Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Panneaux solaires: L'allemand SolarWorld se déclare en faillite

Reuters10/05/2017 à 21:35

PANNEAUX SOLAIRES: L'ALLEMAND SOLARWORLD SE DÉCLARE EN FAILLITE

FRANCFORT (Reuters) - L'allemand SolarWorld, un temps le premier fabricant européen de panneaux solaires, a annoncé mercredi son intention de se déclarer en faillite, finissant ainsi par succomber à la concurrence de ses rivaux chinois contre laquelle a longtemps lutté Frank Asbeck, fondateur et président du directoire de l'entreprise.

Cette dernière fut l'une des rares en Allemagne de résister à une crise majeure du secteur intervenue au tournant de la décennie, provoquée par une surproduction ayant à l'époque entraîné une chute des prix et balayé des groupes tels que Q-Cells, Solon et Conergy.

Il y a quatre ans, SolarWorld fut contraint à la restructuration, échappant alors à la faillite via un échange titres de dette contre actions et un apport de capitaux du Qatar, entré à hauteur de 29% dans le capital de l'entreprise via Qatar Solar S.P.C.

Mais une nouvelle vague d'exportations chinoises bon marché, conséquence des ambitions chinoises revues en baisse en matière de production d'énergie solaire, a été le coup de trop pour SolarWorld, dont le dernier bénéfice remonte à 2014.

(Christoph Steitz, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Valeurs associées

-0.91%
0.00%

7 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • pascalcs
    11 mai08:28

    Etant bien entendu que les constructeurs chinois, criblés de dettes, ne survivent que grâce aux larges subsides que leur accordent les banques locales, autrement dit le gouvernement chinois. En attendant, notre bécasse de commissaire européen à la concurrence Margrethe Vestager distribue des amendes records aux mega- boites US qui ne paieront pas un Kopek et traque le moindre Euro de subside accordé par les gouvernements européens à leur propre industrie.

    Signaler un abus

  • angel001
    11 mai01:11

    Investissez dans les énergies renouvelables ki disaient. Investissez dans les énergies d'avenir comme l'éolien, le solaire ki disaient... On voit ce que ça donne maintenant. Sans commentaire.

    Signaler un abus

  • adnstep
    11 mai00:00

    @rizriz : le chômage a reculé partout en Europe sauf en France socialiste. Les Chinois n'y sont pas pour grand chose. QUant à l'industrie, d'une ça n'a jamais été le point fort de la France, de deux, l'essentiel du prix vient des services autour du matériel. Solarworld coule, mais l'Allemagne pète les records d'exportation.

    Signaler un abus

  • pierry5
    10 mai23:47

    Ils commencent aussi à faire des avions, dans cinq ans, le groupe Airbus en vendra beaucoup moins, des milliers de chômeurs dans pas mal de pays.

    Signaler un abus

  • jumboo
    10 mai22:38

    @ rizriz exact mais c'est un peu plus cru que de faire l'amour , c'est ce faire bais...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.