en 2016 avec une progression de 5,5% de la production et des immatriculations. Gilbert Dupont anticipe désormais un rythme de croissance compris entre 1 et 3% par an sur la période 2017-2020.

Même la transformation en cours du marché est vue davantage comme un risque que comme une opportunité par le bureau d'analyses, que ce soit le déclin du diesel (malgré la dynamique attendue des systèmes anti-pollution SCR), le développement de la voiture autonome ou la montée en puissance du véhicule électrique.

Un parcours impressionnant sur cinq ans

En Bourse, la hausse des valeurs moyennes du secteur sur les cinq dernières années est impressionnante : +365% pour Plastic Omnium, +981% pour MGI Coutier, +612% pour Le Bélier...  Pour Gilbert Dupont, le constat est clair : «Le secteur des équipementiers automobiles a connu plusieurs exercices une belle performance boursière tirée par une remontée de la marge opérationnelle des acteurs. Toutefois, son potentiel d'amélioration nous semble désormais limité et la croissance de l'activité devrait être sur les prochains exercices le moteur des bénéfices par action et de la valorisation des sociétés.»

Dans la foulée, il livre ses conseils sur quatre valeurs. Il initie d'ailleurs à cette occasion la couverture sur  Plastic Omnium et Plastivaloire. Pour le premier, il est à «acheter» avec un un objectif de cours situé à 39 euros alors qu'il apprécie la capacité du groupe à surperformer le secteur, que les «leviers de marge opérationnelle» sont identifiés alors que la valorisation reste attrayante.

   A lire aussi : cinq petites valeurs à potentiel

Ce n'est en revanche pas le même verdict pour Plastivaloire qui est recommandé à «alléger» avec un objectif de cours de 23 euros. Le bureau d'analyses estime en effet que l'équipementier risque de connaitre un tassement de la croissance dans les années à venir ainsi qu'une stabilisation de la marge brute d'exploitation «autour de 13%». Dans le même temps, le titre est cher avec une prime de 7% sur son secteur (en termes de valeur d'entreprise / résultat opérationnel et PER) «qui ne semble pas justifiée».

Conseil abaissé sur Le Bélier

Gilbert Dupont est plus positif sur MGI Coutier : il maintient son opinion à accumuler sur le titre avec un objectif de cours de 38 euros, même s'il s'attend à une stabilisation de la marge opérationnelle courante sur l'exercice en cours. Il considère cependant que la génération de cash-flow libre devrait rester élevée sur les prochaines années (6% du chiffre d'affaires en moyenne)

Enfin, le bureau d'analyses abaisse son conseil sur Le Bélier de «accumuler» à «alléger» avec un objectif de cours lui aussi (légèrement) moins ambitieux de 41 euros contre 42,50 euros auparavant.  Gilbert Dupont justifie cette décision par une baisse attendue du résultat opérationnel courant liée à «la montée en puissance de nouveaux projets moins margés et un mix géographique défavorable, avec la hausse de l'activité sur des sites de production moins rentables». A l'arrivée, Gilbert Dupont considère que le risque de baisse sur le consensus 2017-2019 «semble important».

Laurent Grassin (redaction@boursorama.fr)

Valeurs associées

Euronext Paris -0.24%
Euronext Paris +0.82%
Euronext Paris +0.98%
Euronext Paris +1.75%
Euronext Paris 0.00%

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • ppsoft
    24 juillet13:06

    Très bien. Alors c'est décidé, je vais parasiter MGI Coutier. Merci Gilbert Dupont.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer