1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Letus Private Office, nouveau venu sur le marché du family office
Newsmanagers08/12/2016 à 17:00

(NEWSManagers.com) - La communauté des family offices s'est enrichie en début de mois d'un nouvel acteur, Letus Private Office. Ce cabinet de gestion de patrimoine à destination des clients dits " Ultra High Net Worth Individuals" a été pensé et fondé par des professionnels de la banque privée, de l'assurance et du droit. Sébastien Verdeaux, président co-fondateur de la nouvelle structure, estime que le métier de la banque privée est en pleine mutation en raison, d'un côté, du durcissement de la réglementation, de la pression sur les marges, de la révolution digitale, et aussi, de l'autre côté, de l'évolution des besoins des clients. Et il semble bien placé pour en juger après avoir passé toute sa carrière en tant que banquier privé, d'abord chez Credit Suisse à Paris puis chez J.P. Morgan, également à Paris. " Après plus de quinze années passées en banque privée, je me sentais de plus en plus limité dans l'accompagnement de mes clients. C'est à leurs côtés que j'ai mûri l'idée de développer une offre qui leur serait spécialement adaptée" , a expliqué Sébastien Verdeaux à l'occasion d'un point de presse. Selon sa philosophie d'approche, un entrepreneur doit pouvoir être en mesure d'avoir une lecture facile et rapide des enjeux globaux de la gestion de son patrimoine, afin de pouvoir se concentrer sur le développement de sa société et sur sa vie personnelle. Les investissements, la structuration juridique et fiscale ou encore les démarches administratives nécessitent un accompagnement spécifique par divers intervenants spécialisés.

Ces contraintes ont amené Thierry Gillier, fondateur de Zadig & Voltaire, à s'intéresser à la démarche de Sébastien Verdeaux et à devenir l'un des actionnaires de référence de Letus Private Office. " Entrepreneur depuis plus de 30 ans, je suis un client habitué de la banque privée. La complexification de l'environnement financier mais également l'évolution de mon patrimoine ne me permettaient plus d'être accompagné par des intervenants pluriels qui détenaient et géraient mes fonds en même temps" , explique-t-il.

Letus Private Office a ainsi l'ambition d'accompagner les entrepreneurs à succès d'aujourd'hui et de demain, en leur apportant notamment une capacité d'exécution moderne, alimentée par le digital. Dès le printemps 2017, le family office envisage de lancer une application mobile. " La digitalisation est un enjeu majeur dans le secteur des services financiers. Les entrepreneurs sont aujourd'hui extrêmement mobiles et doivent pouvoir avoir une visibilité de leur situation patrimoniale à tout moment et sur tous supports. Letus Private développe un outil qui permettra à ses clients d'avoir une vision globale de leur patrimoine financier et non financier" , a commenté Romain Niccoli, autre actionnaire de Letus, et plutôt bien placé pour évaluer l'offre de la société puisqu'il est co-fondateur de Critéo, spécialiste de la publicité numérique.

L'effectif, actuellement de quatre personnes, devrait s'enrichir au fil des prochains mois, avec notamment des chargés de clientèle expérimentés. Courant 2018, la société prévoit l'ouverture d'un bureau à l'étranger en fonction des besoins de la clientèle. Le ticket d'entrée a été fixé à 30 millions d'euros, dont au moins 5 millions d'euros d'actifs financiers. L'objectif à trois ans est d'atteindre la barre du milliard d'euros en termes d'encours sous supervision.

Le modèle économique de Letus Private Office illustre également la volonté de se projeter dans l'avenir avec la mise en place d'une rémunération sous forme d'honoraires payés par le client. " Ce mode de facturation est la garantie de l'alignement complet d'intérêts avec nos clients" , a souligné Anice Chlagou, directeur général et co-fondateur de Letus. En outre, ce modèle est parfaitement conforme aux évolutions réglementaires en cours et anticipe les obligations de transparence liées à MiFID 2 ou à PRIIPS.

Le capital de Letus Private Office est détenu majoritairement par ses quatre fondateurs, à savoir, outre Sébastien Verdeaux), Anice Chlagou, un expert en assurance-vie, notamment chez J.P. Morgan Paris et chez Lombard Odier Genève; Aurélie Pesle, responsable juridique et fiscal qui a travaillé dans de nombreux cabinets; et Jean Garbois, senior advisor, qui a une longue carrière dans la banque et qui déjà occupé des fonctions de senior advisor chez Groupama Banque et Rothschild & Cie. Trois actionnaires privés soutiennent également le projet. Outre Thierry Gillier et Romain Niccoli, la société de gestion Tikehau Capital, spécialisée dans la gestion alternative et qui gère près de 10 milliards d'euros.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer