Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Marchés : les attentes autour de la BCE commencent à devenir un sujet de tension

Boursorama20/10/2015 à 13:07

L'esprit des opérateurs est tourné vers la BCE, alors que le prochain discours de Mario Draghi sera très écouté et impactera inévitablement les marchés.

L’attention des opérateurs est déjà absorbée par la réunion de jeudi prochain (22 octobre) qui fait l’objet de beaucoup d’attentes. Aurel BGC revient dans une note de marché sur ce sujet.

La question est toujours la même : Mario Draghi va-t-il annoncer de nouvelles mesures jeudi prochain vis-à-vis du « quantitative easing », le fameux plan de relance de la Banque Centrale européenne ? L’incertitude demeure.

Barclays fait partie des établissements qui estiment qu’une décision devrait être prise ce jeudi au sujet d’un allongement de la durée du «quantitative easing », alors que Bank of America Merill Lynch, qui était du même avis il y a peu, a repoussé son anticipation et attend désormais une annonce pour le mois de décembre, alors que le consensus au sein du Conseil des gouverneurs de la BCE ne semble pas encore établi. L’incertitude demeure, mais les attentes sont fortes.

Attentes entretenues pour jeudi prochain

« Les déclarations de plusieurs membres du comité des gouverneurs ont grandement contribué à entretenir ces attentes », résume Aurel BGC dans une note de marché.

« Des membres important du directoire de l’institution, dont Mario Draghi, répètent ainsi à l’envi que des risques pèsent sur les perspectives de croissance et sur les prix, mais aussi que la banque centrale est prête à agir "si nécessaire" », rappelle la même source.

Le courtier rappelle ainsi qu’« au début du mois de septembre, lors de la conférence de presse qui a suivi la dernière réunion en date du conseil des gouverneurs de la BCE consacrée à l’examen de la politique monétaire, Mario Draghi est apparu particulièrement pessimiste sur les perspectives d’activité et d’inflation. Mais son discours a été bien accueilli par les investisseurs parce qu’il l’a assorti d’une promesse ». Cette promesse était celle d’une possible accélération ou d’un possible allongement à venir du plan de relance actuel.

« Ewald Nowotny, gouverneur de la Banque d’Autriche a, pour sa part, estimé récemment qu’il est désormais nécessaire de prendre des mesures supplémentaires, les derniers développement montrant, selon lui, que le retour à un taux d’inflation compatible avec l’objectif de la banque centrale est hors de portée sans une telle décision », ajoute la même source.

Le consensus vis-à-vis des attentes des opérateurs en ce qui concerne la réunion de jeudi reste assez difficile à lire, mais selon le courtier : « les investisseurs tablent sur l’annonce de nouvelles mesures en accompagnement de nouvelles révisions à la baisse des perspectives de croissance et d’inflation. En l’absence de mesures nouvelles, Mario Draghi se devra de tenir un discours très accommodant, s’il ne veut pas provoquer de tensions sur les marchés actions et obligataires ni risquer de voir l’euro s’apprécier sensiblement ».

Plutôt une annonce en décembre ?

Néanmoins, d’autres éléments peuvent laisser penser que la BCE va temporiser. « Les indicateurs de la zone euro restent solides et la nouvelle baisse des prix résulte d’abord du nouveau recul des cours du pétrole », évoque Aurel BGC, expliquant ainsi que la faible inflation est en partie un phénomène extérieur à l’économie européenne, et que ce phénomène est en train de se stabiliser.

Par ailleurs, à l’opposé des déclarations de certains membres du Conseil comme Ewald Nowotny, « d’autres membres du conseil des gouverneurs ont tenu des propos plus mesurés », relève Aurel BGC. Ces derniers « estiment que le caractère nécessaire d’une réaction est encore loin d’être évident et certains ajoutent qu’aucune mesure concrète n’a jusque-là été discutée ».

Dans ce cadre, « les attentes des investisseurs et économistes [en ce qui concerne une annonce concrète de Mario Draghi] sont plus concentrées sur le mois de décembre que sur la réunion de cette semaine », affirme Aurel BGC.

Les marchés européens sont restés calmes au cours de la séance de lundi et à l’ouverture de la séance de mardi, mais les indices européens se sont orientés dans le rouge à partir de 10h. Un retour de la volatilité est attendu jeudi au moment de la conférence de presse de Mario Draghi qui débutera vers 14h.

X. Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.  

Mes listes

valeur

dernier

var.

4.676 -0.13%
5548.45 -0.31%
DBT
2.58 -2.09%
1.173 +0.24%
120.08 +0.71%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.