Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Les investisseurs actions restent à l'écart de l'Europe et du Japon
information fournie par Newsmanagers19/03/2019 à 14:45

(NEWSManagers.com) -

L'Europe ne fait toujours pas recette auprès des investisseurs. Durant la semaine au 6 mars, les fonds dédiés aux actions européennes ont encore enregistré des sorties nettes substantielles, de 3,1 milliards de dollars après 4,1 milliards de dollars la semaine précédente, selon l'étude hebdomadaire Bank of America Merrill Lynch qui reprend des données communiquées par le spécialiste de l'évolution des flux dans le monde EPFR Global. Depuis quelques semaines, les investisseurs évitent également le Japon : pour celle au 8 mars, les fonds spécialisés sur les actions de l'Empire du Soleil levant affichent des sorties nettes de 1,8 milliard de dollars.

Selon les analystes de Bank of America Merrill Lynch, la zone euro est piégée dans une " Japanification" déflationniste de la croissance et des taux d'intérêt. Cela dit, la décision de la Banque centrale européenne (BCE) de reporter la hausse de ses taux directeurs à l'année prochaine au plus tôt et d'annoncer le lancement de nouvelles opérations de refinancement à long terme ciblées en septembre afin de contrer le ralentissement de la croissance au sein de la zone euro, pourrait changer la donne. L'euro, qui se retrouve à ses plus bas niveaux depuis 20 mois, pourrait donner un coup de pouce aux cycliques européennes bon marché.

Les fonds d'actions américaines ont encore une fois terminé la semaine dans le rouge, mais avec des dégagements plus modérés qui s'élèvent tout de même à 5,5 milliards de dollars. Les fonds d'actions émergentes ont encore attiré 0,5 milliard de dollars mais la hausse du dollar rend la classe d'actifs moins attractive. D'ailleurs, sur les trois dernières semaines, les fonds d'actions émergentes affichent un solde négatif de 0,1 milliard de dollars. Et, toutes zones géographiques confondues, les flux actions marquent leur plus mauvais résultat depuis 2008, avec des sorties nettes de quelque 60 milliards de dollars, dont un peu plus de 10 milliards de dollars durant la semaine écoulée.

Les fonds obligataires restent dans la lignée des semaines précédentes avec des entrées nettes de 8,8 milliards de dollars. Les fonds spécialisés sur les obligations en catégorie d'investissement (" IG" ) notamment ont attiré 9,5 milliards de dollars. Dans le sillage des semaines précédentes, les fonds de dette émergente enregistrent des flux nets positifs de 1,6 milliard de dollars. A noter enfin que les fonds spécialisés sur les métaux précieux ont subi des sorties nettes de 1,2 milliard de dollars, les plus importantes des 28 dernières semaines.

1 commentaire

  • 18 mars19:40

    La dernière phrase la plus importante...


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.