Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Luxe: La Chine choisit la discrétion, les ventes stagnent, dit Bain
information fournie par Reuters 18/06/2024 à 14:23

Des gens font du shopping à Hong Kong

Des gens font du shopping à Hong Kong

Les Chinois fortunés évitent d'étaler leur richesse au profit d'une mode plus discrète, montre un rapport publié mardi par le cabinet de conseil Bain, qui s'attend à ce que le marché du luxe connaisse son plus important accès de faiblesse depuis la pandémie de COVID-19.

Les ventes mondiales de produits haut de gamme - vêtements, accessoires et beauté - devraient au pire stagner ou au mieux progresser de 4% en 2024 par rapport à l'an dernier, prédit Bain dans son rapport semestriel sur le luxe, très suivi par le secteur.

Il s'agirait de la plus faible croissance des ventes depuis 2020, lorsque le secteur a été touché par les confinements liés à la pandémie de COVID-19.

Le ralentissement est le plus marqué en Chine, où l'incertitude sur les perspectives économiques pèse sur la classe moyenne et incite les plus aisés à la discrétion.

"Pour la première fois dans l'histoire, nous avons en Chine ce que l'on appelle la honte du luxe", a déclaré Federica Levato, associée chez Bain, pointant la hausse du chômage et les difficultés économiques de nombreux Chinois.

"Le marché est, sans aucun doute, dans une phase de stagnation", a ajouté Federica Levato. "Après deux ans et demi de croissance, on observe une lassitude à l'égard des produits de luxe personnels."

Ce contexte défavorable en Chine fait souffrir les grands noms du secteur tels que LVMH et Kering.

Hermès est la seule des grandes maisons de luxe cotées en Bourse à avoir progressé au cours de l'année écoulée.

Au lieu de se presser dans les centres commerciaux, les acheteurs se rendent désormais à des rendez-vous privés et optent pour une mode plus sobre et discrète, plutôt que pour des "articles très visibles et tape-à-l'oeil", indique Federica Levato, qui prédit toutefois que cette tendance, étroitement liée à une conjoncture économique particulière, pourrait ne pas durer.

Des signes de reprise sont apparus aux Etats-Unis, grâce à la demande des clients les plus aisés, tandis que les clients plus jeunes et moins fortunés continuent de retarder leurs achats.

En Europe et au Japon, le retour des visiteurs étrangers a stimulé les ventes de produits de luxe.

(Reportage Mimosa Spencer et Elisa Anzolin ; version française Diana Mandiá, édité par Blandine Hénault)

Valeurs associées

56,60 EUR MIL -0,35%
317,70 EUR Euronext Paris +1,16%
690,30 EUR Euronext Paris +0,01%
2 067,00 EUR Euronext Paris +0,10%

1 commentaire

  • 18 juin 15:55

    Et comment ils se payent tout ça eux ?


Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.